in ,

L’image de Neymar encore un peu plus écornée

Crédits photo: C.Gavelle / PSG

Neymar, qui fait l’objet d’allégations d’agression sexuelle par son ancien équipementier Nike, est dans la tourmente. Le joueur parisien essuie un nouveau revers.

Pour Neymar, l’heure n’est pas aux vacances. Alors que son club, le Paris Saint-Germain, n’est pas parvenu à conserver son titre de champion de France de Ligue 1 au profit du LOSC, le joueur brésilien est empêtré dans une sale affaire: Nike l’accuse d’avoir refusé de s’expliquer sur des possibles agissement à caractère sexuelle sur une employée de la firme. C’est ainsi pour cette raison que la marque à la virgule aurait rompu toute relation contractuelle avec le joueur à la fin de l’été dernier, Neymar rejoignant dès lors Puma.


 

Les déboires de Neymar

Pour d’aucuns, le joueur accumule les problématiques extra-sportives au point de voir son image, désormais, écorchée pour de bon, et ce, sur le long terme: hygiène de vie douteuse potentiellement à l’origine de blessures à répétition, fêtes géantes organisées en pleine crise sanitaire, liens douteux avec des montages financiers dans le but de permettre à son club d’échapper au fair play financier… La liste est déjà bien fournie et ne cesse de s’allonger avec cette affaire.

 

L’heure est aux excuses

Sur son compte Instagram, Neymar a ainsi tenu à s’expliquer sur les accusations d’agression sexuelle véhiculées par Nike à son sujet, d’abord révélées par le Wall Street Journal puis confirmées par l’AFP.

« Nike ne m’a rien dit. On ne m’a pas donné la possibilité de me défendre. On ne m’a pas donné la possibilité de savoir qui était cette personne prétendument offensée. Je ne la connais même pas. Je n’ai jamais eu aucune sorte de relation ou d’approche avec cette personne. Je n’ai même pas eu l’occasion de lui parler. Qui est vraiment responsable ? L’employée n’a pas été protégée. Moi, un athlète sponsorisé, je n’ai pas été protégé. Ironie du sort, je vais continuer à marquer sur ma poitrine une marque qui m’a trahi [avec le PSG, club sponsorisé par Nike, ndlr]. Mais j’ai foi en Dieu. »

Neymar au sujet des allégations dont il fait l’objet

 

christophe galtier

Rien n’est encore joué pour Christophe Galtier

mauricio pochettino psg

Pochettino et le PSG, déjà la fin de l’histoire ?