Pourquoi Andrew Luck devrait gagner le titre de rookie de l’année

  • Il a récupéré une équipe en ruines


A l’issue de la saison 2011, durant laquelle les Colts ont dû dire adieu à leur quarterback de toujours Peyton Manning, absent durant toute la saison, la franchise présente un piteux bilan de 2 victoires pour 14 défaites.



En comparaison, les Redskins, grâce à un bon début de saison (3-1) ont terminé certes bons derniers de la NFC East, mais avec 5 victoires au compteur. De l’autre côté du pays, les Seahawks ont glané encore deux victoires de plus, grâce à une solidité à domicile (50% de victoires).

Andrew Luck n’avait donc pas la tâche facile en débarquant dans l’Indiana. Il a eu le temps de s’y préparer (il était le prospect n°1 depuis des mois) mais le chantier était énorme. Le bilan sportif est désastreux mais le bilan moral est encore plus catastrophique. En perdant l’homme qui a amené la franchise à deux Superbowls (pour un trophée), les fans, et probablement aussi les joueurs, ont cru que la reconstruction allait prendre plusieurs saisons. Après tout, même Peyton Manning a mis deux saisons avant de qualifier son équipe en playoffs, et deux de plus avant d’y remporter un premier match.



Et outre le quadruple MVP, la franchise a également perdu d’autres éléments clés (et titrés en 2007) tels que Joseph Addai (RB), Dallas Clark (TE) ou encore Gary Brackett (LB). Seul le receveur Reggie Wayne est resté malgré la tempête.

Use your ← → (arrow) keys to browse