Mandanda, Giroud, Clauss, Camavinga … Deschamps se justifie

didier deschamps equipe de france
Crédits: William Morice.

Cet après-midi, Didier Deschamps a donné la liste des joueurs appelés en équipe de France pour la Ligue des Nations. Pas mal de noms mis de côté.



En ce jeudi, Didier Deschamps a dévoilé la liste des 23 joueurs retenus pour les matchs de l’équipe de France. Les Bleus affronteront la Belgique le 07 octobre dans le cadre de la demi-finale de la Ligue des Nations. En cas de victoire, la France affrontera par la suite le vainqueur entre l’Italie et l’Espagne. Voici donc la liste des 23 sélectionnés.

Deschamps se justifie sur les absents

Sur cette liste, on constate les absences de Giroud et Mandanda. Le sélectionneur des Bleus expose un choix sportif : « Je ne vais pas vous expliquer plus que je ne l’ai fait. Je fais des choix sportifs par rapport à des joueurs qui sont là et qui ont donné satisfaction au dernier rassemblement. Je reste sur cette position et ce choix aujourd’hui ».

Deschamps a ensuite expliqué la sélection du Marseillais, Mattéo Guendouzi : « Il est plus épanoui et se sent plus important. Le fait de l’avoir appelé en cours de stage la dernière fois, c’était déjà positif. Derrière il a confirmé, au-delà de son volume de jeu et de son agressivité, une qualité technique importante. Il amène de la vie, de la fraîcheur, c’est important ».

Enfin, la non-sélection de Camavinga, pourtant bon avec le Real, et celle de Jonathan Clauss, ont fait pas mal parler. « Eduardo sort d’une période difficile pour lui, a rappelé Deschamps. Le fait d’arriver au Real Madrid, où il a fait des entrées en cours de matchs et un match comme titulaire, montre qu’il est en bonne voie. A lui de continuer sur cette voie-là. » 

« On sait très bien ce qu’il fait évidemment, après ce n’est pas tout d’analyser la performance d’un joueur dans son club, il faut voir ce qu’il peut faire au niveau international, et il y a des paliers à franchir entre les deux », a justifié Deschamps concernant le latéral Lensois. Pourtant, le sectionneur français avait tenté une défense à trois avec des pistons. Un échec total au vu des profils des joueurs de couloir. Cependant, Deschamps reprend les mêmes, alors que Clauss est actuellement le meilleur piston droit français.