in ,

Les déboires du Nîmes Olympique, au bord du dépôt de bilan

Crédits photo: Crash84

Le Nîmes Olympique, relégué sportivement en Ligue 2, est dans la tourmente: son principal actionnaire, Rani Assaf, veut déposer le bilan.

Du côté de Nîmes, la saison 2020-2021 est un double-échec; d’abord sportif, avec une saison particulièrement déplorable ponctuée d’une relégation en Ligue 2; mais également économique, avec un actionnaire principal, Rani Assaf, qui veut se désengager du club et promet un dépôt de bilan.


Ancien directeur général délégué chez Free, Assaf avait investi ses deniers personnels dans le club gardois en 2014, en faisant l’acquisition de 49% des parts du Nîmes Olympique, avant d’arriver à détenir 80% du capital depuis. Or, depuis plusieurs semaines déjà, en interne, l’Association Nîmes Olympique (notamment chargée de la section amateur du club) et Rani Assaf mènent une lutte intestine au sujet, entre autres, du centre de formation que l’homme d’affaires voulait supprimer – car trop couteux selon lui.

 

Un club en sursis

Selon les informations du Midi Libre, confirmées par L’Equipe, Rani Assaf aurait fait part cette semaine aux salariés du club sa volonté de se désengager de l’institution Nîmes Olympique si l’Association ne lui permettait pas de composer le conseil d’administration de son choix afin de modifier les status.

Dans le même temps, Assaf promet la guerre aux responsables de l’Association: si ces derniers ne se soumettent pas à ses désirs, il pourrait déposer le bilan du club au tribunal de commerce. Cette saison, le club connait un déficit structurel compris entre 6 et 7 millions d’euros, alors qu’un projet de nouveau stade fait planer le risque d’un aggravation de l’endettement du club.

stade geoffroy guichard as saint-etienne asse

L’ASSE rachetée par un fonds d’investissement asiatique ?

zinedine zidane real madrid

Entre Zidane et le Real Madrid, le divorce est consommé