Débats Sports

Timo Glock quitte Marussia qui recherche un pilote payant

La rumeur avait commencé à circuler dans les milieux autorisés depuis quelques jours, elle est devenue information ce matin avec la publication d’un communiqué officielle de l’écurie sur son site internet. Marussia et Timo Glock se séparent d’un commun accord. Le pilote allemand, présent depuis les débuts de l’écurie dans la discipline reine du sport automobile se voit éconduit en raison des difficultés économiques que traverse la structure.

John Booth a tenu à remercier Timo Glock pour sa contribution au développement de la structure au cours des trois années passées ensemble. [colored_box color= »red »]Timo a offert une contribution significative à notre équipe ces trois dernières saisons, il nous a aidés à développer notre voiture à tel point que pendant une grande partie de la saison 2012 nous détenions la 10e place du Championnat des Constructeurs. Timo est un pilote fantastique qui a été un membre très populaire de notre équipe[/colored_box]

Confirmant que son départ résultait d’un accord mutuel, Timo Glock s’est montré enthousiaste quant à son avenir.  [colored_box color= »red »]J’ai passé trois excellentes années avec l’équipe Marussia, pendant lesquelles j’ai eu la chance de participer de manière active à la construction et au développement de cette écurie. Je voudrais souhaiter bonne chance à cette équipe et je voudrais remercier tout le monde pour les moments magnifiques que nous avons partagés et le soutien que j’ai pu recevoir. Bien que ce n’est pas le chemin que je pensais emprunter, je suis en fait très enthousiaste sur ce que l’avenir me réserve et j’espère qu’il se précisera très bientôt ».[/colored_box]

L’allemand qui n’est jamais parvenu à s’imposer compte tout de même deux deuxièmes places acquises en Hongrie (2008) et à Singapour (2009) du temps où il évoluait chez Toyota. Son départ correspond à un revirement majeur dans la stratégie de développement de l’écurie, qui fait écho à celui que Caterham s’apprête à entreprendre également. Depuis sa création sous l’appellation Virgin, la structure s’était attachée à constituer un duo de pilotes avec un pilote expérimenté et un jeune espoir, qui pouvait par ailleurs apporter une contribution au budget de l’écurie. C’est ainsi, que l’écurie tabla sur l’expérience d’un Timo Glock qui a vu défiler les coéquipiers au fil des ans. (Lucas di Grassi, Jérôme D’Ambrosio, Charles Pic). Avec la rupture du contrat de Timo Glock qui courrait jusqu’au terme de la saison 2014, Marussia change de paradigme et va se mettre en quête d’un second pilote payant aux côtés de Max Chilton. Le communiqué est, on ne peut plus clair en la matière.

[colored_box color= »red »]

« Notre équipe a été fondée sur le principe du bénéfice apporté par l’expérience mais également pour donner leur chance aux jeunes pilotes de talent d’accéder au Panthéon des sports mécaniques. Jusqu’ici, cette philosophie s’est reflétée dans notre modèle d’affaires. Les défis qui se présentent à notre secteur nous conduisent à assurer notre avenir à long terme. Des conditions économiques difficiles sont actuellement en train de s’exercer pour tout le monde, y compris pour les équipes de Formule 1. »

« Nous souhaiterions remercier Timo pour avoir travaillé avec nous sur cette décision, en particulier en raison du fait qu’il avait un contrat tout à fait valable, également pour la contribution qu’il a apportée à notre équipe. Nous lui souhaitons le meilleur pour le futur et je voudrais féliciter l’équipe qui s’attachera ses services. C’est un pilote compétitif, professionnel et expérimenté. Nous annoncerons l’identité de notre deuxième pilote en temps voulu.

[/colored_box]

Conséquence du départ de Timo Glock, il reste trois baquets à prendre pour la prochaine saison. Et le pilote allemand ne sera certainement pas de ceux-là. S’il aurait certainement souhaité poursuivre l’aventure en F1, le calendrier ne lui est pas favorable. Le processus de recrutement chez Force India est suffisamment avancé pour que la soudaine liberté de Timo Glock ne vienne altérer les choix de la direction de l’écurie. Paul Di Resta aura pour coéquipier Jules Bianchi ou Adrian Sutil, tandis que l’on imagine mal Caterham faire la cour à un pilote expérimenté mais sans soutiens financiers, quand bien même Heikki Kovalainen présente le même profil.

Parmi les pilotes disposant d’un budget de nature à intéresser Marussia, on peut citer Vitaly Petrov, Bruno Senna, celui des deux candidats au baquet de Force India qui ne serait pas retenu, Jaime Alguersuari, Giedo Van der Garde voire Kobayashi si ce dernier n’a pas définitivement abandonné l’idée de poursuivre sa carrière en Formule 1. Timo Glock pourrait quant à lui rejoindre BMW en DTM ou en ALMS.

Alors que dans un contexte économique difficile, la quête de la dixième place au championnat du monde des constructeurs apparaît d’autant plus décisive pour la survie des « nouvelles » écuries, les choix de Caterham et de Marussia pour leurs seconds pilotes en diront long sur leurs ambitions sportives. Le départ de Timo Glock n’est pas un signal encourageant.

  • Bastomartini

    Razia et Chilton devraient piloter chez MArussia cette saison, les deux pilotes se connaissent bien car anciens rivaux en GP2

    • Absolument, Marussia a fait le choix de prendre le brésilien vice champion du monde de GP2 qui arrive avec un gros gros budget (12 millions d’euros). Par ailleurs, il connaît la maison puisqu’il était le troisième pilote de la structure quand cette dernière s’appelait encore Virgin.
      Le duo de pilote semble quand même sacrément faiblard.