Débats Sports

Sur un changement d’air …de samba

Ayant annoncé tous deux aux dirigeants, leur envie de changer d’air (de samba), les deux derniers Brésiliens du Milan, Robinho et Pato désirent quitter la Lombardie, pour retrouver le football de leurs origines. Adriano Galliani a été on ne peut plus clair après la déroute des siens face à la Roma. « Oui, ils veulent partir et nous sommes en pourparlers avec les acquéreurs. Je sais déjà comment les remplacer s’ils partent »

Robinho

Récupéré depuis le Santos, après un premier passage en Europe (Madrid & City), ses prestations au Milan ne lui ont pas valu que des éloges. Certes son entente avec Zlatan Ibrahimovic fonctionnait idéalement bien, lui qui évoluait côté gauche distillait d’excellents ballons pour le géant Suédois. Par contre , quelle maladresse devant la cage en un-contre-un, un nombre incroyable d’occasions ont été gaspillées par Robinho et çà le public ne lui pardonnait pas…faire la différence sur un, deux joueurs, puis tirer au dessus d’une cage vide….bon nombre d’occasions gâchées, l’ont été de cette manière.

Pourtant désigné à une époque comme le « futur Pelé », il n’a jamais réellement convaincu que ce soit en Espagne ou en Angleterre. Manque de maturité ou de réalisme. A Madrid c’est 137 matches pour…38 buts. A Manchester City  il réalisa 16 buts…en 53 matchs. Trop peu pour toutes les attentes qui étaient fondées sur ce joueur.

Depuis qu’il évolue avec les Rossoneri, il marqué à 22 reprises en 72 rencontres.

Cette année, avec la titularisation d’El-Shaaray dans le 11 d’Allegri, Robinho a dû céder sa place. D’autant que le rendement de ce dernier est largement supérieur à celui du brésilien Robinho. Il Faraone est le meilleur buteur de Serie A avec 13 buts. Et sur le banc, Robinho n’est pas la solution de remplacement privilégiée. Allegri appréciant l’apport du jeune Bojan Krikc en sortie de banc.

L’appel du pays et les sirènes du Santos et du Flamengo se font entendre. Galliani, l’administrateur délégué est déjà sur place pour négocier un transfert.

Joueur incompris au potentiel qui ne s’est pas concrétisé sur la durée, Robinho restera un mystère pour l’Europe, sans doute qu’un retour au pays lui redonnera confiance, et qu’il y retrouvera ses dribbles chaloupés, ses courses virevoltantes…et sa réussite devant les buts.

Pato

« L’homme aux os de verre », comme il est appelé désormais dans la Curva Sud, devenu plus connu de par ses blessures que par ses exploits sportifs, l’homme qui fréquente la fille de Silvio Berlusconi, Barbara, cherche aussi à relancer sa carrière.

Celui qui a à son actif plus d’un an de blessures cumulées (plus de 13 mois) depuis son arrivée en août 2007 au sein du Milan AC.

Lui subit non seulement la loi des blessures, mais également la concurrence d’El-Shaarawy. Malgré le départ de Zlatan Ibrahomovic, cette saison Pato a disputé 7 matches seulement et marqué 2 petits buts. Son compteur risque bien d’être bloqué à 63 réalisations depuis son arrivée chez les Rossoneri. Son rendement sans rapport avec ses émoluments et son désir de changer d’air et se relancer dans un nouveau club pourrait bien le conduire au Brésil.

Son absence remarquée des terrains, lui aura au moins permis de courtiser la ravissante Barbara Berlusconi, fille du président Silvio Berlusconi, elle qui fait partie du Conseil d’Administration du Milan et de Finnvest, la société de son cher papa.

Reste à savoir si Mlle Berlusconi autorisera le départ de son fiancé vers d’autres horizons footballistiques. Alors courtisé par le PSG d’Ancelotti qui l’a fait venir en Italie alors qu’il était à peine majeur, Barbara s’était opposé au départ du jeune attaquant brésilien.

Les Corinthians pistent Alexandre Pato, mais son agent déclarait récemment, qu’après un entretien avec la direction, il devrait rester au Milan.

Quel joueur pour le(s) remplacer ?

Présent sur  sur les sol brésilien Galliani aimerait bien récupérer des liquidités et pour ce faire l’administrateur délégué du Milan AC pourrait bien négocier au plus offrant un voire les deux brésiliens. Outre la poursuite de la réduction de la masse salariale entreprise avec ardeur depuis cet été, les départs de Robinho et de Pato viseraient à empocher suffisamment de devises pour se payer les services d’un attaquant de valeur internationale. L’intérêt de Silvio Berlusconi pour le fantasque Mario Balotelli et l’exilé Didier Drogba est de notoriété publique mais celui qui a testé l’opinion pour un retour sur la scène politique, a tenu à calmer les ardeurs des tifosi, « 37 millions d’euros pour Mario c’était beaucoup trop pour le Milan et que Drogba, désormais seuls les Qatari et les Chinois pouvaient se permettre de l’acheter »

Les fêtes de fin d’année et le mois de janvier seront animés du côtés de Milanello par les rumeurs, les bruits de couloirs et autres brouillages de piste…une chose est sûre, le dégraissage de Milan continue, deux anciennes gloires du Milan risquent d’être vendues pour récupérer un seul attaquant de « calibre international » selon les propos de Galliani.

Les jours qui suivent, nous en apprendrons plus sur le visage 2013 du nouveau Milan, avec ou sans Brésiliens

Article rédigé par Bastomartini