Débats Sports
Don't Miss

Rakeem Christmas est prêt à saisir sa chance

L’ancien intérieur de Syracuse, Rakeem Christmas, affichait des statistiques plutôt banales lors de ses trois premières saisons à l’université. Puis est arrivée sa quatrième année durant laquelle il a véritablement explosé, alignant 17.5 points, 9.1 rebonds et 2.5 contres par match pour les Oranges.

« J’avais beaucoup de personnes devant moi pendant mes années de freshman, sophomore et junior. C.J. Fair, Michael Carter-Williams, Jerami Grant… » se rappelle Christmas.

« Le staff m’a convoqué avant que je débute mon année de senior pour me dire que ce sera ma saison. Ils m’ont dit d’aller au gymnase et de me préparer. C’est ce que j’ai fait. »

Christmas était l’un des 15 finalistes choisis afin de remporter le John R. Wooden Award (trophée individuel visant à récompenser le joueur universitaire le plus impressionnant de la saison), finalement remporté par Frank Kaminsky, plus tard drafté par les Charlotte Hornets à la neuvième position de la draft. Christmas a également été nommé Co-Defensive Player de l’année pour la conférence ACC.

« J’étais juste sur le terrain, à m’amuser, à faire ce que je fais habituellement… Contrer des tirs, prendre des rebonds, marquer autant de points que nécessaire pour gagner. » explique Christmas.

Pour le pivot de 23 ans, la défense est une grande fierté. Du haut de ses 2m06 et possédant une envergure de 2m26, c’est compréhensible. Il a les outils pour être un très bon défenseur au sein de la Grande Ligue.

C’est d’ailleurs ce qui a joué dans la décision de David Griffin au moment d’échanger son 24e choix de draft (Tyus Jones) pour deux seconds tours.

« Nous avons eu de la chance que ce garçon qui était placé bien plus haut sur notre liste ait été disponible à la 36e position. » débute Griffin.

« Sa croissance ainsi que sa courbe de progression ont été incroyable. Sa carrière prend une trajectoire très excitante, et nous allons en faire partie. Nous savons déjà qu’il est très enthousiaste à l’idée d’être ici, ce qui est génial. »

Christmas servira principalement de cinquième intérieur, couvrant les titulaires Kevin Love et Timofey Mozgov ainsi que leurs doublures, Tristan Thompson et Anderson Varejao.

« Je jouerai simplement mon jeu, je prendrai des rebonds. Si je vais en D-League, je ferai de mon mieux. J’attendrai mon heure, j’attendrai qu’on fasse appel à moi. » déclare un Rakeem Christmas très déterminé.

Originellement, le pivot pensait pouvoir être drafté au premier tour, mais il a été devancé par Larry Nance Jr. à la 27e place, sélectionné par les Lakers.

« Les choses se produisent pour une raison. Je suis actuellement dans un bon environnement. » relativise Christmas. « Il y a beaucoup de vétérans ici, j’essaierai d’en apprendre le plus possible et de le mettre en pratique. »

L’ancien de Syracuse ajoute que le fait qu’il n’ait pas été drafté au premier tour sera une motivation supplémentaire pour lui. De plus, il s’est dit enthousiaste à l’idée de pouvoir jouer avec LeBron James.

« Ce sera un honneur. Il est le meilleur joueur du monde à l’heure actuelle. » déclare-t-il.

Le pivot s’est entraîné tous les jours à Cleveland depuis son arrivée le 29 juin. Il partira pour la Summer League de Las Vegas le 7 juillet. Il jouera aux côtés du récent sophomore de l’effectif, Joe Harris, ainsi qu’un autre joueur drafté au second tour, Sir’Dominic Pointer.

Christmas portera le numéro 52 avec les Cavaliers, puisque son ancien numéro, le 25, est actuellement retiré par la franchise en l’honneur de Mark Price.

Traduction de l’article de Bob Finnan : « Cleveland Cavalier notes: Second-rounder Rakeem Christmas relishes chance » pour le Morning Journal.

[themoneytizer id=15816-16]