Débats Sports

Quel 5 majeur pour les Philadelphia Sixers ?

Malgré les départs de Lou Williams, Elton Brand et d’Andre Iguodala, les Philadelphia Sixers ont réalisé une des meilleures intersaisons de la Ligue. Avec les arrivés conjuguées d’Andrew Bynum, Jason Richardson, Dorell Wright et de Nick Young, la franchise de Pennsylvanie dispose d’un effectif riche, jeune et complémentaire. Reste à déterminer quel 5 de départ, Doug Collins va t-il sortir de cette pléiade de talents.

Le poste de meneur est dévolu au jeune Jrue Holiday qui assurera la mène dans une équipe où les systèmes seront revus en profondeur. La réussite des nouveaux Sixers dépend largement de la capacité de l’ancien meneur des Bruins de poursuivre sa progression. Avec le départ d’Iggy, il sera le leader du back-court pennsylvanien.

Le point faible de l’effectif des Sixers réside précisément dans les solutions de remplacement de Jrue Holiday. On ne serait pas surpris de voir les dirigeants se distinguer une nouvelle fois sur le marché pour attirer un back-up digne de ce nom. Les dirigeants ont encore une certaine marge de manœuvre financière pour accueillir un meneur. En effet, les Sixers ne disposent que de la 17ème masse salariale de la ligue avec un total de 63 341 044$ versés à un effectif composé de 13 joueurs. Sont encore disponibles les meneurs suivants Derek Fisher, Jonny Flynn drafté 11 positions devant…Jrue Holiday lors de la draft 2009, Gilbert Arenas, Mike Bibby, Baron Davis, Earl Boykins, T.J Ford, entre autres. La piste D. Fisher est d’autant plus intéressante que le représentant des joueurs lors du lock-out, a joué de nombreuses années avec un certain…Andrew Bynum.

Pour le moment, Doug Collins peut compter sur deux joueurs au poste de meneur. Le rookie Maalik Wayns qui s’est distingué lors de la Summer League en tournant sur trois matches à 11,7 points, 5,7 passes et 1,7 interceptions. S’il confirme ces performances dans la ligue, il devrait pousser au fin fond de la rotation un Royal Ivey qui n’est quant à lui tout simplement pas au niveau pour assumer le rôle de back-up de Jrue Holiday.

Au poste 2, Jason Richardon semble être en bonne position pour compléter le back-court avec Jrue Holiday. L’ancien joueur du Magic apportera sa régularité derrière l’arc et un scoring extérieur qui ne fera plus défaut aux Sixers.

Nick Young viendra le suppléer en sortie de banc. Le fantasque arrière, s’il retrouve son niveau de jeu lorsqu’il était un Wizard pourrait bien prétendre au titre de sixième homme à l’instar d’un Thaddeus Young.

L’ancien Warrior Dorell Wright pourra alterner entre les postes 2 et 3.

Poste 3 – Le poste d’ailier shooter semble être dévolu au numéro 2 de la draft 2010, Evan Turner qui a l’occasion de confirmer son statut. Décevant depuis deux saisons, il a montré un tout autre niveau lors des derniers Playoffs où il a tourné à 11,7 points, 7,5 rebonds et 2,5 passes. S’il poursuit sur cette dynamique, Evan Turner pourrait bien assumer son statut de numéro 2 de la draft. Le départ d’André Iguodala lui laissera un peu plus de liberté. Le joueur de 23 ans ne devra toutefois pas se reposer sur ses lauriers tant Dorell Wright ne se contentera pas d’une place sur le banc. Lorsqu’il fut titulaire en 2010-2011 du côté d’Oakland, Wright tournait à 16,2 points, 5,3 rebonds, 3 passes et 1,5 interceptions en saison régulière. Sans compter sur les aspirations d’un Thaddeus Young à s’immiscer dans le 5 de départ que ce soit au poste 3 ou au poste 4.

Au poste 4 Doug Collins dispose de plusieurs jeunes options. Il semble vouloir faire confiance aux jeunes Arnett Moultrie et Lavoy Allen au poste 4, préférant utiliser Thaddeus Young en sortie de banc.

Lavoy Allen qui a réalisé des playoffs convaincants quand il lui était demandé de suppléer un Elton Brandt décevant pourrait bien profiter de cette expérience pour prétendre à une place dans le starting 5 si Moultrie ne venait pas à confirmer les espoirs placés en lui ou si sa blessure qui l’a privé de Summer League retarde trop sa préparation.

Le poste 5 est quant à lui une évidence. Andrew Bynum sera chargé de faire la loi dans la peinture aussi bien en attaque qu’en défense. A Philadelphie, Andrew Bynum obtient ce que les Lakers se sont refusés à lui offrir, le statut de Franchise Player. Il sera relayé par Spencer Hawes qui ne devrait plus jouer au poste 4 comme l’avait expérimenté l’année passée Doug Collins. Besogneux et travailleur, Spencer Hawes est trop lent pour occuper le poste 4. Il sera, en revanche, un excellent back-up d’Andrew Bynum, plus qu’un Kwame Brown que l’on ne voit pas se relancer à Philly.

Notre 5 majeur des Philadelphia Sixers 

Jrue Holiday – Jason Richardson – Evan Turner – Arnett Moultrie – Andrew Bynum

L’effectif des Sixers est tellement riche que l’on peut constituer un autre 5 tout aussi attrayant en changeant trois postes.

Jrue Holiday – Nick Young – Dorell Wright – Thaddeus Young – Andrew Bynum

Avec un roster aussi étoffé Doug Collins aura la lourde tâche de ménager les égos dans un effectif renouvelé en profondeur où les habitués du banc souhaitent profiter de la situation pour s’imposer dans le 5 majeur. Le cas Thaddeus Young est à ce titre exemplaire. Le 12ème choix de la draft 2007 a d’ors et déjà fait part de ses velléités d’intégrer le 5 de départ. Son coach préférant toutefois le voir sortir du banc. Le jeune ailier apporte un dynamisme certain en sortie de banc avec une capacité à claquer des dunks dont les spectateurs raffolent. Les deux recrues extérieures, Nick Young et Dorell Wright aspireront également à s’imposer dans le 5 des Sixers.

Au terme d’une intersaison qui a vu partir le Franchise Player, le seul 6ème homme de la ligue à être le meilleur scoreur de son équipe et le ROY 2000, les 76ers possèdent un effectif particulièrement riche, avec des joueurs polyvalents. La franchise est promise à un bel avenir tant son effectif est jeune. Seuls Kwame Brown et Jason Richardson comptent plus de 10 saisons dans la ligue. Seuls 5 des 13 joueurs sous contrat avec les Sixers peuvent se targuer de plus de 5 années passées sur les parquets de la NBA.

Il reste deux places libres dans le Roster des Sixers. Le poste de meneur devrait susciter toute l’attention des dirigeants de Philadelphie. Nul doute que nombreux seront les joueurs et agents à venir frapper à la porte d’une franchise qui n’a jamais semblé aussi ambitieuse depuis le départ d’un certain Allen Iverson.

  • R. Jag

    En effet c'est un effectif magnifique qui promet. Cependant je ne pense qu'ils vont se risquer à engager un meneur immédiatement. Ils vont sûrement attendre le training camp pour juger de la capacité du banc à faire souffler Holiday. Mais c'est évident qu'avec Holiday, Turner & Bynum, les Sixers ont un futur Big Three.

    • Fisher est une opportunité intéressante. Après je te suis, il est préférable de voir ce dont est capable Maalik Wayns. Parce que sur les trois matchs de Summer League il a impressionné.

  • Philo_Dox

    Belle article sur l'effectif des Sixers.

    Je pense qu'avec le départ de joueurs comme Iggy ou Lou Williams, ca va ouvrir et donner plus de responsabilités à la nouvelle génération que sont les Holiday, Turner and co. Turner qui retrouvera un poste 3 qui lui conviendra surement beaucoup plus.

    On a un effectif complet et polyvalent et c'est vraiment bon. La base sera Holiday, Turner et Bynum. Richardson au poste 2. Par contre je pense que Collins va continuer à laisser jouer Hawes au poste 4 (et 5 aussi bien sur)

    Je pense quand même que Philly a besoin d'un meneur expérimenté et les dirigeants l'ont bien compris. Avoir un effectif jeune c'est excellent mais ajouter une touche d'expérience c'est toujours mieux. Alors Fisher ? Davis ? Ford ? ce n'est pas l'essentiel, il faut quelqu'un capable de gérer la jeune garde autre que le coach bien sur.

    • Oui elle est belle notre équipe.
      L'association Hawes Bynum je peine à y croire. Autant Spencer Hawes a des qualités techniques supérieures à la moyenne des pivots, autant il est l'ailier fort le plus lent de la ligue…alors une association Hawes-Bynum…Holiday n'a pas intérêt à être pressé de remonter la balle.

      Je partage ton avis sur l'apport d'un meneur expérimenté. Mais je ne vois que Fisher pour apporter un vrai plus dès maintenant. Davis il est encore blessé, T-J Ford n'a qu'une expérience limitée…

      Dans une Atlantic Division plus que solide, on a une carte à jouer.

  • Visiteur

    Sujet intéressant.
    Je pense que le handicap de Hawes (sa lenteur) pour jouer 4 ne sera pas forcément déterminant.
    Je crois avoir lu Doug Collins déclarer qu'il voudrait que Hawes soit son Pau Gasol donc je pense que la possibilité de voir les deux evoluer ensemble est possible même si improbable a priori. La lenteur de Hawes a revenir en defense serait compensé par la rapidité de Bynum dans un tel schéma.
    Le scoring ne sera pas un probleme pour cette équipe donc il faudra surveiller la défense.
    Je comprends les ambitions de Thaddeus vu son niveau de jeu mais sa "versatility" en fait un joueur à la Jeff Green ou Lamar Odom, des profils précieux qui doivent être gardés pour des second units pour que l'équipe garde du niveau quand les titulaires sont sur le banc.

    Je me permets de vous proposer un sujet de débat. L'intersaison des Rockets a été jugé de nul, catastrophique, etc.. et le GM de con par a peu près 90% des commentateurs alors qu'elle est, à mon sens, bonne, à défaut d'être très bonne, pour une première étape de rebuilding même s'il y a évidement des défauts

    • Re "Visiteur". Tout d'abord, je t'invite à te créer un compte Intense debate. Cela aura entre autres avantages de permettre la modération a posteriori de tes posts. Plus besoin pour moi ou Jag de les valider.

      En ce qui concerne Philly. Thaddeus Young, un joueur que j'apprécie particulièrement aurait les qualités pour commencer les matchs. Mais au final, si Doug Collins ne le met pas dans son 5 de départ, il lui accorde près d'une trentaine de minutes par match. Sa polyvalence, son dynamise, son jump shot, en sortie de banc c'est plus qu'intéressant. Le mec le comprendra. Mais quand tu joues aux Sixers depuis que tu as été drafté, que la Franchise voit partir Lou Williams, Iggy, Elton Brand, tu te dis que tu peux légitimement prétendre à une place dans le 5. Mais Nick Young ou Dorell Wright s'ils retrouvent leur meilleur niveau peuvent aussi prétendre à une telle place.
      Sur la cohabitation Bynum – Hawes. Je reste sceptique. C'est surtout que je trouve que Hawes ferait un superbe back-up au poste 5. Que le poste 4 pourrait être occupé par Moultrie et Laven, sans trop déséquilibrer les deux paires d'intérieurs (titulaires / remplaçants).

      Sur la question de la gestion de l'intersaison des Rockets. Tu peux en effet a posteriori essayer de justifier l'intersaison des Rockets. Si d'ailleurs publier un article sur la question t'intéresse tu peux nous contacter via le formulaire contact en haut du site.
      Personnellement je peine à juger bonne la gestion de l'intersaison. Les Rockets se retrouvent avec un certain nombre de pièces intéressantes pour la reconstruction mais tout cela est bien trop incertain. D'ailleurs, la gestion globale de la franchise fait penser à celle d'un joueur de casino. On lance des paris sur l'avenir et on voit ce que cela donne. Si le premier pari ne fonctionne pas on en lance un second.
      Le GM des Rockets a d'abord fait le vide dans son Roster pour accueillir Howard. Cela ne fonctionne pas. On mise sur deux jeunes joueurs qui ont tout à démontrer Lin, Asik. Même le choix des rookies est pour le moins hasardeux. Royce White est très talentueux mais souffre d'une phobie de l'avion qu'il a intérêt à vaincre…Après si tous ces paris fonctionnent simultanément et que les Rockets récupèrent de nouveaux bons joueurs lors de la prochaine draft, alors les Rockets auront réussi une bonne intersaison. Mais rares sont les joueurs qui gagnent contre le casino 😉

      N'hésite pas à nous faire part de tes arguments dans un commentaire ou dans un article.

      Au plaisir de relire tes commentaires avisés.

  • NY666

    Tu cites les systèmes !!!
    Ce qui me fait particulièrement peur pour eux, c'est que cet effectif va tourner certainement, du moins en début de saison sur les mêmes systèmes que l'année dernière. Et si Turner, n'est pas l'homme attendu, il se passe quoi? D'ailleurs, systèmes ou pas, si Turner ne s'enflamme pas, il va falloir plus que de la patience coté Philly…
    Ok, l'effectif est pétris de talent selon moi, mais sans leadership au scoring, cela va être compliqué 2 matchs sur 3…
    Alors je vois déjà au scandale, Bynummmm mec !!!! Mais hormis quelques perfs, je le vois pas scoring leader d'une franchise. Ou alors, tout comme Orlando avec Howard, les Sixers se planterons en jouant sur lui 9 fois sur 10 en espérant qu'il soit dans un bon jour !!!
    Alors vbous allez me dire, on a pas besoin qu'un seul joueur plante 30 pions par matchs pour être compétitifs !!??!! Avec une équipe jeune, si, pour moi, il faut un leader qd la mayonnaise prend pas !!!

    Cela dit, j'aime bien cette équipe, et je fais juste part de mes impressions. Je me trompe certainement, je les suis beaucoup moins que NY quand même, qui eux d'ailleurs, on juste étaient pitoyables 🙂

    Uhmm, je ferais juste une petite remarque aussi, Richardson, a joué longtemps dans une équipe qui se reflète un peu comme Orlando sous Howard (si Turner ne décolle pas), si coach l'écoute, il pourra peu-être amener sa pierre à l'édifice pour éviter les bévues tactiques ou autres enflammés de Bynum…

    • En effet, si Evan Turner ne décolle pas, si Holiday ne progresse plus et si Bynum déçoit, les Sixers auront du mal cette saison.
      Sur les systèmes, si Doug Collins va demander sensiblement la même chose à Turner qu'il demandait à Iggy, il va en aller autrement du jeu avec Bynum. Tu ne joues pas de la même façon avec Bynum qu'avec Spencer Hawes, avec tout le respect que j'ai pour lui. Si seul Turner n'éclot pas au niveau attendu, il pourra être remplacé par Thaddeus Young. Après si Turner et Bynum ne sont pas au niveau…

      Autour de Bynum il y a quand même plus de talents qu'autour de Howard lors des dernières saisons à Orlando.

  • Pingback: Les Knicks: expérimentés ou vieux? - Débats Sports()