Débats Sports

Preview : Golden State Warriors (1) Vs. Memphis Grizzlies (5)

Golden State Warriors (1) Vs. Memphis Grizzlies (5)

Ne pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué.

Saison régulière

Match 1 : Memphis Grizzlies 105 – Golden State Warriors 98

Match 2 : Memphis Grizzlies 84 – Golden State Warriors 107

Match 3 : Golden State Warriors 111 – Memphis Grizzlies 107

Efficacité offensive et défensive, différentiel

Golden State Warriors : Off. Rating : 109,7 (2), Def. Rating : 98,2 (1), Net Rating: 11,5 (1).

Memphis Grizzlies : Off. Rating: 103,1 (13), Def. Rating: 99,9 (4), Net Rating: 3,2 (8).

Le contexte

Après un premier tour express face aux Pelicans, les joueurs de Steve Kerr vont se mesurer face à un adversaire au profil totalement différent : les Memphis Grizzlies.

Bien que les quatre rencontres aient été plus serrées que prévues, les Warriors ont tout de même fait preuve d’une très grande solidité offensive et défensive, ainsi que d’une force mentale remarquable. à l’image de Stephen Curry au match 3. Le meneur des Warriors marche sur l’eau pendant ces playoffs, avec 33,8 points de moyenne par match. Draymond Green et Andrew Bogut ont montré qu’ils valaient mieux que leur deuxième et sixième place au trophée du Defensive Player Of the Year. L’effectif est au complet, et pourra compter sur le retour de David Lee. Une rotation intérieure de plus ne sera pas de trop face aux géants du Tennessee. Cependant, tout n’est pas rose, et une source d’inquiétude a fait surface : comment gérer les stratégies du « Hack-A-Bogut/Iguodala » ?

Face aux Warriors se dressent sur leurs deux pattes boiteuses les Grizzlies de Mike Conley blessé. Pourtant privés de leur meneur, les Grizzlies ont éliminé des Blazers encore plus amochés en 5 matches, au cours desquels Marc Gasol et Zach Randolph ont pesé dans la peinture.

En saison régulière, Memphis avait remporté la première bataille, qui au passage mettait fin à une impressionnante série des Warriors. Ils ont ensuite pris leur revanche en dominant les Grizzlies au FedEx Forum, puis à l’Oracle Arena. Bis repetita pour cette demi-finale de Conférence ?

Pourquoi les Warriors vont gagner

Comme au tour précédent (et comme pour les tours suivants, en espérant que l’aventure continue), les Warriors ont l’avantage du terrain. Même si cet avantage s’est relevé moins important que par le passé – les équipes à domicile en saison régulière n’ont jamais gagné aussi peu chez elle -, l’Oracle Arena fait figure de forteresse imprenable. Saison régulière et playoffs confondus, les Warriors ont remporté 41 matches sur 43 à domicile. La mission est délicate alors pour Memphis de voler au moins un match à l’Oracle, sachant que la dernière victoire d’une équipe de l’Ouest à Oakland remonte à novembre 2014…

Les Warriors ont ensuite de nombreux atouts pour poser de gros problèmes aux Grizzlies. Un pick-and-roll avec Green, Lee ou Speights autour de Stephen Curry est cauchemardesque pour la défense de Memphis : que faire si Zach Randolph est impliqué dans un tel système face à Curry ? L’intérieur des Grizzlies n’est pas un monstre de rapidité et de replacement défensif…

De plus, Golden State est l’une des rares équipes capables d’imposer leur rythme. Alors que Memphis a réussi à limiter ses adversaires à moins de 100 possessions par match, une seule équipe est parvenue à franchir la barre des 100 possessions par match face aux Grizzlies : Golden State. Plus le jeu ira vite, plus il sera à l’avantage des Warriors.

Les Grizzlies sont réputés pour leur solidité défensive. « Réputés » seulement, car les chiffres n’iront pas tous dans ce sens, d’autant plus face à Golden State. Des équipes qualifiées pour le second tour – ou en bonne voie pour l’être -, Memphis est l’équipe qui défend le moins bien derrière la ligne à 3 points. Les adversaires tirent à 33,7 % de réussite à 3 points. Et ce, face aux Trail Blazers d’un Lillard arroseur à 3 points… Face aux Warriors de Curry, Thompson, Barnes, Green, le pourcentage pourrait s’envoler.

Enfin, les Warriors comptent une arme particulièrement efficace contre les Grizzlies : Klay Thompson. L’arrière tourne à 30,7 points de moyene face aux Grizzlies, sa plus haute marque contre n’importe quelle équipe de l’Ouest.

Pourquoi les Grizzlies vont gagner

Les Grizzlies ont un jeu taillé pour les playoffs : défensif, physique, lent, efficace. Par le passé, ils ont montré qu’ils étaient capable de sortir des équipes supérieures sur le papier. Marc Gasol et Zach Randolph ont un avantage indéniable de taille, puissance par rapport à la paire Andrew Bogut – Draymond Green.

La défense des Grizzlies est aussi très appliquée, et très armée pour gêner le duo Curry-Thompson. Cela avait été le cas lors du premier match opposant Grizzlies et Warriors : 41 points à 17 sur 41 au tirs, dont 5 sur 15 à 3 points, 5 pertes de balle.

Enfin, les Grizzlies peuvent compter sur Marc Gasol, auteur d’une campagne de playoffs impressionnante à l’heure actuelle : 19 points, 8 rebonds, 5,5 passes décisives, 2,5 contres. Son association avec Randolph est contrainte à démolir la raquette pour mener les Grizzlies au tour suivant.

Le facteur X

Mike Conley. Le meneur de Memphis est un des meilleurs défenseurs de la ligue à son poste. Sa saison régulière a été bonne, et aurait dû être récompensée par une sélection au All-Star Game. Sa seconde partie de saison n’a pas été aussi faste, avec des pépins physiques émaillant sa fin de saison : tibia, pied… Il a joué le premier tour sur un pied, avant de devoir quitter les parquets pour l’infirmerie, suite à une fracture du visage.

Si Conley n’est pas à 100 %, ou même pas là, les Grizzlies n’ont absolument aucune chance. Défensivement, Conley est capable d’intercepter 2 à 3 ballons par match et marquer des points faciles en contre-attaque. En attaque, il est l’organisateur au sens noble du terme, alternant avec Gasol-Randolph, tout en servant les shooteurs de l’équipe (Lee, Carter).

En temps normal, défendre les Splash Brothers est une tâche difficile. L’association Conley-Allen avait posé de gros problèmes aux deux shooteurs lors du match gagné par les Grizzlies. Sans Conley, il va être difficile pour Allen de défendre à la fois sur Curry et Thompson…

La stat qui tue : +48

C’est le « Plus-minus » d’Andrew Bogut sur les 2 matches qu’il a joué face aux Grizzlies cette saison.

Si Stephen Curry est le meilleur joueur de l’équipe, Draymond Green le meilleur défenseur, Andrew Bogut est tout aussi important que les deux joueurs cités précédemment. Il le sera d’autant plus face aux Grizzlies de Marc GasolZach Randolph et Kosta Koufos. Golden State a pu mesurer l’importance de l’australien au cours des 3 rencontres de saison régulière face aux Grizzlies. Randolph et Gasol avaient combiné 41 points et 17 rebonds dans une victoire 105-98.

La donne a été totalement différente sur les 2 matches suivants : 23 points et 8 rebonds pour Randolph-Gasol dans une défaite de 23 points (107-84) à Memphis, et 16 points et 7 rebonds dans une large défaite des Grizzlies à l’Oracle (111-107, le score est trompeur car le banc de Memphis a limité les dégâts).

Au final, lorsque Bogut est sur le parquet, les Warriors dominent les Grizzlies de 48 points.

Le pronostic : Warriors en 5

Comme dit plus haut, même si les deux équipes ont connu un premier tour rapide (4 et 5 matches), les deux équipes arrivent dans un état de forme diamétralement opposé pour ce second tour. L’effectif est plus complet, plus talentueux, plus en forme pour Golden State.

L’avantage du terrain en faveur de Golden State est essentiel, et les joueurs de Steve Kerr sont tout à fait capables de gagner un match à Memphis, comme ils l’ont fait cette saison. Le match 3 sera clé pour Memphis, avec un éventuel retour de Mike Conley. Ce sera le moment ou jamais.

N’hésitez pas à commenter et débattre du facteur X de la série, et laissez votre pronostic !

Le programme de la série

Match 1 – dimanche 2 mai, 21h30, Oracle Arena (Oakland)

Match 2 – mercredi 5 mai, 4h30, Oracle Arena (Oakland)

Match 3 – dimanche 10 mai, 2h, FedEx Forum (Memphis)

Match 4 – mardi 12 mai, 3h30, Fed Ex Forum (Memphis)

Match 5 – mercredi 13 mai, heure à définir, Oracle Arena (Oakland)

Match 6 – vendredi 15 mai, heure à définir, FedEx Forum (Memphis)

Match 7 – dimanche 17 mai, Oracle Arena (Oakland)

  • AmirMd_

    Difficile de voir les Grizzlies bouger Golden State avec un jeu offensif si différent. Le vitesse du jeu des Warriors et leur capacité à défendre malgré cela sera capitale.