Débats Sports
Don't Miss

Pourquoi les Cavs devraient choisir Nerlens Noel à la Draft

Alors que les spéculations autour du destin du premier choix de Cleveland affluent, le GM Chris Grant n’a encore dévoilé aucune information quant aux plans de la franchise pour cet été. Les mock drafts dissèquent les options des Cavs et voient la franchise de l’Ohio sélectionner différents prospects comme Ben McLemore, Otto Porter ou encore Nerlens Noel. Et c’est justement sur ce dernier que le dévolu de la majorité des fans et des insiders des Cavs s’est jeté.

Même si sa saison a été écourtée par une grosse blessure aux ligaments croisés, le jeune pivot de 19 ans représente le plus gros potentiel défensif de cette draft et il serait dommage de passer à côté.

1- Une véritable influence sur le terrain

Auteur d’une saison phénoménale sur le plan statistique avec Kentucky, Nerlens Noel s’est rapidement imposé comme l’un des meilleurs choix possibles en vue de la draft 2013. Malgré son jeu offensif limité, le Wildcat s’est fait un nom grâce à ses exploits défensifs. Compilant 4,4 contres et 2,1 interceptions de moyenne par match, il ne représente pas seulement la plus grosse influence défensive de cette saison, mais bien de ces 20 dernières années en NCAA !

Dans une équipe des Cavaliers (classée comme la 24e pire défense de la ligue la saison dernière) concédant en moyenne 101,2 points par match, un défenseur d’une telle qualité ne serait pas négligeable. Noel agirait comme un deuxième rideau, un intimidateur protégeant le panier à l’image d’un Roy Hibbert ou d’un Larry Sanders. Il faut aussi rappeler que Noel n’est pas seulement une machine à contres mais également un pivot très agile et mobile capable de bien lire le pick and roll et, si besoin est, de rattraper ses erreurs grâce à sa dimension athlétique.

En attendant les progrès défensifs de Kyrie Irving qui peine encore à suivre son joueur et l’arrivée d’un défenseur extérieur confirmé, une telle présence dans la raquette ne serait que rassurante. Sous la houlette de Mike Brown, coach à l’approche défensive reconnue, il serait intéressant de voir Nerlens Noel se développer et devenir la clé de voûte de la raquette des Cavaliers.

De l’autre côté du terrain, dans une équipe jeune et prête à cavaler, il sera intéressant de le voir finir des actions en situation avantageuse du type 2 contre 1. Néanmoins, son jeu offensif se basant encore principalement sur ses qualités de finisseur, il aura donc beaucoup de travail à fournir afin de développer une palette de mouvements offensifs.

2- Poids et genou : des inquiétudes à avoir ?

Il subsiste cependant des inquiétudes autour du genou blessé du jeune prospect de 19 ans.

Il faut tout d’abord savoir qu’une rupture des ligaments croisés nécessite un temps de rééducation important, et que par conséquent le retour de Noel sur les parquets n’est prévu qu’en décembre, voire en janvier. Son physique longiligne et étrangement ressemblant à celui de Larry Nance, ancienne star des Cavaliers et grand défenseur, n’est certainement pas un handicap pour le jeu NBA.

Certaines voix soulignent ainsi le problème de sous-poids du pivot pesé à 93 kilogrammes le jour des workouts de la Draft Combine, soit une perte de 10 kilogrammes depuis sa blessure qui s’est produite il y a 4 mois. Il faut savoir que cette perte considérable de poids fait partie de sa rééducation et vise à faciliter son programme. Cela signifie donc que Nerlens Noel a la possibilité de revenir à son poids initial et même d’ajouter du muscle supplémentaire pour peser dans les débats.

3- Le contexte

Il est important de comprendre que malgré ces quelques points noirs mis en lumière précédemment, la décision de sélectionner Noel à la draft ne signifierait donc pas que les Cavs font une croix sur les playoffs en 2014 et ne serait pas non plus synonyme de tanking de la part de Cleveland. L’équipe actuelle est en effet capable de rivaliser avec le reste de la ligue et de se forger une identité au sein de la ligue en tant que prétendants aux phases finales. Le retour de Noel en cours de saison représenterait un renfort de choix pour Cleveland qui pourrait alors se stabiliser et s’appuyer pleinement sur sa base de jeunes talents.

Les qualités de Noel mises en valeur ci-dessus lui assureraient un impact immédiat dont l’équipe aura bien besoin. Le choix Nerlens Noel représenterait donc la volonté d’apporter une stabilité sur le plan défensif et de renforcer le groupe de jeunes talents déjà en place dans la franchise. Cette draft peut être l’occasion pour Cleveland d’apporter à Kyrie Irving et à Dion Waiters un relais de qualité dans la peinture, au potentiel immense.

Chris Grant s’est longuement intéressé à la trajectoire du joueur et à l’évolution de sa rééducation, gageons donc qu’il saura prendre la meilleure décision pour son équipe.

Par Amir Mohammad et Léo Hurlin

[themoneytizer id=15816-16]