Débats Sports

Mailbag : Kyrie Irving mérite-t-il d’être titulaire au All Star Game ?

On est de retour avec notre mailbag. Vous pouvez nous envoyer vos questions en fin de semaine sur notre compte Twitter et on y répond ici-même. Les Cavs déçoivent à nouveau alors que le All Star Break approche à grand pas. Penchons-nous sur vos questions sans plus tarder.

Soyons sérieux deux minutes. Kyrie Irving a 21 ans et il est sur le point d’être All Star pour la seconde fois de sa carrière. Le garçon a du talent plein les mains et ne se prive pas pour le montrer. Certains diront que ses moyennes sont en baisse (21.7 points cette saison contre 22.5 points l’an dernier, 43% au tir contre 45% en 2012-2013…) et d’autres diront qu’il ne rend pas son équipe meilleure. Durant ses deux première saisons, Kyrie était la seule option offensive crédible des Cavaliers. Il a pu s’amuser et montrer à la ligue qu’il était plein de potentiel et capable de choses extraordinaires avec un brin d’arrogance qui caractérise les plus grands.

Le fait est que Irving a eu une première partie de saison 2013-2014 compliquée. Il lui a fallu du temps pour passer de Antawn Jamison, Luke Walton et Daniel Gibson à Andrew Bynum, Jarrett Jack et Earl Clark. Il a souvent essayé de forcer afin de « sauver son équipe ». Mais il n’en reste pas moins un joueur incroyable que plusieurs équipes aimeraient avoir à disposition. Ceux qui questionnent sa défense le font légitimement, tant la jeune star a été horrible dans ce domaine. Seulement Kyrie n’en reste pas moins un très bon joueur disposant d’une grande marge de progression.

Check that out, All Star material :

tumblr_myn41mpiLw1ru2hx7o1_400   IrvingWow2

John Wall, qui était son principal concurrent au poste de titulaire pour le All Star Game, se contentera d’un statut de remplaçant mais mérite tout autant ce poste que Irving. Ses statistiques sur la saison sont impressionnantes (20.2 points, 8.5 passes) et les Wizards « gagnent » (bilan de 20 victoires et 21 défaites, 6e à l’Est). Le meneur de Washington a continué sa progression et ne démérite pas. Si la décision m’était revenue, je lui aurais sûrement donné le poste de titulaire au ASG. Etre nommé All Star pour des jeunes de 21 et 23 ans est déjà une grande satisfaction. La vraie reconnaissance viendra dans le temps, et sera accordée à celui qui mènera son équipe le plus loin possible.

En supposant que l’on parle de court terme et des playoffs, il manque des victoires aux Cavaliers. C’est assez évident.

L’équipe n’avance pas et tout le monde le voit (sauf peut-être Mike Brown). J’avais en tête un article sur C.J. Miles qui pourrait être le facteur X de cette saison mais au final, lui aussi a sombré. Il serait facile de blâmer le coach pour les défaites, mais l’équipe tout entière est fautive.

Brown veut que l’équipe bouge la balle, trouve le décalage mais le système est bancal. Les joueurs se contentent de tirs extérieurs, l’attaque est inefficace et la défense finit toujours par abandonner. En clair, l’équipe est nulle dans chaque compartiment du jeu. Les rebonds seraient peut-être la seule fierté de l’équipe, et c’est vachement triste.

Lors de matchs serrés, on a pu constater des horreurs telles que Earl Clark qui, héritant de la balle, sort des limites du terrain, ou à Jarrett Jack qui met plus de cinq secondes à faire une passe, ce qui le conduit à une perte de balle. Les « schémas » de Mike Brown sont tout aussi fautifs que les joueurs eux-mêmes. D’ailleurs, il n’est pas normal qu’avec Jack et Dion Waiters sur le terrain, Clark soit celui qui prenne le plus de shoots. Il faut de l’ordre dans cette équipe.

Les Cavs ont déjà utilisé une quinzaine de cinq différents cette saison mais le plus utilisé est déjà celui avec Luol Deng en tant que 3 alors qu’il n’est là que depuis quelques semaines.

Peut-être serait-il temps de changer la rotation (encore). Mais honnêtement, cet effectif des Cavaliers est assez difficile à cerner. On espère juste un réveil dans pas longtemps, histoire d’accrocher les playoffs dans cette conférence Est faiblarde.

Oui, bien sûr. Voilà pour toi :

Trade Cavs-Sixers

A ce stade-là, je pense que le front office a peur de la réaction de ceux qui suivent la NBA de près s’ils envoient Anthony Bennett en D-League. Sachant qu’il est un premier choix de draft controversé, qu’il est historiquement nul et qu’il ne joue pratiquement plus, l’envoyer en D-League serait considérer sa draft comme un échec ou un abandon (du moins c’est ce qu’ils pensent).

Mike Brown dit qu’il progresse et qu’il continue d’apprendre mais quelle que soit la situation, la meilleure façon d’apprendre reste de jouer. En D-League ou en NBA ? L’important, c’est qu’il lui faut des minutes.

Le front office retarde sa décision sur le dossier Bennett mais il faut vraiment agir, car Bennett part de tellement loin qu’il pourrait lui aussi avoir un impact négatif dans la course aux playoffs.

Aux fans qui seraient contre cette idée d’envoyer le rookie en D-League, je vous pose la question suivante : préféreriez-vous voir votre premier choix de draft 2013 pourrir sur le banc ou s’exprimer librement avec un temps de jeu proche de la trentaine de minute ?

Pour ce qui est de son niveau actuel, il y a un bon nombre de meneurs devant lui. Chris Paul, Tony Parker, Stephen Curry pour ne citer qu’eux… Il faut également prendre en considération le type de meneur dont on parle. Chacun possède une définition différente du « bon meneur » au basketball.

Admettons que nous parlons de potentiel. A 21 ans, Kyrie Irving est certainement LE meneur du futur. Premièrement, il a deux saisons et demi dans les jambes. Pour son âge, il est assez expérimenté. Ensuite, Irving est polyvalent en attaque, athlétique (même s’il ne le montre pas souvent) et intelligent. S’il parvient à donner une autre dimension à son jeu, il pourrait être l’un des meilleurs de sa génération.

Connu à travers la ligue pour être un incroyable scoreur, il doit toutefois exploiter son côté playmaker au maximum afin de profiter des armes qui sont autour de lui. Je parle de Waiters, Deng mais aussi Tristan Thompson et Anderson Varejao.  C’est d’ailleurs ce que fait remarquer le célèbre Isiah Thomas à son sujet.

« Je pense qu’une équipe peut gagner avec Kyrie comme principale menace offensive et créateur. Mais il s’agit aussi du type d’effectif construit autour de lui. Il faut avoir les bons intérieurs, les bons ailiers, le bon équilibre… Tout ça doit être mis en place. »

L’ancien meneur des Pistons a tout bon. Pour répondre clairement à la question, Kyrie se place parmi les meilleurs jeunes meneurs et l’un des plus grands potentiels de la ligue.