Débats Sports

Les Celtics sont-ils condamnés ?

Privés de Rajon Rondo leur maître à jouer pour le reste de la saison, les hommes verts de Boston sont condamnés à un exploit pour envisager de rejoindre les sept autres équipes de la conférence en post season. Actuellement 8ème et derniers qualifiés, les Celtics voient revenir les 76ers, mais aussi les Pistons qui commencent à profiter de l’alchimine grandissante de la paire Drummond / Monroe et des Cavaliers, qui ont certes huit victoires de retard mais qui ont remporté 4 de leurs 6 dernières rencontres.

Sans Rondo, c’est tout un système qui s’effondre.

Danny Ainge a voulu conserver ces deux hommes forts, Pierce et Garnett (au détriment d’Allen) l’été dernier, dans l’espoir de rester compétitif et de conserver des joueurs de qualité autour de son meneur all star. Après un début de saison poussif, lors duquel Boston n’a tenu que grâce aux performances de mammouth de Rondo, la franchise se retrouve sans solution. Pierce est actuellement dans une très mauvaise passe. L’ailier réalise sa troisième plus mauvaise saison de sa longue carrière aux points et à la précision. Surtout il semble marquer le pas, tombant sous les 40% au shoot lors de ce mois de janvier et n’inscrivant que 16 points par match, loin de ses standards habituels. Garnett n’est pas en reste non plus. Toujours positionné sous le cercle, le n°5 de B-Town est certes le meilleur rebondeur de l’équipe mais réalise sa plus mauvaise saison depuis sa saison rookie dans ce secteur de jeu. Mais ces performances en demi-teinte étaient plus ou moins cachées par les bonnes sorties de Rondo.

En interne, les solutions de remplacement sont minces. Rondo n’avait aucun back-up désigné, raison pour laquelle il passait en moyenne plus de 37 minutes par match sur les parquets (et qui a sûrement précipité sa chute). Un temps de jeu qui faisait de lui le 15ème joueur le plus utilisé et le 4ème meneur.

Les Celtics disposent de quatre arrières, hors Rondo : Barbosa, Terry, Bradley et Lee. Aucun d’entre eux n’est un meneur de métier et aucun d’entre eux n’a réellement occupé ce poste officiellement. Barbosa a souvent été utilisé en sortie banc (2 titularisations sur les quatre dernières saisons) et bloqué par Nash (à Phoenix), Calderon (Toronto) et donc Rondo. Pour Terry, il a lui aussi de moins en moins l’habitude de débuter les matchs et à Dallas, il avait devant lui Jason Kidd à la mène. Bradley entame sa troisième saison en NBA et toutes avec le jersey vert et Lee débarque de Houston où la paire Dragic / Lowry s’occupait de la gonfle.

Durant les rares minutes où Rondo soufflait sur le banc, c’était tour à tour Terry ou Bradley. Non pas que ces deux-là avaient du mal mais ce n’est clairement pas une solution viable et envisageable pour la fin de saison.

Des joueurs libres ?

Les rumeurs les plus folles n’ont pas mis longtemps à débarquer. Oui Allen Iverson est libre depuis que sa franchise chinoise est éliminée des play-offs, mais arrêtons là les blagues car l’heure n’est pas à la franche rigolade. Idem avec les McGrady ou Gilbert Arenas.

Sur les joueurs récemment coupés, nous pouvons trouver Jeremy Pargo (Cleveland, non drafté), Scott Machado (Houston, non drafté), Shelvin Mack (Washington, mais signé par les 76ers pour un second contrat de 10 jours)… bref pas des noms très reluisants. Et en toute logique, si des équipes comme les Wizards ou les Cavaliers n’ont pas voulu de ces jeunes joueurs, ce n’est clairement pas bon signe pour leurs niveaux.

Un trade ?

Non pas que ce soit la meilleure solution, mais c’est surtout la seule. Et puis la liste des meneurs sur le marché est plutôt longue. Toronto veut se débarrasser de Calderon ou de Lowry qui n’arrive pas à retrouver son niveau de fin de saison chez les Rockets. On imagine aussi que les Bucks ne seront pas contre faire la valise de Monta Ellis.

Quelques franchises sont au fond du trou et ne devrait pas trop rechigner contre quelques joueurs d’avenirs et ainsi laisser partir les Goran Dragic (Suns) ou J.J. Barea. Ces joueurs auront certes du mal à amener les Celtics en play-offs mais ont au moins l’expérience du poste 1 au haut niveau.

Le problème n’est donc pas sur les éventuels successeurs de Rondo, mais plutôt sur les joueurs susceptibles d’être inclus dans l’échange pour quitter le Massachussetts. Il est souvent cité mais on a du mal à croire que Paul Pierce pourrait porter une autre tunique que celle qu’il porte depuis sa saison rookie. C’est pourtant le joueur avec la plus forte valeur marchande depuis que Rondo se déplace en béquilles.

Derrière, Garnett s’étant brouillé avec la moitié des joueurs en NBA, son départ semble très improbable. Dès lors qui pourrait intéresser des équipes ? Pas grand monde malheureusement. Deux joueurs semblent intouchables : Avery Bradley, qui aussitôt revenu de blessure a repris sa place dans le cinq de départ et qui avec son intensité défensive, plaît énormément à Doc Rivers. Et Jared Sullinger, protégé de Danny Ainge.

Et par élimination, il ne reste plus que des Brandon Bass, Courtney Lee et autres Chris Wilcox pour appâter le badaud.

La seule pièce de valeur serait très certainement Jeff Green. Un joueur dont le talent est certain mais qui peine à rester constant au haut niveau et dont le contrat n’est pas insurmontable (36M$ sur quatre ans). Ses soucis de santé mis de côté il est capable de sortir du banc pour des performances de haut niveau mais a du mal à trouver sa place dans l’effectif des Celtics. Boston qui avait misé beaucoup sur lui voudra sûrement retrouver un retour sur investissement.

Pour avoir un meneur de talent pour compenser la perte d’un all star, il faut savoir y mettre le prix.

Notre pronostic ?

Un trade avec Toronto qui enverrait Jeff Green et Courtney Lee au Canada en échange de Calderon et Ed Davis. Le contrat à 10M$ de l’espagnol est énorme mais il expire en juin et Boston ne s’engage donc pas sur une longue durée. De l’autre côté, les Celtics trouvent en Ed Davis, 13ème choix de la draft 2010, un intérieur qui monte et qui tourne à 14 points et 8 rebonds en janvier.

Bien entendu, ce trade reste plausible tant que les Raptors n’ont pas déjà contracté avec une autre équipe comme Memphis, rumeur insistante ces derniers jours.

[colored_box color= »green »]Edit : Nous apprenons dans la nuit du 30 janvier, que les Memphis Grizzlies se sont décidés à envoyer Rudy Gay aux Toronto Raptors dans un échange à trois. Dans cet échange qui les voient accueillir Rudy Gay et Hamed Haddadi, les Raptors ont cédé les pièces que l’on envisageait pour Boston : Jose Calderon, Ed Davis…[/colored_box]