Débats Sports

Le jeu des chaises musicales des baquets de F1 a commencé

Formula One World Championship

Le championnat du monde de Formule 1 s’apprête à quitter le vieux contient pour la tournée asiatique avant de se clore sur deux Grands Prix sur l’hémisphère américain. Alors que le Grand Prix de Monza a une nouvelle fois bouleversé les rapports de force entre écurie, les rumeurs de transferts, les négociations quant au renouvellements des contrats de pilotes champions du monde se font entendre en dehors des paddocks. La rédaction de debats-sports.com décrypte l’état des négociations et les futurs changements de baquets.

Le plateau pourrait perdre un septuple champion du monde à la fin de la saison. 11ème du championnat du monde, avec un seul podium à son actif cette saison, Michael Schumacher doit-il poursuivre l’aventure en Formule 1 ? Le pilote Mercedes arrive en fin de contrat et pour le moment tous les scénarii restent ouverts. Une chose est certaine, il sera le seul décideur de son éventuel retrait ou de son maintien dans une monoplace. De part la relation que l’allemand entretient avec Ross Brawn, ce dernier ne lui montrera jamais le chemin de la sortie. Il est en revanche permis de douter des motivations du pilote à poursuivre une année supplémentaire en F1.

Michael Schumacher n’écorche t-il pas sa légende ?

La seconde carrière de Schumacher diffère radicalement de la première. En près de trois ans, le pilote allemand n’a remporté aucune victoire et obtenu seulement quelques podiums. Pire, depuis son retour en Formule 1 il fut toujours dominé par son coéquipier.

En 2010, pour son retour en Formule 1, Michael Schumacher se contente de la 9ème place au championnat du monde des pilotes, largement derrière son coéquiper Nico Rosberg (142 points), Robert Kubica et les deux pilotes Red Bull, Ferrari et McLaren le devancent également. L’année suivante, Schumacher ne marque que 4 points supplémentaires et termine la saison à la 8ème place, toujours devancé par son coéquipier (89 points) et les doublettes des « top team ». Cette année, il est encore plus loin au classement.

Par ailleurs, il aura subit la constante domination de pilotes comme Vettel, Alonso ou Hamilton, renforçant les arguments de ceux qui considèrent que l’allemand s’est bâtit un palmarès si exceptionnel en l’absence d’une opposition solide.

Toutefois, nous pensons, au contraire que cette expérience d’un pilote de milieu de tableau, « humanise » un peu plus le kaïser. Il ne lui manque plus que de réussir sur une course un exploit et remporter une 92ème victoire dans la catégorie reine du sport automobile, pour « valider » cette seconde carrière.

Parmi les motivations qui pourraient conduire l’allemand à poursuivre sa carrière encore une saison figure la possibilité de déposséder Rubens Barrichello du record de nombre de Grand Prix disputés, un des rares records que l’Allemand ne possède pas et qui reste à sa portée.

Quelles conséquences sur les chaises musicales d’intersaison ?

Traditionnellement le départ de la Formule 1 du vieux continent marque le début des tractations concernant les prolongations de contrat ou les transferts de pilotes d’une écurie à l’autre. Cette année, trois baquets chez des « top teams » sont en suspens et devraient alimenter les discussions automnales.

Les cas de Mickaël Schumacher et Lewis Hamilton sont-ils liés ?

Le septuple champion du monde arrive en fin de contrat dans une écurie Mercedes où la rumeur envoie un certain Lewis Hamilton, lui aussi en attente d’une prolongation de contrat chez McLaren.

Si les rumeurs envoient Lewis Hamilton du côté de Mercedes, tout laisse à penser que Michael Schumacher ne prolongerait pas du côté des flèches d’argent. Un éventuel départ de Schumacher laisserait une place libre aux côtés de Nico Rosberg que pourrait venir occuper Lewis Hamilton.

Cette hypothèse est d’autant plus crédible que de sérieuses considérations économiques la sous-tendent. A compter de 2014, McLaren ne sera plus qu’une équipe cliente de Mercedes à l’instar des forces India. Dès lors, l’écurie de Woking devra s’acquitter d’une redevance afin d’utiliser le moteur Mercedes. La facture du nouveau moteur, ainsi que celle du KERS, plus l’éventuel nouveau contrat de Lewis Hamilton devrait peser lourd, voire trop lourd dans les caisses de l’écurie aux 180 victoires en Formule 1.

Ainsi, un départ de Lewis Hamilton vers Mercedes permettrait à McLaren d’alléger ses comptes et de renforcer sa coopération avec son constructeur. Une place se dégagerait alors chez McLaren aux côtés de Jenson Button qui pourrait échouer à Paul Di Resta pour constituer un nouveau duo 100% britannique ou à…Nico Rosberg.

Toujours dans le cadre des négociations entre une équipe cliente et une équipe constructeur, Nico Rosberg et Lewis Hamilton pourraient échanger leurs baquets. Rosberg rejoignant une « top team » aux côtés d’un champion du monde. Chez Mercedes, Michael Schumacher prolongerait son expérience en attendant que les flèches d’argent n’engagent un jeune talent pour épauler son champion du monde, Lewis Hamilton. Les deux pilotes Force India feraient alors office de favoris.

Romain Grosjean va t-il payer sa suspension au delà du Grand Prix de Monza ?

Le pilote français a été suspendu pour le GP de Monza où il a été remplacé au pied levé par le belge Jérôme D’Ambrosio qui n’a pu obtenir qu’une 13ème place sur le tracé italien. Eric Bouiller a fait part de son agacement à l’égard des errements du français lors des départs. Impliqué dans des accrochages lors de 7 de ses 12 départs en Formule 1 cette saison, le français saborde trop rapidement les chances de Lotus Renault de marquer de gros points et de terminer dans le top 3 des constructeurs. Pourrait-il payer ses erreurs, en étant écarté de l’équipe l’année prochaine ?

Lotus dispose d’une option pour le renouvellement du contrat du français la saison prochaine. Et selon toute vraisemblance, elle l’utilisera. Toutefois, Grosjean devrait pâtir sur le plan financier de ses départs mal maîtrisés. Kimi Raïkkönen ayant démontré qu’il n’avait rien perdu de son pilotage en F1, et à la lutte pour le titre du championnat du monde des pilotes, le finlandais va voir son contrat largement revalorisé, au détriment de Romain Grosjean ?

Felipe Massa vraiment en partance de la Scuderia ?

Depuis le début de l’année, Felipe Massa est soumis à la double pression de son coéquipier qui le domine outrageusement et de ses dirigeants qui attendent bien mieux du pilote brésilien dont le contrat expire en fin de saison…

La rumeur d’une arrivée du pilote mexicain Sergio Pérez enfle dans les paddocks. Si le pilote de 22 ans est déjà monté à trois reprises sur le podium, il ne signera certainement pas dès cette année chez la Scuderia.

Fernando Alonso a pris un ascendant exceptionnel sur son coéquipier et sur son écurie. Le pilote espagnol sera à coup sûr le meilleur avocat de Felipe Massa. Le pilote brésilien ne représente pas une menace pour le double champion du monde. Largement dominé sportivement, le brésilien se montre particulièrement compréhensif quand son écurie lui demande plus ou moins explicitement de se mettre au service de son leader.

Reste alors à s’interroger sur les intérêts de la Scuderia. Quel titre l’écurie italienne cherche t-elle à remporter ?

Si la Scuderia cherche avant tout à remporter le titre du championnat du monde des pilotes, alors le choix de Felipe Massa comme second pilote, prêt à aider Fernando Alonso à aller chercher un nouveau titre de champion du monde des pilotes, semble cohérent. Si toutefois la Scuderia aspire à rester compétitive dans la lutte pour le championnat constructeur, alors le choix de Massa peut-être contesté. A moins que celui qui occupe un baquet dans l’écurie depuis 2006 ne revienne progressivement à son meilleur niveau qui lui valu d’être fictivement champion du monde en 2008 jusqu’au dernier tour du Grand Prix d’Interlagos. La quatrième place obtenue à Monza devant les tifosi est à classer au rang des arguments en faveur du renouvellement du contrat du brésilien.

Si tant est que le brésilien quitte l’écurie avec laquelle il a remporté 11 victoires, il mettra un terme à sa carrière en Formule 1. Cette intention vient se dresser face à l’hypothèse évoquée par certains d’un retour de Michael Schumacher chez les rouges. Felipe Massa a été son (loyal) coéquipier et il est peu probable que le pilote allemand mette indirectement un terme à la carrière de Massa pour faire une pige en tant que pilote d’appoint dans l’écurie italienne.

Le scénario le plus probable reste que la Scuderia prolonge le contrat de Massa pour une saison, avant d’engager Sergio Perez avant que ce dernier ne s’impatiente chez Sauber et ne rejoigne une autre écurie en mal de talent.

2013 sera l’intersaison des grandes manœuvres. Mark Webber n’a prolongé son contrat que d’une saison au sein de l’écurie double championne du monde. Fort du record du nombre de GP disputés Michael Schumacher ne restera pas au delà de la saison prochaine. La Scuderia cherchera certainement à confier son deuxième baquet à un pilote susceptible de contribuer à un titre de champion du monde des constructeurs. D’ici là, la saison 2012 aura livré son verdict. Avec un Fernando Alonso, champion du monde ?