Débats Sports

La Bataille du Texas

La Southwest division risque encore une fois d’être très relevée. Outre San Antonio et Dallas toujours au niveau, et avec Memphis toujours en embuscade, les Hornets ne seront pas les loosers de l’année passée et l’arrivée de James Harden à Houston relance les Rockets.Nous ne ferons pas la même erreur que l’année dernière… et que l’année d’avant, en sous estimant les Spurs. Toujours trop vieux, ils arrivent, grâce à un coaching intelligent et un effectif incroyable à dominer la division et la conférence. Il manque peut être juste un joueur capable de faire la différence en play-offs pour passer le dernier pallier. C’était le cas l’année passée face au Thunder. Malgré une solidité à toute épreuve à Fort Alamo, les Spurs avaient du s’incliner face à la jeunesse d’OKC en finale de conférence. Car Parker, Ginobili, Duncan peuvent encore sortir des performances trois fois par semaines en saison régulière, mais il devient plus délicat d’hausser son niveau de jeu en post season.

Aucune arrivée majeure mais des renforts sur le banc. Nando De Colo semble le plus prometteur mais paradoxalement il devra se contenter de miettes laissées par les titulaires et remplaçants. Que ce soit à la mène ou à l’arrière, il n’arrive qu’en 3ème voire 4ème choix. Et pour cause, les Spurs peuvent compter sur des joueurs tels Parker, Ginibili, Neal, Mills, Green rien que sur la base arrière. A l’intérieur, Duncan reste inamovible aux côtés de Diaw, Splitter ou encore Blair. Un effectif de haut niveau pour une division qui leur semble acquise.

Derrière les Spurs, Grizzlies et Mavericks semblent tenir la corde pour le second meilleur bilan. En constante progression, Memphis n’a fait aucun changement et compte sur une saison sans pépin, notamment du côté de Rudy Gay et Zach Randolph. En y ajoutant Mike Conley, Marc Gasol et le défenseur extérieur Tony Allen, les Grizzlies restent dangereux.

Mais cela ne sera sûrement pas suffisant pour aller chercher Dallas. Certes, le champion 2011 a perdu des joueurs de qualité (Haywood, Chandler, Kidd, Mahimni, Jason Terry) mais a compensé en signant Elton Brand, Eddy Curry, Darren Collison, O.J. Mayo et Chris Kaman. Cuban n’a pas obtenu les all-stars qu’il souhaitait mais il dispose là d’un effectif impressionnant venant s’ajouter aux membres toujours présents du titre : Nowitzki, Carter, Marion, Beaubois.

Dallas ne fait peut-être pas aussi peur qu’avant mais avec un tel banc et une solide expérience, ils seront en play-offs et en récupérant un Nowitzki 2011, ils pourront créer une belle surprise.

Mais dans cette conférence ouest, la surprise pourrait bien venir de la Nouvelle Orléans. Obtenant par chance le 1er choix de la draft, les Hornets n’ont pas pris la peine de tester Anthony Davis et l’ont sélectionné au 1er rang. Disposant également d’un autre choix du 1er tour, c’est le fiston Rivers qui prend place à l’arrière aux côtés d’Eric Gordon. Et puisque les Hornets ont également réalisé de superbes affaires en pré-saison en récupérant le MIP Ryan Anderson mais aussi Robin Lopez et Hakim Warrick, une qualification en play-offs est un objectif non avoué mais envisageable. Ils se sont aussi débarrassés des contrats encombrants d’Emeka Okafor et Trevor Ariza contre Rashard Lewis qu’ils ont aussitôt coupé.

En espérant que Davis soit déjà prêt (aucun doute là-dessus) et que Gordon fasse une saison pleine (il n’a joué que 9 matchs l’année dernière), les Hornets pourraient embêter quelques équipes. Mais étant encore jeune, cette franchise doit avant tout s’attendre à une saison d’apprentissage.

A l’inverse les Rockets ont fait n’importe quoi durant l’intersaison, malgré tout sauvée par un coup d’éclat il y a quelques jours. En offrant des contrats mirobolants à Lin et Omer Asik, les Rockets sont devenues la risée de la ligue. On ne peut pas leur en vouloir tant ils avaient de l’argent à donner. Les Rockets présentent la masse salariale la plus faible de la conférence ouest et la 2ème de la ligue derrière Cleveland pour la saison à venir. En ajoutant les salaires des deux équipes précédentes, on atteint même pas le total des Lakers !

Le problème à Houston se situe sur les ailes. En imaginant que Lin et Asik assument leurs rôles, on peine à trouver un joueur capable de créer une différence en poste 3 et 4. Pourtant les prétendants sont nombreux. Les Rockets disposent de 8 joueurs capables de jouer à ces postes et aucun s’en détachent : Patterson, Morris, White, Parsons, Delfino, ça ne vous dit rien et c’est normal.

Heureusement, ils ont fait venir dans le Texas le meilleur 6ème homme de la saison dernière James Harden. Ils ont déboursé des choix de draft et ont enfin permis à Kevin Martin de partir jouer dans une équipe visant le titre. Harden a enfin son statut de titulaire. On évitera de blaguer en imaginant un Rush Hour 4 entre Lin et Harden, mais on croit à cette association.

Le banc fera cependant défaut à la franchise. A l’intérieur, le jeune Donatas Motiejunas peut faire de bonnes performances en doublure d’Asik. Malgré tout, les Rockets devront s’attendre à une saison moyenne tant les faiblesses de la franchise sont criantes. Ils ne pourront que surprendre.

Classement de Débats Sports

  1. San Antonio Spurs
  2. Dallas Mavericks
  3. Memphis Grizzlies
  4. New Orleans Hornets
  5. Houston Rockets

  • MarcFitt

    Les Rockets ont commencé fort hier soir avec une victoire face aux Pistons et un Harden en feu (37 points, 12 assists) ! Alors bien sûr ce n'est que Detroit en face mais c'est une bonne victoire qui va donner confiance à toute l'équipe et surtout au barbu.
    Par contre, Jeremy Lin va devoir hausser son niveau de jeu car un 5/12 au shoot ce n'est pas suffisant. Tout comme ses 8 assists, s'il veut devenir un leader de l'équipe il doit au moins passer les 10 assists/match.

  • R. Jag

    En effet je suis d'accord avec toi, ne nous emballons pas trop vite. C'est surtout sur le shoot. 12 tirs c'est peu pour celui qui doit devenir la 2nde option offensive de l'équipe.

    Il faut aussi souligner l'excellente adresse des Rockets et notamment de Delfino (5/6 à 3 pts). D'ailleurs les Rockets sont pour le moment la 2nde équipe à avoir le plus shooté à 3 pts. Quand ça rentre c'est bon, mais sinon…

  • Si Lin se contente de 8 assists par match, les Rockets pourront se satisfaire des performances de leur meneur. Avec 8 passes de moyenne, il aurait été le 7ème meilleur joueur NBA en la matière l'an passé. Avec 10 passes, il aurait été juste derrière Rondo et Nash. J'espère que la direction des Rockets n'en attend pas autant que toi…

    En revanche je partage votre avis sur la nécessité de Lin de prendre davantage de shoots qu'hier. 5/12 ce n'est pas une bonne perf même si ce n'est pas catastrophique. Mais hier, vu la précision de Harden, il suffisait de lui donner la balle.

  • MarcFitt

    Oui, 8 passes c'est pas mal mais pour un meneur je trouve ça assez léger. C'est quand même le rôle premier du meneur… Surtout que la franchise souhaite se développer dans le futur autour du duo Harden – Lin, il va falloir que les deux soient au meilleur de leur forme en permanence ! Et vu les contrats qu'ils ont, c'est plutôt logique.

    Mais bon, je suis peut-être un peu exigeant. Pour un match d'ouverture, c'est déjà bien.