Débats Sports
Don't Miss

Game 4 du 1er Tour : Indiana Pacers (2) 91 @ 88 Atlanta Hawks (2)

Game 4

Indiana Pacers (2) 91 @ 88 Atlanta Hawks (2)

(gannett.cdn.com) BADASS MOTHERFUCKER

(gannett.cdn.com)
BADASS MOTHERFUCKER

C’était un must win pour des Pacers qui n’ont que trop rarement gagné à Atlanta depuis 10 ans. Le Game 4 de la série a accouché d’un match pénible selon les spectateurs, fantastique selon les supporters.

 

En première mi-temps, les Pacers démarrent très fort, avec un Hibbert un peu mieux qu’avant, auteur de 2 jolis contres, et surtout Evan Turner qui fait enfin ce qu’on lui demande : prendre des shoots et les mettre. Pour les autres, c’est de la routine : David West score, Paul George score aussi, George Hill n’est pas trop mal. Seul Lance Stephenson fait un peu n’importe quoi et chope une technique idiote après une faute imaginaire. Le second quart temps est en revanche totalement à l’avantage des Hawks, qui ratatinent les joueurs d’Indiana, incapable de rentrer un shoot pourtant souvent ouvert, 26-13. Les deux équipes retournent aux vestiaires sur le score de 48-42 pour les Hawks, qui ne rentrent pas beaucoup de shoots non plus. Pero Antic est aussi mauvais que Roy Hibbert, Jeff Teague un peu moins bon qu’à l’accoutumée car bien mangé en défense et seul Paul Millsap se balade.

 

Au retour des vestiaires, les Hawks commencent à prendre un écart, qui monte jusqu’à 10 points. Mais les Pacers recollent après un très joli run 14-7 lorsque Paul Millsap se voit obligé d’aller sur le banc à sa quatrième faute. Les Pacers continuent à coller au score sans réellement passer devant. Dans le 4e QT, Jeff Teague colle un gros 3Pts pour mener de 5 points, 83-78 à 4 minutes de la fin du match. George Hill lui répond aussi avec un 3Pts, ce qui démarre un 11-2 qui donne l’avantage définitif aux Pacers, avec 2 tirs primés de Paul George et de David West (excellent hier soir), chacun précédés d’un turnover de Teague. Pendant que les Hawks perdent des ballons, les Pacers manquent des lancers et les annonceurs se font des couilles en or. Mais au bout du suspense bien éreinté par les avalanches de publicités, ce sont les Pacers qui l’emportent à Atlanta, 91-88. 2-2.

 

        La seconde bataille de Géorgie va à Indiana. Il y en aura forcément une troisième, forcément décisive. En attendant, on retourne au Bankers Life Fieldhouse lundi à 2h00 du mat’.

 

Bulletin

Mr. Quik Man of the Game :

 Paul George

       GEORGE Paul : Ça aurait pu être aussi bien lui que West. Mais PG24 a aussi éteint Jeff Teague, ce qui n’était pas une mince affaire. Un 4-7 à 3Pts qui fait le plus grand bien. Mais c’est de la hype, rappelez-vous.

 

Très Bien :

 

WEST David : Un sang-froid en acier hier soir, David West. Un steal incroyable sur Teague suivi d’un des 5 tirs primés de sa saison pour la victoire, David West fut excellent hier soir. Un leader.

 

HILL George : D’abord discret, George Hill a encore montré des capacités de big shotmaker, avec son sang-froid à toute épreuve et son efficacité quand il est agressif. 1 double tech avec Mike Scott.

 

TURNER Evan : 4-8 aux shoots et au bon moment. Turner a livré son meilleur match sous le maillot Pacer car le plus important. On attend donc de voir ça plus souvent.

 

Bien :

 

VOGEL Frank : Il a gardé son 5 de départ, ce qui n’a pas réellement pénalisé l’équipe. Il a aussi fait des ajustements défensifs qui ont plutôt marché. Et surtout, on a revu Scola – West. Il s’adapte doucement, mais sûrement. Et ça fait 2-2.

 

SCOLA Luis : Un peu à la Mahinmi, les stats n’ont pas trop suivi, mais l’apport de Luis Scola a été important. Deux shoots qui rentrent au bon moment et des rebonds arrachés.

 

MAHINMI Ian : Trop peu servi en attaque, il est allé atomiser Lou Williams d’un contre d’une violence extrême à un moment où les Pacers devaient absolument défendre fort. Toujours aussi utile.

 

WATSON Charles Akeem : Il ne faudra jamais sous-estimer l’apport qu’il a dans une B-Team qu’il dirige parfaitement bien. En revanche, il a peu joué hier soir, par rapport à d’habitude. Mais il a quand même apporté sa pierre à l’édifice.

 

Moyen :

 

HIBBERT Roy : 6 Pts, 3 Reb, 2 Blk. C’est très peu, nous sommes d’accord. Mais c’est bien mieux que les semaines précédentes. Et surtout, il n’a jamais réellement pénalisé les Pacers. Ce sera sans doute le mieux qu’il puisse faire face à un tel adversaire.

 

Mauvais :

 

STEPHENSON Lance : Deux fautes et une technique très tôt dans le match, une incapacité à rentrer les shoots ouverts offerts sur un plateau par ses coéquipiers mais 9 rebonds et un vrai talent pour écarter les défenses, Lance n’a pas été à son niveau hier soir.

 

 

Lundi à 2h00 du mat’, c’est le Game 5. A Indiana. MUST-WIN.

[themoneytizer id=15816-16]