Week 15 : du repos, enfin !

debats sports image par defaut
debats sports image par defaut

Publié chaque lundi, le bilan de la semaine reprend toute l’actualité des Warriors, aussi bien sur les parquets qu’en dehors. Retour sur la quinzième semaine de saison régulière.

Leandro Barbosa et Andre Iguodala, combo gagnant.

Philly. Minny. EASY ?

Des Warriors apathiques s’en sortent de peu à Philly.

Jouer les Sixers aurait pu s’apparenter à une promenade de santé, semblable à celle de décembre dernier, quand Golden State avait gagné de 40 points face à cette même équipe. Il en a été autrement, avec un match loin de rester dans les annales, et une petite victoire 89 – 84.

« Il n’y a plus d’essence dans le moteur. Je suis vraiment fier que les joueurs aient décroché cette victoire, » a reconnu Steve Kerr.

« Nous avons fait plus de 9500 km en avion en 4 jours, alors nous sommes plutôt fatigués, » a déclaré Marreese Speights. « Mais c’est la NBA. C’est comme ça. Vous devez tout faire pour décrocher des victoires avant la trêve. Elle va faire du bien à tout le monde. »

Cette pause, tant attendue, commencera mercredi soir après le match contre les Timberwolves à Minnesota. Ensuite, les Warriors n’auront plus de match jusqu’au 20 février, et enchaineront alors 31 matches pour terminer cette saison régulière.

Pourtant, la fatigue ne doit pas être l’excuse derrière laquelle se cacher. Les attentes en termes de jeu sont toujours les mêmes après 10 ou 50 matches. Ces standards étaient bien loin d’être atteints au Wells Fargo Center.

Les Sixers ont été plus adroits (41,8 % contre 40 % pour les Warriors), plus combatifs aux rebonds (42-34) et de manière générale dans le jeu. Les Sixers sont apparus plus forts physiquement, et plus rapides que leurs adversaires du soir.

Mais les Warriors, à l’effectif plus dense et plus talentueux, ont pris le dessus sur de vaillants Sixers.

« Nous ne jouons pas notre meilleur basket, » a reconnu Steph Curry (20 points). « C’est le plus frustrant, mais nous allons nous corriger. Il nous reste qu’un seul match avant un peu de repos. Nous voulons gagner ce match peu importe la manière, avoir un peu de repos et revenir en forme après la coupure du All-Star Week-end. »

Face à deux des plus faibles équipes de la ligue, Knicks et Sixers, les Warriors ont dû s’employer pour l’emporter. De quoi inquiéter Kerr ?

« Nous sommes à un moment de la saison où tout le monde est fatigué, avec la pause à venir, » a déclaré Kerr. « Toutes les équipes subissent la même chose, ça ne doit pas être une excuse. C’est comme ça. Mais le fait que nous ayons été capable de continuer à gagner pendant cette période est une preuve de notre compétitivité et combativité. »

En difficulté lors de la semaine précédente, le banc des Warriors a été le facteur X de la rencontre. Andre Iguodala, ancien joueur des Sixers entre 2005 et 2011, s’est rappelé au bon souvenir du Wells Fargo Center avec 13 points, 5 rebonds, 4 interceptions et 2 passes décisives. Leandro Barbosa a lui continué sur sa bonne lancée des 10 derniers jours : 16 points, 6 rebonds, 2 passes décisives. Enfin, Marreese Speights, le Sixers-killer, a marqué 10 points en sortie de banc.

Les Splash Brothers n’ont pas eu leur réussite habituelle, cumulant à eux deux 11 sur 34 aux tirs, dont 4 sur 18 à 3 points. Klay Thompson a terminé avec 13 points (4 sur 14), 3 rebonds et 2 passes décisives. Stephen Curry n’a fait guère mieux avec 20 points (7 sur 20 aux tirs), 6 passes décisives, 5 rebonds.

Le point noir de la soirée a été la blessure de Draymond Green au cours du quatrième quart-temps. Il s’est tordu la cheville en buttant sur Nerlens Noel. Les premiers examens ont été négatifs, mais il n’a pas forcé un retour sur le parquet.

Le banc une nouvelle fois décisif

ENFIN ! Après 51 matches, une dernière semaine passée sur les rotules ou presque, les Warriors ont enfin du repos ! Ce ne sera pas de refus après une semaine à l’Est, conclue par un match à Minnesota, bien plus délicate que prévue.

Andre Iguodala (8 points, 4 passes décisives) et Leandro Barbosa (10 points) ont guidé les Warriors vers leur 42e victoire de la saison. Klay Thompson (14 points) a tué le match avec un tir à 3 points pour assurer une nouvelle victoire californienne.

Iguodala et Barbosa n’ont cumulé que 18 points à eux deux, mais leur apport ne s’est pas limité au scoring et a été bien plus important que ce que les stats peuvent dire. Leur énergie a réveillé de patauds titulaires, qui ont finalement réussi à tuer le match dans les dernières minutes. Stephen Curry a marqué 25 points (9 sur 23 aux tirs).

« Extraordinaire. Bilan extraordinaire, » a commenté Kerr à propos du début de saison de son équipe. « Je suis très fier de mes joueurs. Je n’ai jamais vu une équipe ayant plus besoin de la pause All-Star que celle-ci.  Nous sommes fatigués. Nous n’arrivons pas à avoir de bons tirs. La balle s’est arrêtée de tourner, et nous avons besoin de repos. Par chance, nous allons en avoir. »

Les Timberwolves, emmenés par Kevin Martin (21 points) et Ricky Rubio (18 points, 9 rebonds, 5 passes décisives), ont posé de grosses difficultés aux Warriors. Ces derniers ont joué leur cinquième match en 8 jours, le dernier d’une série de 4 matches à l’extérieur.

L’adresse longue distance des Warriors a longtemps été portée disparue, avec un 2 sur 11 aux 3 points pour commencer la rencontre. Mais le banc a apporté l’énergie nécessaire pour distancer les Wolves. La défense a été clé avec des très bonnes prestations de Marreese Speights et Shaun Livingston. Minnesota a semblé totalement perdu une fois que Rubio a eu du repos sur le banc.

Le banc de Golden State a dominé le banc adverse, avec 32 points inscrits (17 sur 30 aux tirs) contre 14 pour Minnesota.

Pourtant, malgré l’adresse catastrophique de Curry (2 sur 10 à 3 points !), Golden State était en tête (85-71) à 7’30 de la fin du match.

Rubio en a décidé autrement, et a mené son équipe d’une main de maître avec un run de 12-0. Thaddeus Young (15 points, 7 rebonds) a mis les deux équipes à égalité 89-89 à 1’35 de la fin du quatrième quart-temps.

Thompson a rentré un précieux tir à 3 points sur la possession suivante pour faire passer Golden State devant. Nikola Pekovic (17 points et 13 rebonds) a eu l’opportunité de rentrer le lay-up de la gagne à 8 secondes de la fin, mais son tir n’a pas connu réussite. Le match s’est conclu sur la ligne des lancers-francs.

« Nous avons eu une chance de gagner, mais nous devons savoir qu’il faut jouer 48 minutes pour gagner, » a déclaré Rubio.

Et maintenant, repos !

En bref

Philadelphia 76ers – Golden State Warriors : 84 – 89

Minnesota Timberwolves – Golden State Warriors : 91 – 94

Bilan

42 victoires, 9 défaites. Meilleur bilan de la Conférence Ouest et de la NBA.

Tops

Quand Stephen Curry demande un autographe à Mo’ne Davis, 11 ans.

Mo’ne Davis, 11 ans, est une inconnue du grand public en France. Outre-Atlantique, cette originaire de Philadelphie est une vraie star. Elle a été l’une des 18 filles (sur 6000 joueurs) à participer aux Little League Baseball, une compétition nationale de baseball pour enfants de 5 à 18 ans. Impressionnante en finale du championnat, Mo’ne Davis a été élue athlète féminine de l’année 2014 par Associated Press. En plus, elle a fait la une de Sports Illustrated, une première pour un joueur  de cette ligue.

Stephen Curry, admirateur de Davis, a fait dédicacé son exemplaire de Sports IllustratedAndre Iguodala a aussi demandé la même faveur àMo’ne Davis, star inattendue de cette soirée.

Mo’ne Davis participera au All-Star Celebrity Game cette nuit.

Klay Thompson sera titulaire pour le All-Star Game

La nouvelle est tombée peu avant le match face à Minnesota : Steve Kerr a décidé de titulariser Klay Thompson pour le All-Star Game, aux côtés de Stephen Curry. C’est la première fois que deux Warriors sont titulaires dans une équipe All-Star, et c’est une juste récompense pour le meilleur backcourt de la NBA.

Pour les Splash Bros., le All-Star Week-end sera donc bien chargé avec le concours de tirs à 3 points le samedi, et le match des étoiles le dimanche. Etant donné leur capacité à prendre feu à 3 points, vous avez là de beaux outsiders pour le titre de MVP si l’équipe West l’emporte.

Klay Thompson dépasse Jason Richardson aux nombres de tirs à 3 points réussis

Lors de la victoire face aux Timberwolves, Klay Thompson est devenu le 2e joueur à inscrire le plus de tirs à 3 points dans l’histoire des Warriors. Il a inscrit son 701e tir à 3 points de sa carrière, débutée à Golden State en 2011. Il a dépassé Jason Richardson (700), désormais troisième.

Avant le match contre Minnesota, Thompson comptait 698 tirs à 3 points réussis. Ses 3 réussites (en 7 tentatives) lui ont permis de devenir seul deuxième. Plus important, son 701e tir à 3 points a donné un avantage décisif (92-89) aux Warriors à 1’22 de la fin du quatrième quart-temps.

Le leader de ce classement est un certain… Stephen Curry. Le meneur des Warriors compte 1066 tirs primés avec Golden State.

L’ambiance dans le groupe

Dans l’un de ses derniers podcasts, Bill Simmons recevait Zach Lowe. En évoquant les Warriors, les deux journalistes de Grantland ont parlé de l’esprit d’équipe au sein de l’équipe. Simmons est allé plus loin en affirmant que c’était l’un des aspects les sous-évalués du basket.

En voyant ce qu’il se passe dans l’équipe, via  le compte Instagram de Marreese Speights, on ne peut que lui donner raison. Les chiffres le confirment, puisque les Warriors sont au sommet de la ligue en termes de passes décisives par match.

Autre exemple de cette belle camaraderie, à Minneapolis. Au lieu de s’entraîner, joueurs et membres du staff ont préféré montrer l’étendue de leur talent au bowling. C’était trop simple pour Stephen Curry.

« Practice » today…..

A video posted by Wardell Curry (@wardell30) on

 

Flop

Petite alerte à la cheville pour Draymond Green

Dans le quatrième quart-temps du match opposant Warriors et Sixers, Draymond Green s’est fait une entorse à la cheville. La blessure est survenue lorsque Green a marché sur le pied de Nerlens Noel. Bien que les examens aient été négatifs, l’intérieur n’est pas rentré pour la fin du match.

Nouvelle rassurante, il a tout de même pu tenir sa place contre les Timberwolves, sans apparaître diminué physiquement. Il a joué 36 minutes, marquant 3 points (1 sur 6 aux tirs), et captant 13 rebonds.

Le programme de la fin de la semaine (pour les Warriors)

Rising Stars Challenge (Barclays Center, Brooklyn) dans la nuit de vendredi à samedi (3h). La sélection US est coachée par Alvin Gentry.

Degree Shooting Stars (Barclays Center, Brooklyn) dans la nuit de samedi à dimanche (à partir de 1h30). Stephen Curry y participe, dans une équipe où figure aussi son père, Dell Curry.

Foot Locker Three-Point Contest (Barclays Center, Brooklyn) dans la nuit de samedi à dimanche (à partir de 1h30). Stephen Curry et Klay Thompson font partie des 8 shooteurs sélectionnés pour le concours.

NBA All-Star Game (Madison Square Garden, New York), dans la nuit de dimanche à lundi (2h). Stephen Curry et Klay Thompson sont titulaires dans la sélection West, qui est coachée par Steve Kerr et l’ensemble de son staff.