PSG-OL: « la décision de siffler penalty aurait dû être corrigée par la VAR »

Jean-Michel Aulas
Crédit: Olympique-et-lyonnais.com YouTube channel

Décidément, le penalty généreusement accordé au PSG face à l’OL fait beaucoup débat. Après Aulas, c’est un ancien arbitre qui charge la VAR.



Dimanche soir, au Parce des Princes, le PSG s’est imposé sur le fil face à l’Olympique Lyonnais. Les deux équipes ont offert une belle partie, mais ce sont les faits de jeu qui font le plus parler. En plus de la sortie de Messi, la VAR est au centre des débats suite au penalty accordé à Neymar. Le président de l’OL, Jean-Michel Aulas a déjà montré son mécontentement. C’est maintenant à Bruno Derrien de rejoindre l’avis du président lyonnais.

 

« Peut-être que Turpin aurait pu se raviser »

L’ancien arbitre international estime que Clément Turpin a commis une erreur avec ce penalty et que personne n’a rectifié le tir. « Quand je vois les images, Neymar met la main sur le cou du Lyonnais puis il tombe. Pour moi, il n’y a pas de contact et le penalty ne s’imposait pas. Cette décision de siffler penalty aurait dû être corrigée par la VAR. C’est étonnant que Jérôme Brisard, un arbitre international, ne l’ait pas alerté. Il aurait pu lui dire : ‘La faute n’est pas aussi évidente donc je t’invite à aller consulter l’écran.’ Et peut-être que Turpin aurait pu se raviser ».

Bruno Derrien enchaîne avec le cas Di Maria : « Plus tôt, il y a eu aussi la faute de Di Maria sur Caqueret qui aurait aussi pu mériter un carton rouge. Mais la VAR n’est également pas intervenue ». Si l’Argentin avait pris un rouge, cela aurait été un tout autre match avec un PSG à 10 contre 11, dès les premières minutes de la rencontre.