Preview de l’Episode 3/82 : Cleveland Cavaliers (1-1) @ Indiana Pacers (2-0)

debats sports image par defaut
debats sports image par defaut

       La NBA a repris depuis maintenant 5 jours et les Pacers n’ont pas fait partie de la Grand-Messe d’hier soir, où 26 équipes jouaient. A la place, ils se coltinent ce soir des Cleveland Cavaliers qui sont eux, en back-to-back, après une défaite la nuit dernière face aux Charlotte Bobcraps (Cheap shot, je sais).

 images

        Les Pacers sont à 2-0 après 2 matches (jusque-là, rien de difficile) où ils ont joué comme on aurait pu s’y attendre l’année dernière. Ils ont énormément perdu le ballon, défendu comme des chiens (Roy Hibbert tourne à 6 blocks par matches, il est toujours aussi difficile de marquer à l’intérieur face à la raquette d’Indy. Même Luis Scola s’y est mis), ils ont attaqué n’importe comment pendant 3 QT avant de resserrer les rangs dans le quatrième et de remporter des victoires aussi moches qu’importantes dans la quête du first seed de l’Est.  De plus, les deux défaites de Miami en trois matches (dont une face aux Sixers) leur laissent un avantage qu’il ne faut pas gaspiller en perdant face aux Cavs ce soir. On pourra compter sur George Hill, qui performe plutôt bien face aux Cavs depuis 1 an (au moins 15 points sur les 4 derniers affrontements), sur Paul George qui montre de très belles dispositions dès le début d’année et sur David West, qui s’il ne joue pas bien, pourra se contenter d’assassiner leur mascotte.

GET THE EFF OUT!
GET THE EFF OUT!

Les Cavaliers, justement. Qui sont-ils ? Quels sont leurs réseaux ? Entraînés de nouveau par Mike Brown, les Cavaliers sont des prétendants légitimes à une place en play-offs cette année, grâce à une offseason particulièrement prolifique qui leur a fait récupérer l’impeccable Jarrett Jack en back-up de Kyrie Irving, le first pick de la draft 2013 avec Anthony Bennett (qui a cependant fait une présaison médiocre. Mais sincèrement, en tant que fan des Pacers, la présaison, on s’en cogne) et surtout Andrew Bynum qui a plutôt rassuré les gens qui saignent du vin et de l’or (mais qui prennent qui ils veulent sur PS3) dans ses deux premières sorties, limitées en temps de jeu cependant. L’équipe est jeune, talentueuse et parfois franchement jolie à voir jouer. Mais leur début de saison est assez étrange, avec une victoire lors du Season Opener à la maison face aux Brooklyn Nets et une défaite hier face aux Charlotte Bobcats. Il en reste que les Pacers vont devoir se méfier de cette équipe jeune et apparemment imprévisible, même si l’année dernière, les Pacers ont sweepé les Cavs en saison régulière.

Un autre cette année?
Un autre cette année?

 

  • Starting Five probables :

PG : George Colline

SG : Gump / Born Ready

SF : PG24

PF :   Dieu / MVP / David Best / David Beast West

C :    Mt. Hibbert

Danny Granger est encore et toujours out, mais il semblerait selon quelques commentaires de Quinn Buckner et Chris Denari il y a deux jours qu’il pourrait reprendre l’entraînement plus tôt que prévu. Nous préférons, à la rédaction de PacersFrance qui n’existe pas, qu’il prenne son temps afin de revenir à 100%. Il n’y a pas d’indications de Frank Vogel à propos de Solomon Hill, qu’on espère revoir ce soir après son premier match plus que moyen. Quant à Chris Copeland, c’est le 5e big man de l’équipe. Ne vous attendez donc pas à le voir ce soir.

Pour les Cavs, on devrait voir du Kyrie Irving – Dion Waiters – Earl Clark – Tristan Thompson – Anderson Varejao. Quant à Andrew Bynum, il ne devrait probablement pas jouer plus de 10 minutes, comme sur les 2 derniers matches. Un certain Carrick Felix ne sera pas là non plus pour les Cavs. ERRATUM : Selon nos cher amis de @CavsFr (les mecs sont fans des Cavs, soutenez-les, envoyez vos dons), Andrew Bynum ne fait pas de back-to-back. Donc ils sont sans Bynum ce soir.

  • Les Pronos :

– Côté génies, on voit une victoire d’Indy 90-77, avec une défense qui monte en puissance et une attaque toujours aussi yolo.

– Coté hipsters, nos amis de @CavsFr voient aussi une victoire des Pacers 97-91. Pour l’instant, aucuns de nos adversaires ne nous voit vaincus. HAVE FAITH, GODDAMNIT. Pour @CavsFrance, ils restent sur 2K.

En espérant que les Cavaliers ne chevauchent pas nos Pacers (oui, le nom Pacers fait référence à des chevaux), on vous donne rendez-vous à 00h00 sur @PacersFrance pour un live-tweet 82% impartial et 18% Pacers.

(Crédit photo : NBA.com, ESPN.com, Socialtrailriders.com)