Deux semaines et six matchs

debats sports image par defaut
debats sports image par defaut

Après seulement deux semaines et six matchs joués cette saison, les Cavaliers collectionnent déjà les gros titres. C’est le prix à payer lorsque l’on rassemble trois superstars en un été. Peu importe la crédibilité de la source, si une histoire tient sur pied, elle sera publiée et reprise par les journaux. Le dernier exemple en date : Kevin Love et les Lakers.

Dans un récent article de Sam Smith, rédacteur pour Bulls.com, il est évoqué la possibilité que Kevin Love, agent libre en 2015, puisse quitter Cleveland pour Los Angeles. Non, pas l’équipe entraînée par Doc Rivers, l’autre.

D’après les sources du très fiable monsieur Smith, dont la crédibilité n’est pas du tout remise en question puisqu’il est très proche de la situation, chez lui, à Chicago, Love considérerait fortement quitter Cleveland pour les Lakers. Voilà une situation qui arrangerait bien les Bulls, principaux concurrents des Cavs à l’Est. Quelle coïncidence.

Bien évidemment, Love devrait tester le marché cet été. Il peut gagner quatre ou cinq millions supplémentaires sur son prochain contrat en le faisant. Néanmoins, il reviendra tout de même à Cleveland.

Le prochain scandale concerne encore Kevin Love, mais inclut Kyrie Irving. Après la victoire contre les Pelicans, les deux coéquipiers ont été repéré exécutant un handshake assez… spécial.

Très rapidement, ce dernier mouvement de la main effectué par Love et Irving a été vu comme l’imitation de deux personnes fumant un joint. Cette affaire est allée tellement loin, que certains parlaient d’incitation à la consommation de substances illicites. Les deux hommes se sont expliqués aux médias le lendemain. Voici une citation provenant du plus défoncé des deux (clairement un récidiviste, à en juger par cette photo).

C’est allé aussi loin que ça ? On le fera encore plus souvent, alors. C’est un super salut, on ne va pas le changer. On n’essaie pas de faire passer un message particulier. C’est un simple redressement de nos moustaches imaginaires. Je suppose que la main de Kevin s’est emportée.

Pour laisser les journalistes chercher une autre histoire à écrire, Irving a ajouté qu’un troisième coéquipier était impliqué dans cette nouvelle tradition, mais qu’il ne dévoilerait pas son nom.

Enchaînons avec Dion Waiters, qui ne semble pas pouvoir passer une saison sans s’attirer les foudres de la presse. Absent lors de l’hymne national avant le match contre le Jazz, Waiters a provoqué l’attention des journalistes quant aux raisons de son absence. Le lendemain, il déclara qu’il s’agissait de raisons religieuses (il est musulman) et que sa routine d’avant-match avait pris plus de temps que prévu.

L’affaire n’en n’est pas resté là. Jason Lloyd, du Akron Beacon Journal, a tenu à aller plus loin. Après le match contre les Nuggets, le journaliste revient à la charge concernant le sujet de la religion, en toute indiscrétion. Cette fois-ci, Waiters refuse d’en parler, jugeant inutile de s’attarder là-dessus.

Il a cependant nié avoir évoqué sa religion, rendant confuse l’histoire entière. Cela étant, Lloyd n’aurait jamais du s’attarder là-dessus et franchir la barrière de la vie personnelle. Waiters a manqué un hymne national, mais s’est présenté la nuit d’après. Il s’est excusé puis est passé à autre chose.

Une autre rumeur a récemment surgit de nulle part : celle d’échanger Rajon Rondo pour Kyrie Irving. On vous laissera juger de l’utilité de ce trade par vous même, mais sachez ceci : Rondo sera agent libre en 2015. Irving est lié aux Cavaliers pour les six prochaines années. Et la source vient d’un tweet de Tracy McGrady.

On finira sur un scandale qui date de plusieurs semaines. Tristan Thompson a été accusé de harcèlement sexuel par un rédacteur de Yahoo! Sports pour avoir embrassé sur la joue la journaliste de Fox Sports Ohio, Allie Clifton. Cette affaire s’est rapidement calmée grâce aux pouvoirs canadiens de Thompson. Mais surtout parce que tout cela est ridicule.

On pourrait également mentionner le « déclin athlétique » de LeBron James, mais il a récemment enregistré un (presque) triple double. Le pauvre homme a cependant du mal à dormir à cause de sa fille.

Tout ça pour dire, ce sera une longue saison pleine de distractions et d’histoires plus ridicules les unes que les autres. Pour Bill Simmons, le reste de la ligue tente de déstabiliser le groupe des Cavaliers. C’est une hypothèse pour le moins paranoïaque, mais pas à exclure. On évitera cependant de s’attarder dessus.

Ce petit point sur les rumeurs du moment n’est pas prêt de réapparaître sur le site. Concentrons-nous sur le basketball, désormais.

(Deux semaines et six matchs)