2016, la jeunesse au pouvoir.


Dominic Thiem



Saison 2015 : 37 victoires, 26 défaites, 30 tournois disputés, 3 titres, 20ème mondial en fin de saison.

Saison 2016 : 58 victoires, 24 défaites, 28 tournois disputés, 4 titres, 2 finales, 8ème mondial en fin de saison

Mais de quoi est donc fait Dominic Thiem ? En 2016, l’Autrichien s’est inscrit comme LE stakhanoviste du tennis mondial. Avec trente tournois disputés (n°1), 82 matchs disputés (n°2), 58 matchs gagnés (n°3) et quatre titres remportés (n°3), il s’est imposé comme un des tout meilleurs joueurs de la planète.

Présent sur toutes les surfaces (seul joueur avec Andy Murray à avoir remporté au moins un tournoi sur terre battue, béton et gazon), il a impressionné par son incroyable progression, son physique hors du commun et sa capacité à enchaîner les matchs, peu importe le nombre de kilomètres entre deux tournois (De Metz à Chengdu en 48h), ou le changement de surface (titré à Buenos Aires, demi-finaliste à Rio sur terre, puis vainqueur à Acapulco sur béton, le tout en trois semaines).

Avec un jeu spectaculaire et basé sur un énorme impact physique et total sur chaque frappe de balles, il s’est tout de suite attiré les faveurs de bon nombre d’aficionados du tennis. Révélé définitivement aux yeux de la planète entière à Roland Garros, il a livré une grosse quinzaine avant de chuter contre le futur vainqueur, Novak Djokovic.

La force de Dominic Thiem, c’est d’avoir une multitude de solutions sur le terrain. Offensif sur gazon, collé à sa ligne et frappant en avançant sur chaque balle, il se mue en pur terrien sur la surface ocre, jouant loin de sa ligne et proposant notamment un revers à une main extrêmement solide. Comparable à Stan Wawrinka, son jeu semble peut-être encore plus complet et possiblement, plus solide.

La seule ombre au tableau ? Un enchaînement de tournois très (trop ?) important, qui l’a totalement vidé en fin de saison. Avec 66 semaines en tournois sur les deux dernières années, l’Autrichien, malgré son physique de Cyborg, se fatigue forcément. Or les premières informations ayant filtré sur son début de saison 2017 laisse entrevoir le même genre de programme. La solution pour entrer dans le top cinq la saison prochaine ? Réponse dans les prochains mois.

Use your ← → (arrow) keys to browse