Débats Sports

Week 5 : les Splash Brothers sont 3

Publié chaque dimanche (ou du moins quand sa rédaction est finie et si WordPress n’en décide autrement), le bilan de la semaine reprend toute l’actualité des Warriors, aussi bien sur les parquets qu’en dehors. Retour sur la cinquième semaine de saison régulière.

#Treymond Green

Stephen Curry sauve Golden State de la catastrophe

« Je me suis dit : ‘ne demande pas de temps mort' », a avoué Kerr.

Et le coach rookie des Warriors a bien fait !

Stephen Curry a réussi un tir primé à 2,2 secondes du terme pour permettre aux Warriors de glaner une victoire ô combien difficile face au Magic. C’était la dixième victoire de rang des californiens.

Dans une fin de match pleine de suspense, Curry a réussi à se défaire du marquage de Tobias Harris sur une petite feinte avant de tenter un tir. Et de le réussir.

L’autre héros de ces dernières secondes est Draymond Green. L’intérieur a dévié la passe de Kyle O’Quinn à destination de Tobias Harris pour préserver la série des Warriors.

Stephen Curry a terminé avec 22 points et 5 passes décisives, tandis que Klay Thompson a enquillé 20 points.

Victor Oladipo, auteur de son meilleur match de la saison, a permis au Magic de mener 93-84 sur un tir à 3 points, à 4’11 de la fin du match. Mais c’était sans compter sur le réveil des Splash Brothers…

Les Pelicans abattus en plein vol

Nouvelle démonstration offensive et défensive des Warriors. Cette fois-ci, ce sont les Pelicans qui ont fait frais d’une équipe de Golden State impressionnante.

Stephen Curry a enregistré un double-double avec 19 points et 11 passes décisives (meilleure marque pour le meneur cette saison), et Klay Thompson a compilé 23 points. Cette victoire est la onzième victoire de rang des Warriors.

« C’est le meilleur match que nous ayons joué depuis longtemps, » a avoué Kerr.

Meilleure attaque de la ligue en termes de pourcentages aux tirs et aux passes décisives, l’équipe de Steve Kerr truste aussi les sommets d’efficacité défensive : plus faible pourcentage de réussite aux tirs pour les adversaires, leader aux contres et rebonds défensifs.

La prestation défensive a été clé une nouvelle fois avec 11 interceptions, et 17 pertes de balles provoquées ! Stephen Curry a volé 4 ballons, tandis que Thompson et Iguodala ont eux intercepté 2 balles.

« Nous avons tellement de défenseurs polyvalents, et de grands ailiers. Nous avons la plus grande équipe de la NBA, » a déclaré Thompson. « Et les gens ne considèrent pas la défense de Steph comme ils devraient. » 

Harrison Barnes semble enfin trouver son rôle dans cette équipe en se focalisant plus sur le rebond, pour lancer des contre-attaques et marquer plus facilement. L’ailier a terminé en double-double (17 points et 10 rebonds), tout comme Draymond Green (14 points, 14 rebonds).

Avec une série de 11 victoires, les Warriors ont égalé le record de la franchise de 1971-72.

Si la victoire contre Orlando s’est décidée dans les dernières secondes, il n’a pas fallu attendre 48 minutes pour voir l’issue du match se dessiner. Même si les Warriors ont commencé mollement le match, ils ont infligé un 20-4 dans le second quart pour décrocher une victoire sans inquiétude.

Avant d’affronter les Warriors, les Pelicans ont battu OKC 112 à 104. Suite à cette victoire, Monty Williams, qui a passé son été dans le coaching staff de Team USA, a plaisanté sur le fait de laisser les deux médaillés d’or Curry et Thompson sans le moindre point pour ce match.

Finalement, l’inverse s’est produit. Stephen Curry a maintenu les Warriors dans le rythme alors que Thompson était en difficulté avec son tir (1 sur 8 !). Les Splash Brothers ont fait) parler la poudre à la fin du 2e quart-temps, marquant à eux deux 12 des 16 derniers points de leur équipe.

Career-night pour Draymond Green à Chicago

« Ils sont faciles à coacher. Très talentueux. Collectifs. Je suis vraiment chanceux, » a avoué Steve Kerr.

L’ancien Bull n’imaginait pas pareil début sur les bancs de NBA : un bilan de 17-2, et une 12e victoire consécutive. Le record de 11 victoires, entre le 29 décembre 1971 et le 22 janvier 1972, est désormais effacé des tablettes.

Dans l’antre de Michael Jordan, Draymond Green a fait honneur à son numéro, le 23, avec le meilleur match de sa carrière : 31 points (11 sur 20 aux tirs, dont 7 sur 13 à 3 points), 7 rebonds. Klay Thompson termine le match avec 24 points.

« Vous parlez d’une franchise connue pour perdre, » a rappelé Green. « Un nouveau groupe de propriétaires est arrivé, et le visage de la franchise a complétement changé. C’est un sentiment formidable. Je pense que nous en avons encore beaucoup sous le pied. »

Cette victoire à Chicago est une première pour Stephen Curry. Les Warriors avaient perdu leurs 5 derniers matches joués ici, et affichaient un bilan de 6 victoires pour 28 défaites au cours des 35 dernières années.

« C’était pathétique, » a reconnu Curry. « Ce n’était pas de simple défaite, mais on a pris de sacrés valises ici. »

Thompson and Green hit back-to-back 3-pointers to give the Warriors a 95-87 lead with 6:25 remaining. Green made another 3 and hit a jumper to extend the lead to 103-90 with 3:11 left.

Thompson et Green ont, sur deux tirs primés, permis aux Warriors de prendre 8 points d’avance à 6’25 de la fin du match. L’avantage des Warriors a même atteint 13 points (103-90) sur un tir primé de l’inévitable Green, à 3’11 du terme de la rencontre.

 Pau Gasol a réduit l’écart à 7 unités (100-107) à 31,5 secondes de la fin du match, mais c’est Curry qui permettra aux Warriors de repartir de Chicago avec la victoire. Il a réussi 5 de ses 6 lancers francs tentés fin de match.

« On s’est bien appliqué à ce que Curry ne soit pas dans le rythme, mais Green est resté libre très souvent, » a déclaré Pau Gasol. « Il a pris confiance et a tiré 13 fois à 3 points – ce qui est énorme -, et beaucoup de ces tirs étaient complétement ouverts. »

Avant cette performance, le record de Green datait du 5 novembre. Il avait marqué 24 points face aux Clippers.

« Il nous a apporté une nouvelle dimension avec son tir à 3 points, » s’est enthousiasmé Kerr.

En bref

Golden State Warriors – Orlando Magic : 98 – 97

Golden State Warriors – New Orleans Pelicans : 112 – 85

Chicago Bulls – Golden State Warriors : 102 – 112

 

Le programme de la semaine

@ Minnesota Timberwolves, dans la nuit de lundi à mardi (2h)

Vs. Houston Rockets, dans la nuit de mercredi à jeudi (4h30)

@ Dallas Mavericks, samedi (20h)