Débats Sports

Week 23 : Stephen Curry, #MV3

Publié chaque lundi, le bilan de la semaine reprend toute l’actualité des Warriors, aussi bien sur les parquets qu’en dehors. Retour sur la vingt-troisième semaine de saison régulière.

Stephen Curry et des Warriors en mode record

Les Warriors n’ont plus rien à jouer sur ces deux dernières semaines de saison régulière. Reste désormais à savoir quels records vont être battus, améliorés cette semaine : nombre de tirs à 3 points rentrés par Curry sur une saison, nombre de victoires à domicile… Verdict ?

Les Warriors plumés par les Pelicans

Les Warriors n’ont pas beaucoup de matches à jouer jusqu’au début des playoffs, dont le début est programmé pour le week-end du 18-19 avril. Convaincants, les Warriors n’ont pas pu repartir de New Orleans avec la victoire, puisque les Pelicans se sont imposés 103 à 100.

Après une performance horrible à San Antonio, la plus mauvaise de la saison, les Warriors ont joué en Louisiane leur dernier match à l’extérieur cette saison. Face à eux, les Pelicans ont eu une opportunité de chiper la 8ème place au Thunder, qui s’est lourdement incliné à San Antonio.

Est-ce la raison de leur réveil soudain entre la première et la deuxième mi-temps ? Peut-être. Les Pelicans ont entamé le troisième quart-temps tambour battant pour effacer un retard de 13 points, et même compter 8 points d’avance (90-82) à 6 minutes de la fin du match. Les Warriors n’ont pas lâché le match, malgré le fait qu’il n’y ait aucun enjeu pour eux. Le temps d’infliger un 13-2 aux Pelicans, voilà la bande à Stephen Curry (25 points) de retour dans le match, avec deux équipes à égalité 100-100 à 35,6 secondes de la fin du match.

Insuffisant tout de même pour l’emporter.

« Je suis juste fier de la manière dont on s’est battu, » a commenté Curry. « On avait 6 points de retard avec un peu plus d’une minute à jouer, et on a tout de même eu la possibilité d’avoir le tir de l’égalisation. »

Les Warriors ont été bien plus combattifs que lors de la déroute face aux Spurs.

« Ils se battent pour une place en playoffs et j’ai été satisfait de notre compétitivité en première mi-temps. Nous n’étions pas prêts en seconde mi-temps. Nous avons perdu le match dans les 5 premières minutes du troisième quart-temps. »

Ou plutôt, les Pelicans ont montré qu’ils en voulaient plus. L’intensité défensive a augmenté, tandis que celle des Warriors a été revue à la baisse. Les Warriors ont tiré à 36 % au cours du troisième quart-temps, contre 58,3 % pour les Pelicans. Mais les joueurs de Steve Kerr sont revenus dans le quatrième quart-temps, refusant de s’incliner dans ce match sans enjeu pour eux. Sans succès, la faute à un réveil tardif et des décisions arbitrales douteuses.

« On s’est mieux battu (que face à San Antonio), mais on a jamais atteint ce stade où on était satisfait de notre manière de jouer, » a déclaré Draymond Green.

« On a été dominés dimanche (face aux Spurs); on ne s’est pas battu, ce qui a du arriver 2 fois cette année, peut-être 3. On a répondu à leurs coups en seconde mi-temps. On n’a pas été bons en attaque et capable de faire les actions nécessaires pour gagner, contrairement à eux. »

Cette série de deux défaites de rang est la première fois depuis Noël et les 2 défaites face aux équipes de Los Angeles (Lakers puis Clippers). Il reste désormais 4 matches pour finir cette saison en beauté.

Après un match décevant face aux Spurs, Draymond Green a été phénoménal : 24 points, 14 rebonds, 4 passes décisives, un contre et une interception. Andrew Bogut a flirté avec le triple-double puisque le dominant australien a totalisé 8 points, 8 rebonds, et 9 contres (record en carrière).

Le début de match des Warriors a été excellent, notamment en défense. Les Pelicans n’ont tiré qu’à 29,4 % de réussite au cours du premier quart-temps. Le trio Anthony Davis, Eric Gordon et Ryan Anderson ont combiné 2 sur 10 aux tirs.

Contrairement à leur habitude, les Warriors ont sombré au cours du troisième quart-temps. Jouant à un rythme digne d’un entraînement, ils ont été débordés par des Pelicans très bons des deux côtés du terrain.

Klay Thompson n’a pas été bon pour le second match de suite, chose rare pour l’arrière All-Star. Au final, Thompson n’a marqué que 8 points (2 sur 10 au tirs), et perdu la balle à 4 reprises.

Au final, les Warriors ont montré qu’ils avaient du caractère pour tenter de remporter un match sans enjeu.

Portland sourit toujours autant à Curry

Stephen Curry n’a jamais parlé jusqu’à présent du titre de MVP. A Portland, il a a laissé parler son basket pour plaider au mieux sa cause.

Curry a battu son propre record de 3 points inscrits sur une saison, au cours d’un match où il a marqué 45 points. Sa performance a été stratosphérique dans la victoire 116 à 105 à Portland face aux Trail Blazers.

« J’ai enfin joué un quatrième quart-temps !, » a plaisanté Curry.

Avant le match, Curry comptait 268 tirs à 3 réussis, soit 4 de moins que son record de 272 établis il y a 2 saisons lors du dernier match de la saison régulière 2012-2013 à… Portland. Il en a inscrit 6 au terme de la première mi-temps, et 8 au total sur le match. Ses tirs ont été précieux dans la folle remontée des Warriors, qui ont eu jusqu’à 13 points de retard.

Au final, l’ancien joueur de Davidson a terminé avec 45 points, à 17 sur 23 aux tirs (dont 8 sur 13 à 3 points).

« Incroyable, » a commenté Joe Lacob, le General Manager de la franchise.


Klay Thompson a retrouvé son adresse après deux matches catastrophiques face aux Spurs et aux Pelicans.

En plus de ses 45 points, Curry a totalisé 10 passes décisives. Il est devenu le premier Warriors à terminer avec un 45-10 depuis Latrell Sprewell en 1997.

« Il a joué comme s’il voulait être MVP, »a déclaré LaMarcus Aldridge.

« Il ne dit jamais rien à ce sujet, » a raconté Kerr. « Mais vous feriez mieux de croire qu’il veut ce titre de MVP. »

LaMarcus Aldridge a terminé avec 27 points. C’est la 50ème fois que l’intérieur des Blazers réussit un match à 20 points ou plus cette saison. Damian Lillard a marqué 20 points, et distribué 8 passes décisives. Cette défaite fait mal à Portland, toujours en course pour avoir l’avantage du terrain au premier tour des playoffs.

Sur une action au cours du quatrième quart-temps, Curry a réussi à se défaire de Lillard grâce à un dribble dans le dos, avant de tirer à 3 points. « L’insolence » de Curry est telle qu’il est reparti dans son camp, comme s’il savait déjà l’issue de son tir.

Curry a ensuite réussi un autre tir puis un layup au milieu de plusieurs Blazers, pour permettre aux Warriors de mener 102 à 97 à un peu plus de 3 minutes de la fin du match.

Mais Lillard et Aldridge n’ont pas dit leur dernier mot, et sont revenus à une longueur des californiens.

C’était sans compter sur Curry, qui a enfilé son costume de super-héros : 3 lancers francs, une passe décisive pour Klay Thompson, et le tir décisif après avoir fait danser Aldridge. 111-103 à 1’11 de la fin, le match est plié.

« C’est notre MVP, » a déclaré Thompson. « Il devrait l’être pour la ligue. »

Stephen Curry sort vainqueur de son duel avec Zach LaVine

L’attente est longue pour les Warriors de Steve Kerr, qui attendent d’en découdre en playoffs. Son équipe a verrouillé la première place de la Conférence Ouest il y a quelques jours déjà. Et l’entraîneur de Golden State s’inquiète du fait que son équipe n’ait plus le momentum qu’elle a eu pendant toute cette formidable saison.

Après le match face aux Timberwolves, on ne peut que lui donner raison. Ce qui aurait dû être un match « facile » a été au final bien plus délicat que prévu.

« C’est comme si nous passions à travers par moment, » a déclaré Kerr après la victoire 110-101 face à Minnesota. « C’est peut-être le fait de savoir notre classement depuis 2 semaines, je ne sais pas. Nous n’avons pas été incisifs. »

Stephen Curry a marqué 34 points, dont 20 en première mi-temps. Klay Thompson a confirmé son regain de forme, rentrant 3 tirs à 3 points dans les 4 dernières minutes du match pour tuer la rencontre.

Cette victoire a permis aux Warriors de battre le record de victoires à domicile de la franchise sur une saison, avec 37 unités contre 36 pour le précédent record.

Curry a été d’une efficacité redoutable, avec 34 points (11 sur 21 aux tirs), et altruiste (7 passes décisives) pour permettre aux siens de battre les Timberwolves pour la quatrième fois de la saison.

Thompson a marqué 23 points, tandis que Draymond Green (13 points, 14 rebonds) et Harrison Barnes (13 points, 12 rebonds) ont tous deux fini en double-double.

« Ils n’avaient qu’une rotation à 7 rotation, et certains de ses joueurs se battent pour un contrat NBA, » a commenté Andrew Bogut (7 points, 6 rebonds). « Ils nous ont donné du fil à retordre, mais nous avions besoin de ça. Cela va nous aider pour les playoffs. »

Andrew Wiggins a terminé avec 17 points, 6 rebonds et 9 passes décisives. Zach LaVine a livré son meilleur match de sa carrière, avec 37 points !

Menés de 17 points, les T’Wolves sont revenus à 93-94 sur un tir de ce diable de LaVine. Derrière, le festival Thompson a commencé avec 2 tirs à 3 points, puis une action à 3 points Curry pour permettre aux Warriors de mener 105-95.

« Je pense qu’ils sont prêts pour les playoffs, » a déclaré Kerr de ses joueurs. « Ils veulent y être, et je suis confiant, car quand les playoffs seront là, nous serons plus agressifs. »

Pour garder ce « momentum » comme disait Kerr, il peut compter sur Curry. Depuis les 2 défaites à San Antonio et New Orleans, il est tout simplement inarrêtable : 79 points, 17 passes décisives. Il a marqué 15 points dans le premier quart-temps, avant d’être touché par la grâce lors du troisième quart-temps : tirs mi-distance, passe pour un alley-oop monstrueux de Barnes, tir à 3 points au buzzer… Curry a montré que c’était lui et lui seul le MVP.

En bref

New Orleans Pelicans – Golden State Warriors : 103 – 100

Golden State Warriors – Portland Trail Blazers : 116 – 105

Golden State Warriors – Minnesota Timberwolves : 110 – 101

Bilan

65 victoires, 15 défaites.

Champion de la Pacific Divsion.

Première place assurée dans la Conférence Ouest.

Meilleur bilan de la ligue.

Avantage du terrain pour toute la durée des playoffs.

Le programme de la semaine suivante

Vs. Memphis Grizzlies, dans la nuit de lundi à mardi (4h30).

Vs. Denver Nuggets, dans la nuit de mercredi à jeudi (4h30).