Débats Sports

Une pré-saison porteuse d’espoirs.

The-Dallas-Stars-celebrate-a-win-against-the-Toronto-Maple-Leafs

On avait quitté les Stars sur la glace de l’American Airlines Center fin Avril, battu et éliminé lors du 6è match par Anaheim en prolongations (alors que Dallas menait encore 4-2 à 2 minutes de la fin) sur un but de Nick Bonino, on les a retrouvé 5 mois plus tard, quasiment jour pour jour, à nouveau à domicile, mais cette fois pour démarrer la pré-saison 2014-2015.

Au menu de cette première affiche, les Saint-Louis Blues, rival de Division, que les Stars ont battu 4-3, avec un effectif mixte, entre jeunes qui ont tout à prouver (à l’image de Curtis McKenzie, 23 ans, auteur d’une très bonne saison AHL l’an dernier, conclue par un titre) et « vieux briscards » qui veulent être au top dès le premier, à l’image de Vernon Fiddler. Le résultat est encourageant, mais importe peu, puisqu’au final, rares sont les joueurs à participer au premier match et à faire la grande équipe.

Les matches s’enchaînent, les bons résultats aussi, et les Stars finissent avec une bonne fiche de 4-2-0, avec deux victoires sur Saint-Louis (4-3 puis 4-2), deux victoires sur Florida (4-3 en fusillade puis 5-4), mais deux « grosses » défaites face à Tampa Bay (6-3 puis 5-1).

Un effectif ENFIN au grand complet

Mais en dehors des bons matches produits par les Stars, les fans étaient inquiets. Durant tout l’été le feuilleton des RFA* de l’équipe (Antoine Roussel, Cody Eakin, Brenden Dillon) a agité la seule équipe texane de la ligue. Les trois ont reçu des offres qualificatives en juin, aucun n’a accepté. Si Roussel avait le droit de demander l’arbitrage salarial (qu’il a demandé par la suite), ce n’était pas le cas des deux autres.

Au final Roussel a signé un contrat de 4 ans à quelques minutes de passer devant l’arbitre et a pu faire la préparation intégralement avec l’équipe.
Cependant les cas Eakin et Dillon, deux joueurs importants du système du coach Ruff, étaient toujours en suspens. Les fans commençaient à perdre patience sur ces négociations qui se sont éternisés jusqu’à ce que la bonne nouvelle arrive : Cody Eakin prolonge son contrat ! Le jeune centre, drafté par Washington, prolonge son bail de deux ans, pour un montant annuel de 1.9 million de dollars. Une aubaine pour Dallas qui a encore de la marge pour signer Dillon à un bon prix. Et c’est chose faite quelque jour plus tard puisque le jeune défenseur de 24 ans, re-signe pour 1 an, et 1,25 million de dollars.

Incompréhension chez les fans

Si pour le GM, Jim Nill, et pour les observateurs, ce deal est bon, les fans, eux, s’inquiètent. La question de la durée du contrat est nettement remise en question. Nill, adulé il y a encore quelques semaines de cela, est presque remis en question à l’heure actuelle. Pourtant les termes sont bons pour les deux parties. Dillon est gagnant puisqu’il sera à nouveau en fin de contrat au terme de la saison, et pourra re-négocier son salaire en conséquence, et Dallas est également gagnant puisqu’il ne se retrouve pas attaché à un joueur qui a encore tout à prouver, en le surpayant pendant des années. De plus, avec les départs très probables de Gonchar, Cole, Horcoff et Peverley à la fin de l’exercice 2014-2015, en cas de bonnes performances du jeune Dillon, son contrat sera très certainement revu à la hausse, chose que les fans n’avaient pas prise en compte.

Un début de saison compliqué

Tous ces problèmes réglés, Dallas peut maintenant se concentrer sur le principal : le début de saison. Et il faudra faire face à une opposition très féroce d’entrée.

Tout d’abord, lors de l’opening night, jeudi 9 octobre, Chicago, un des cadors de la ligue, champion en 2010 et 2013, se rendra dans le Texas pour mettre à rude épreuve les hommes de Ruff. Les Stars entameront un « 3-game-road-trip » qui les amènera à Nashville, qui veut se relancer et s’est donné les moyens cet été en allant chercher à bas prix Mike Ribeiro et Derek Roy, le 11 octobre, puis à Columbus, équipe qui monte d’année en année et qui fait figure de gros outsider à l’Est, le 14 octobre, et enfin à Pittsburgh, avec son duo Crosby-Malkin et son nouveau coach Mike Johnston, le 16.

Si réussir cette première semaine ne garantira pas une présence en play-offs en avril prochain, finir une telle série avec au moins 5 points au compteur permettra d’envisager de belles choses, surtout sans Sergei Gonchar, victime d’une fracture de la cheville, qui va rater un mois de compétition.

L’alignement prévu pour l’opening night contre Chicago :

Jamie Benn © – Tyler Seguin – Valeri Nishuchkin
Erik Cole – Jason Spezza – Ales Hemsky
Antoine Roussel – Cody Eakin – Ryan Garbutt
Shawn Horcoff – Vernon Fiddler (A) – Colton Sceviour

Alex Goligoski – Trevor Daley (A)
Brenden Dillon – Jordie Benn
Patrik Nemeth – Kevin Connauton