Débats Sports

The Wiggins Race – Sacramento Kings : Stop ou encore?

DMCIT13113

6 années de first picks, 7 saisons sans playoffs, 3 ans de guerre juridiquo-médiatique pour tenter de conserver la franchise au sein de la capitale californienne, tel est le bilan chiffré des Kings sur ces dernières années, et que dire des déceptions individuelles et collectives qui se sont sans cesse accumulées.

Cette saison 2013-2014 devrait être celle de la rédemption, et du renouveau pour la bande à Isaiah Thomas.

Le staff a été remodelé de A à Z, la philosophie apportée par Mike Malone et son équipe est totalement novatrice à Sacramento, et l’équipe a changé quelques pièces à son moteur : Exit Tyreke Evans, l’espoir déchu, et bienvenue à Greivis Vasquez meneur passeur, et Ben McLemore le rookie prometteur.

Les Kings semblent enfin sur la bonne voie, ils sont soutenus par leur public et les moyens sont mis en œuvre par les dirigeants pour que l’équipe devienne compétitive.

Mais, car il y a un mais, la classe de draft 2014 semble être enfin la bonne. Celle pour laquelle bon nombre d’équipes se sont lancées corps et âmes dans une course à la dernière place.  Finalement, cette draft 2014, si prometteuse, avec un réservoir de talent jamais vu depuis 2003, n’est elle pas celle que Sacramento espérait depuis tant d’années ?

Le moment était il propice pour tenter de passer de l’autre côté du miroir ?

Les Kings ne vont-ils pas rater une occasion de définitivement devenir compétitifs grâce à l’apport d’un Andrew Wiggins, aux côtés du pivot patibulaire DeMarcus Cousins ?

Sans doute, car les Kings semblent mieux armés que leurs rivaux pour les dernières places à l’Ouest comme à l’Est.

Non sans envisager d’éventuellement se mêler à la course aux playoffs, l’objectif des Kings est de progresser doucement mais sûrement, et essayer d’engranger le maximum de confiance possible. Cela passera par des matchs références, des victoires, des séries victorieuses. Les Kings ne devront pas lâcher leur objectif à moyen et long terme, au moins jusqu’au all star game.

Finalement, à la différence de certaines équipes telles que les Sixers ou les Suns, Sacramento a entamé la dernière partie de son processus de reconstruction.

Les bases, sont là, elles demandent à être consolidées, peaufinées et renforcées pour pouvoir accéder à la post-season, et là sera tout l’enjeu de la saison 2013-2014 et de la draft qui s’en suit. C’est une saison charnière pour les Kings en quelque sorte, ils sont à un tournant de leur longue histoire.

Au risque de se répéter, on ne peut que comprendre, que les Kings auront besoin de victoires cette année, et la draft 2014 sera un bonus à clairement prendre en compte. En effet, la cuvée 2014 compte la future superstar Andrew Wiggins dans ses rangs, cependant, elle compte une grande variété de talents à presque tous les postes. Ainsi les 12 premiers choix, seront d’ores et déjà très demandés. Et c’est là que Sacramento peut tirer son épingle du jeu : en bouclant une saison positive, avec une meilleure défense, un meilleur collectif, et un jeu plaisant sur plus de matchs qu’une quinzaine tout au long de la saison, tout en sélectionnant, l’hypothétique dernière brique à son édifice lors de la draft 2014.

Si on jette un coup d’œil directement à l’effectif, et à ses résultats ces derniers jours, nous remarquerons, qu’une fois n’est pas coutume, les Kings ont réussi une très jolie pré-saison avec 5 victoires et 2 défaites.

La défense semble se mettre en place petit à petit, le jeu collectif est encore en chantier, mais l’envie de réussir est là.

Avant la draft 2013, les Kings naviguaient à vue, sans connaitre leurs perspectives d’avenir pour la saison suivante. Mais la draft inespérée de Ben McLemore au 7ème choix a accéléré le processus. Tyreke Evans non prolongé est parti aux Pelicans en échange de Greivis Vasquez. Carl Landry, Luc Mbah-A-Moute, Trent Locket et Ray McCallum (second choix de draft) ont été recrutés. Quant à Toney Douglas et Cole Aldrich, ils n’ont pas été prolongés par les Kings.

Ainsi, après des années de reconstructions pour le moins instables où les déceptions individuelles ont été légions (Donte Greene, JJ Hickson, Thomas Robinson et même Tyreke Evans, Jimmer Fredette ou Chuck Hayes dans une moindre mesure), l’effectif semble enfin cohérent, complémentaire, et en adéquation avec le projet ambitieux des dirigeants et du staff.

Lors du dernier match de pré saison (victoire 110 à 100 contre les Clippers de Los Angeles), les deux meneurs Vasquez et Thomas se sont montrés extrêmement complémentaires. Le premier cherchant à tout prix à créer du jeu pour mettre ses coéquipiers dans un « fauteuil » finira avec 12 passes décisives (pour 0 points) quand le second sera le leader défensif et offensif d’un come back avec 27 points. La compétition est saine entre ces 2 guards et ils ont déjà montré leur entente avec Cousins, la star de l’équipe.

Le rookie Ben McLemore va lui essayer de trouver une place au sein de l’effectif. Mike Malone l’a testé sur deux postes : arrière et ailier, avec une très bonne rentabilité : en 23 minutes en moyenne sur le terrain, il tourne à 11,4 pts à 46% au shoot (35% à 3 points) sur cette pré saison. Il va surement commencer sur le banc, apportant de la défense et du physique aux côtés d’Isaiah Thomas et Luc Richard Mbah-A-Moute ou Jimmer Fredette.

Cet arrière polyvalent, capable de shooter comme de s’envoler au dunk, est attendu au tournant. Parfois qualifié de nouveau Ray Allen, il a été snobé par quelques équipes lors de la draft. Sa défense aperçue lors de ses matchs à Kansas, sera un point fort sur lequel comptera Mike Malone.

Ben-McLemore-NBA-Sacramento-Kings

Ce dernier veut tirer le maximum d’un effectif relativement jeune, doté d’un réel potentiel.

L’accent est à la défense, la draft 2014 est certes dans un coin de la tête mais pour l’heure, l’ensemble de la franchise, de Demarcus aux supporters, en passant par le staff technique ou le staff de la Sleep Train Arena, attend avec impatience ce premier match de la saison.

C’est ce mercredi 30 Octobre à Sacramento, contre les Denver Nuggets.

Les Kings vont devoir prouver l’adage si souvent utilisé par les sportifs professionnels : « prendre les matchs les uns après les autres. »

—————————————————————————

Ci-dessous, « photo de classe » des Kings, en compagnie de Vivek Ranadive et sa fille, pour soutenir Barbara Rust alias « The Sign lady », présente depuis près de 10 ans à tous les matchs des Kings, atteint d’un cancer du sein.

Nouveau témoin d’une communion et d’une communication forte entre les Kings et leur public.

SacramentoKings

  • Fanakings

    Merci pour cette article, qui résume bien l’état actuel de la Franchise.

    Il faut vraiment que DeMarcus Cousins explose cette année, sinon sa va être compliqué pour lui. Il a eu un gros contrat, faut désormais montrer sur le terrain qu’il vaut tout cet argent investit par les nouveaux propriétaires.
    Depuis de nombreuses années les joueurs baignent dans une atmosphère négative, il faut que cette année les joueurs sortent de là. Patrick Patterson l’a dit à son arrivé, qu’il ne reconnaissait plus le DMC qu’il a connu en fac. Pour retrouver des joueurs en confiance, plein d’envie, il n’y a pas dix milles méthodes. Il faut gagner des matchs donc il n’est pas question de tanker.

    A ce jour, à moins d’un gros exploit, les Kings n’ont pas l’effectif pour jouer les Playoffs ni pour jouer les first picks. Ils se sont renforcés (que sa soit aux niveaux des joueurs mais aussi du staff), le roster est beaucoup plus équilibré et bien dirigé par le manager Pete D’Alessandro. En terminant la saison sur une bonne dynamique, cela va permettre d’attirer de bons joueurs pour 2014/2015, d’être encore meilleur et viser les PO.

    Pour finir, le 1er tour de draft est protégé jusqu’au top12 pour 2014, sinon les Cavs le récupère. Finir hors des PO pour une place (ou 2, tout dépend de la conférence Est) serait une mauvaise affaire. Il y aura la déception de louper de peu les play offs avec en prime de perdre son tour de draft.

  • Pingback: Le changement c’est maintenant ? – Analyse des derniers trades à Sacramento. - Débats Sports()