Débats Sports

Avec la signature de Brandao les verts poursuivent leur astucieux mercato

Comme prévu l’attaquant brésilien de 32 ans, Evaeverson Lemos Da Silva, plus connu sous le nom de Brandao s’est engagé ce lundi pour deux ans avec Saint-Etienne. Avec sa signature, l’entraîneur Christophe Galtier tient l’attaquant athlétique qu’il recherchait depuis son arrivée dans le forez. Décrié par de nombreux commentateurs parce qu’il ne possède pas les qualités techniques de ses illustres compatriotes brésilien, Brandao n’en demeure pas moins un joueur au profil particulièrement intéressant pour l’effectif stéphanois. Par sa présence physique (1,89m, 78kg) il pèse sur les défense et use les défenseurs adverses, libérant des espaces pour ses partenaires. Son association avec Pierre-Eymeric Aubameyang s’annonce prometteuse.

Le président du directoire de l’Association Sportive de Saint-Etienne, Rolland Romeyer n’est pas peut fier de sa nouvelle recrue et ne tarit pas d’éloges sur l’état d’esprit du joueur.

Tout le monde connaît les qualités de Brandao. C’est un joueur qui ne ménage pas ses efforts, un guerrier qui ne recule pas devant le combat. Son état d’esprit va l’aider à se fondre rapidement dans notre collectifTout au long de sa carrière, il a marqué des buts importants. J’ai en mémoire son but contre l’OL, la saison dernière, en finale de la Coupe de la Ligue et celui contre l’Inter Milan qui a permis à l’OM d’atteindre les quarts de finale de la Ligue des champions. Son palmarès parle pour lui, c’est un compétiteur.

Brandao arrive à Sainté avec un palmarès et un vécu en compétition européenne que ses nouveaux partenaires de jeux peuvent lui envier. Le brésilien a ainsi disputé pas moins de 44 rencontres de Ligue des Champions au cours desquelles il a inscrit 11 buts, sous les maillots du Chaktior Donestk et de l’Olympique de Marseille. Il a également disputé la finale de la Copa Libertadores (2002) lorsqu’il évoluait sous les couleurs du club pauliste de Sao Caetano au Brésil. Enfin, Brandao c’est des titres.

  • Champion d’Ukraine (2005, 2006, 2008),
  • Champion de France (2010),
  • Coupe d’Ukraine (2008)
  • Coupe de la Ligue (2010, 2012)
  • Un titre de meilleur buteur du championnat d’Ukraine en 2008
La signature du brésilien est donc un joli coup réalisé par le club stéphanois, d’autant plus que le joueur était libre et a accepté de signer un contrat de deux ans pour un salaire de 90 000 euros par mois (+ une part variable qui peut augmenter son salaire fixe de 40% en fonction de ses performances individuelles et collectives) en adéquation avec la nouvelle politique salariale du club.

Lors de l’officialisation de sa signature l’attaquant brésilien Brandao pose avec Rolland Romeyer.

Le buteur brésilien a donc consenti de réels efforts financiers pour rejoindre le forez, signe que le projet sportif est ambitieux comme le signale le recrutement stéphanois rondement mené depuis l’ouverture du marché des transferts.

Face à la situation économique générale et au résultat de la politique de recrutement conduite par le tandem Comolli – Tuong-Cong, la priorité du club était de poursuivre la politique d’allégement de la masse salariale. Ainsi, la direction sportive s’est attachée à se séparer des contrats astronomiques de Boubacar Sanogo, de Gelson Fernandes, Sylvain Monsoreau, celui de Sinama-Pongolle n’a pas été renouvelé car ses prétentions salariales ne coïncidaient pas avec ses prestations sportives. A ceux-là, il convient d’ajouter les départs de Sylvain Marchal que le club ne souhaitait pas prolonger et qui a été libéré pour services rendus, tout comme Alvin Ebondo, de Loïc Néry qui a rejoint Valenciennes contre un chèque de 500 000 euros, de Paulao qui rejoint définitivement Séville après seulement six mois passés dans le forez, et du gardien mythique des verts Jérémy Janot à qui le prêt à Lorient en fin de saison passé à donner envie de poursuivre sa carrière en tant que titulaire du côté de Le Mans mais qui reviendra au club en tant qu’entraîneur des gardiens dès 2015.

Laurent Battles a lui mis fin à sa carrière et intégré la cellule recrutement du club. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il est aussi efficace comme recruteur que comme milieu relayeur. En effet, face à ces nombreux départs le club s’est bien renforcé. Outre l’arrivée de Brandao, les verts ont fait signé, Renaud Cohade (ex-Valenciennes), pourtant ciblé par l’Olympique de Marseille, et François Clerc (ex-Nice), tous les deux libres. Les dirigeants ont sorti le carnet de chèque pour arracher le transfert de Romain Hamouma, également convoité par de nombreux autres clubs français mais qui a d’emblée était convaincu par le challenge stéphanois.

Si les verts ont commencé leur saison par une défaite à domicile, in extremis, face au champion de France 2010, en coulisse l’intersaison a été réussie.

  • Jean-Marie

    Mercato astucieux oui, mais pour moi incomplet.
    L'effectif est léger devant et derrière.

    • Salut Jean Marie.
      Devant les lacunes se feront voir uniquement durant la CAN. Derrière on vient visiblement de recruter le jeune défenseur central de Sedan Florentin Pogba. En espérant qu'il soit moins con que son frère.
      Ravi de te retrouver sur Débats-Sports.

  • Pingback: Et si c’était l’année des Verts ? - Débats Sports()