Débats Sports

Ryan West : Au nom du père, du fils et du Saint génie

Il existe des individus, des noms liés à l’histoire d’une franchise, résonnant dans l’éternité. «Red Auerbach» en est un. Le nom «Buss» un autre. Il en va de même pour  «West».

Pourtant, lorsqu’en 2000 Jerry West quitte les Lakers alors champion en titre pour un nouveau pari, celui de reconstruire les Grizzlies, on pense alors ce pan de l’histoire scellé. 15 ans plus tard, son fils Ryan est en passe de remettre ce nom légendaire sur le devant de la scène.

Tombé dans la marmite

Né en 1979, d’un père ancienne gloire du basketball et alors General Manager des L.A Lakers et de sa 2ème femme Karen, Ryan West va tomber dans la marmite de la balle orange dès son plus jeune âge. Il squatte gymnase et vestiaire, assiste aux entraînements de l’équipe, occupe le bureau de Mitch Kupchak (déjà là), se gave de VHS et d’articles et discute sans arrêt de ce sport avec son dirigeant de père.

« J’ai l’impression que le Forum était ma seconde maison. Pour je ne sais quelle raison, je me suis accroché à lui, et j’ai voulu en apprendre toujours plus sur le jeu, autant que possible. Je ne comprenais pas vraiment ce qu’il se passait à ce moment là; mais je suis tombé amoureux du processus de draft, de la construction d’équipe, de recruter des joueurs qui peuvent apporter. Pour ces raison, mon père et moi avions un lien grâce au basketball et ça m’a amené là ou je suis aujourd’hui. J’ai appris l’amour du jeu de lui »

Ce qui n’était jusque-là qu’une admiration pudique et extérieure du basket qui aurait pu s’atténuer avec le temps va s’amplifier et se transformer en une aventure fantastique.

Alors qu’il n’est encore qu’un étudiant en sociologie au sein de Loyola Marimount University, Ryan West débute sa carrière de scout en 2001, avec une mission bien précise : assister au tournoi de la Big West Conference, regarder les joueurs en place, transcrire et remettre des notes à la direction d’une Franchise NBA. Son nom? Vous l’aurez deviné: les Los Angeles Lakers, alors sous la gouverne de…Jerry West. Ce n’est pourtant pas sa figure paternelle qui lui offrira cette porte  fenêtre d’entrée vers la NBA mais son bras droit de l’époque, Mitch Kupchak, ou Oncle Mitch comme peut l’appeler Ryan.

Earned not Given

Jerry West s’est toujours refusé à tout traitement de faveur concernant son fils (Coucou Jerry et Bryan Colangelo), souhaitant que ce dernier obtienne une place non pas pour son nom mais pour ses qualités. Au point de se montrer plus dur avec ce dernier qu’avec les autres. L’ancien arrière cédera finalement suite à l’insistance de Gary Colson, ami de famille, qui n’aura de cesse de suggérer à la légende de prendre son fils à l’essai, une fois son cursus universitaire terminé : Ryan West rentre dans le département de supervision des Memphis Grizzlies en 2002 et par la même occasion -pleinement- dans la ligue. Qu’il ne quittera plus. Pendant 7 ans le jeune Ryan West dissèque vidéos et lignes statistiques, analyse articles et déclarations, activité devenue habituelle pour lui, rajoutant simplement de nombreux voyages à son activité enfantine.

Même s’il s’est peut-être montré sévère avec son fils avant de lui donner le poste, Jerry West n’éprouve pourtant que de l’amour et de la fierté pour son quatrième enfant. Alors, lorsque vient le 25ème anniversaire de Ryan, le « Logo » décide de prendre la parole et de lui offrir un cadeau un peu spécial. La bague de Champion de 1985, la seule que Jerry West n’ait jamais porté (sur les 4 déjà gagnées). Parce qu’elle fut remportée le jour du 6ème anniversaire de Ryan, l’ancien arrière écoutant le match à la radio. Parce que cette victoire fut arrachée à l’ennemi de toujours, les Celtics de Boston.

Ce bijou porté d’une énorme connotation revient donc dans les mains de Ryan West devant un parterre d’amis de famille. Deux d’entre eux se prénomment Mitch Kupchak et Bill Bertka, deux Lakers de longue date, deux amis de Jerry West malgré le départ de ce dernier. Il serait facile de trouver cela cliché mais les Lakers ne sont qu’après tout une grande famille.

Home Sweet Home

Alors quand le sujet est venu sur la table en 2009, la décision fut facile à prendre : Ryan West quitte les Grizzlies pour rejoindre le Front Office des Lakers et le département de supervision. Ryan devient Scout pour les Purple & Gold. Comme toujours, il s’acquitte de sa tâche avec sérieux, gravissant lentement mais sûrement les échelons sous le regard bienveillant d’Oncle Mitch, heureux d’aider et de former le jeune dirigeant prometteur comme Jerry West avait formé le jeune dirigeant prometteur qu’il était. Kupchak rend la pareille et  introduit le rejeton aux diverses fonctions, bien qu’étrangères à son champ de compétence, se souvenant que Jerry West n’hésitait pas à le laisser passer des coups de fils au sujet de transferts à sa place.

En parallèle, le trentenaire prend la tête du Département de Scouting avec son alter-ego Jesse Buss. Le profil de Ryan West, jeune, hybride entre les scouts de la vieille époque et les adeptes des statistiques avancées, séduit. A tel point que Vlade Divac et les Kings le ciblent comme une potentielle solution au poste de General Manager, laissé vacant par Pete D’Alessandro. Sans succès, prévisible étant donné l’attachement de Ryan West à sa franchise.

« Je saigne violet et or ».

Alors que les résultats des Lakers s’avèrent médiocres depuis quelques années, qu »un nouveau cycle débute sur le terrain et que de nombreuses redistributions au sein du Front Office sont à prévoir*, Ryan West qui occupe actuellement le rôle de Directeur du personnel affilié aux joueurs est le premier nom sur la liste des successeurs de Mitch Kupchak. Peut-être le seul, d’ailleurs.

*Jim Buss a promis en 2014,  de démissionner de son poste de Président des Opérations Basket si les Lakers ne parvenait pas à rejouer les Playoffs lors des 3 années suivantes. Le rôle de Kupchak pourrait alors évoluer vers ce poste.


Sources:

http://bleacherreport.com/articles/2021677-jerry-wests-son-ryan-carries-lakers-past-into-the-future-as-key-scout-for-la

http://www.latimes.com/sports/lakers/lakersnow/la-sp-ln-lakers-ryan-west-director-player-personnel-20150823-story.html

http://www.silverscreenandroll.com/2015/6/10/8761577/la-lakers-ryan-west-scout-sacramento-kings

Grooming Ryan West: The Lakers’ Succession Plan

 

Photo: Compte Twitter @Lakers

  • Nono Lakers

    Ryan a fait un boulot fantastique jusqu’ici et la sélection de Ivica Zubac peut être mise à son crédit aussi, superbe choix. avec Randle ça peut nous faire un bon duo de garçons bouchers dans la raquette !
    J’espère seulement que les blessures le laisseront tranquilles parce qu’entre un problème au genou et au pied à la mode Embiid ça fait beaucoup à même pas 20 ans…