Débats Sports

Rotation : Meyers Leonard prend la place de Thomas Robinson, pourquoi ?

On aurait pu croire à la D-League pour Meyers Leonard ! Avec le recrutement de Thomas Robinson et les louanges sur Joël Freeland lors du training-camp, la saison débutait mal. On aurait pu y croire encore plus suite à son expulsion stupide face aux Sixers… et bien NON ! Personne ne l’a vu venir mais Meyers Leonard vient de prendre la place de T-Rob dans la rotation, explications.

 

Lors du match à Minnesota, les starters cramés du road trip passent sur le banc attaque le deuxième quart-temps… En 4 minutes l’équipe va prendre un bouillon pur par Kevin Love & Co. Fou de rage, Stotts sort T-Rob et il ne jouera plus… et il vient d’enchainer son deuxième DNP cette nuit.

L’intégration de Meyers Leonard contre les Pelicans a suscité de vives réactions au sein de la communauté de fans des Blazers. Leonard n’est pas le joueur le plus apprécié alors que T-Rob est vu par beaucoup comme l’avenir.

Terry Stotts a justifié ce choix pour une question de spacing offensif. Quand Meyers Leonard est sur le terrain, il a un registre de jeu plus proche de celui de LaMarcus Aldridge (toute proportion gardée) et les extérieurs ont plus de place pour attaquer le cercle et shooter.

Avec T-Rob, son jeu virevoltant empêche la circulation des extérieurs. Quand il demande la balle trop loin du cercle, il pénalise le jeu des Blazers. Sur le dernier road trip, Robinson n’a en plus pas connu la même semaine brillante qu’il y a 2 semaines, parce qu’à ce moment il était appliqué à jouer près du cercle !

En ce moment, sur les courtes séquences qu’il a eu son énergie a été inutile des deux côtés du terrain… Les 4 minutes contre les Wolves ont étés de trop dans la tête de Stotts.

Point qui fait mal à l’apport de Robinson, son association avec Freeland est négative défensivement parlant… Sauf que le constat est plus à charge contre T-Rob. Lorsque Freeland est sur le terrain les Blazers sont dans le positif, avec T-Rob les adversaires marquent 10.4pts par 100 possessions, beaucoup trop !

Voici la mesure d’efficacité des lineups avec Thomas Robinson (source NBA.com) :

T-Rob efficacité

Les statistiques étant « interprétables », voici une vidéo de BlazersEdge expliquant plus précisément la recherche de spacing et la motivation de Terry Stotts à modifier sa rotation pour Leonard. Bien sur cette vidéo ne montre que des défauts sur T-Rob, il ne faut pas la prendre au premier degré.

Il faut aussi rajouter que le choix d’intégrer Meyers Leonard arrive au moment où les Blazers affrontent des raquettes de grandes tailles (Pelicans, Clippers). T-Rob aura forcément sa chance à nouveau c’est certain !