Débats Sports

Qui prend les meilleurs départs en Formule 1? (classement actualisé)

Sous l’effet des nombreuses sollicitations de notre lectorat et des fans de Formule 1 friands de statistiques et de données, nous vous livrons un nouveau classement des pilotes les plus efficaces lors des départs des Grands Prix de Formule 1 actualisé après les Grands Prix de Singapour et du Japon. Les enseignements sont une nouvelle fois nombreux, à condition de garder à l’esprit les précautions d’usage :

  • Ce classement est fortement biaisé par le fait qu’il est naturellement plus aisé de gagner des places en s’élançant depuis le fond de la grille comme Glock que lorsque l’on est un habitué de la première ligne comme Vettel.
  • Ce classement est fortement déterminé par l’aléa « Romain Grosjean ». Lorsque le pilote français fait le ménage dans la première partie de la grille, les pilotes mal classés réalisent de belles remontées.
  • Enfin, certaines contre-performances (sortie de piste de Fernando Alonso) impactent très fortement le bilan global de certains pilotes. Toutefois, si le classement de l’ibère ne reflète pas nécessairement ses qualités lors des départs, il est significatif sur son influence sur le championnat. Sa sortie de piste lors du départ du champion a totalement relancé la lutte pour le titre. 

Fernando Alonso dégringole au classement suite à sa sortie de piste lors du départ du Grand Prix de Japon. En l’occurrence, il perd 16 positions sur un seul Grand Prix. Son classement à la 15ème place de notre classement des pilotes les plus efficaces lors des départs, n’exprime pas ses qualités dans l’exercice. Sur les 15 départs cette saison, à huit reprises il a gagné des positions sur la piste à 8 reprises. Seulement à deux reprises il a cédé des positions. Or dans notre dernière édition de ce classement nous avions clairement identifié dans sa capacité à compenser des qualifications globalement en dessous de celles de ses rivaux,  par d’excellents départs, les chances de Fernando Alonso de remporter le titre de champion du monde des pilotes.

Toujours du côté de la Scuderia, Felipe Massa perd la tête de ce classement, dépassé par Timo Glock, malgré une nouvelle prestation de haut vol dans l’exercice du départ. S’il est parvenu à monter sur son premier podium depuis le 24 octobre 2010 (Grand Prix de Corée du Sud), le pilote brésilien le doit une nouvelle fois à un remarquable envol. Le pilote Ferrari a ainsi gagné 6 places pour se retrouver à la quatrième position sur la grille après des qualifications une nouvelle fois décevantes. Sans sa crevaison lors du Grand Prix de Singapour, le brésilien occuperait sans aucun doute la tête de ce classement.

Romain Grosjean, est une nouvelle fois l’homme à surveiller lors des départs de formule 1. Il est à l’origine du plus grand nombre de changement de positions jusqu’au premier virage. Le pilote français a perdu 82 places depuis le début de saison lors des 14 premiers tours auxquels il a participé. Romain Grosjean confirme donc son statut de « dingue du premier tour » et s’il ne parvient pas à se ressaisir, il y a fort à parier que son avenir dans l’élite du sport automobile mondiale, soit compromis.

Les pilotes du fin fond de la grille doivent en revanche être plus reconnaissants envers le pilote français. En premier lieu, Timo Glock qui prend les commandes de ce classement au bénéfice des grabuges causés par le français dans la première partie de la grille. Heikki Kovailanen fait des miracles au volant d’une modeste Caterham, bien aidé en cela par sa capacité à s’élancer avec brio.