Débats Sports

Quel tableau pour nos champions à l’Open d’Australie?

Le tableau du premier grand chelem de la saison vient d’être dévoilé. Si parmi les têtes d’affiche on retiendra que Novak Djokovic est placé dans la première partie de tableau avec David Ferrer laissant Roger Federer et Andy Murray dans la seconde moitié, le tirage a réservé des sorts bien divers pour nos 8 protégés. Ainsi, Jerzy Janowicz et Martin Klizan bénéficient de leur classement et de leur statut de têtes de série pour s’épargner des tirages piégeux, au contraire d’un Benoit Paire qui hérite d’un certain Roger Federer dès l’entrée son lice.

Les perspectives de réussite de nos 8 jeunes espoirs se trouvent largement déterminées par le facteur chance au tirage. Retour sur un tirage qui nous réserve une bien belle première semaine.

Dans le premier quart du tableau où figurent Novak Djokovic et Tomas Berdych, on retrouve David Goffin qui pour son entrée en lice dans le tournoi hérite de la tête de série n°22 en la personne de Fernando Verdasco pour une opposition inédite. Si le jeune belge réussissait à éliminer l’espagnol il rencontrerait au tour suivant soit un autre espagnol Pablo Andujar ou son compatriote Xavier Malisse. Sur ce que Verdasco a démontré en ce début de saison (3 défaites à la Hopman Cup et une élimination dès le premier tour à Sydney), David Goffin n’est pas déjà vaincu, d’autant plus qu’il est un de nos espoirs qui présente le plus de gages de sa capacité à tenir la cadence dans des rencontres au meilleur des 5 sets.

Le second quart du tableau présente trois de nos jeunes talents. Le polonais Jerzy Janowicz qui n’a plus remporté la moindre rencontre sur le circuit depuis sa demie finale du Masters 1000 de Paris-Bercy est promu tête de série n°24 pour sa première apparition à Melbourne. Fort de ce statut, il hérite de l’italien Simone Bolelli pour le premier tour. En cas de qualification, il rencontrerait le vainqueur de l’opposition entre Bjorn Phau et Somdev Devvarman. Son tableau est donc largement ouvert jusqu’à une éventuelle opposition avec Nicolas Almagro.

Dans le même huitième de tableau que le polonais, Grigor Dimitrov n’a pas été gâté au tirage en héritant de la tête de série n°32 en la personne de Julien Benneteau. L’opposition entre les deux joueurs sera une des rencontres les plus intéressantes à regarder pour ce premier tour. Le jeune bulgare a brillé à Brisbane en atteignant sa première finale sur le circuit, tandis que le français a échoué in extremis en demie-finale du tournoi de Sydney face au sud-africain Anderson. Compte tenu d’un H2H favorable (2-0 pour Dimitrov avec deux victoires obtenues en 2012 à Gstaad et Bâle) et du niveau de tennis affiché la semaine passé, le 41ème mondial pourrait s’offrir son plus beau parcours en Grand Chelem de sa carrière. Derrière l’obstacle Benneteau, se dressera soit Roger-Vasselin soit un qualifié puis théoriquement Janko Tipsarevic. En trois rencontres face au Serbe, Dimitrov n’est jamais parvenu à remporter le moindre set. Un troisième tour face à la tête de série n° 8 serait un bel étalon de ses progrès.

La terreur des tournois challenger, Evgeny Donskoy fait sa première apparition sur le tableau principal d’un tournoi du Grand Chelem. De haut de sa 83ème place mondiale, le russe n’a pas été malheureux au tirage en héritant du roumain Adrain Ungur. S’il venait à remporter sa première rencontre sur le circuit ATP il affronterait un compatriote (Youzhny) ou un local de l’étape (Ebden) au prochain tour. Le joueur de 22 ans disputera sa première rencontre au meilleur des 5 sets et son adaptation au plus haut niveau n’est pas encore certaine. Toutefois, le russe part favori. Sur le circuit challenger il n’avait fait qu’une bouchée du roumain lors de leur unique rencontre, en finale du tournoi de Meknes où Donskoy a remporté un de ses 5 titres de la saison (6-1, 6-3).

L’autre spécialiste des tournois challengers de notre sélection, Guido Pella a hérité d’un qualifié pour son entrée en lice dans le tournoi. Une aubaine pour l’argentin qui n’a pas encore disputé de matchs en compétition officielle cette saison. S’il venait à remporter ce match face à un adversaire dont on ne connaîtra l’identité que dans une poignée de jours, il affrontera le vainqueur du match entre l’allemand Kohlschreiber et Darcis. Le jeune argentin est en bonne compagnie dans le dernier quart du tableau de l’Open d’Australie. Le slovaque Martin Klizan, tête de série n°27 sera lui aussi opposé à un qualifié pour le premier tour. Et s’il venait à faire respecter son statut il pourrait rencontrer Bernard Tomic. Le jeune espoir australien après une fin de saison 2012 calamiteuse (plus aucune victoire depuis le 24 septembre 2012) cartonne en ce début de saison. Après une Hopman Cup où il a disposé d’Andreas Seppi, Tommy Haas et de Novak Djokovic, il s’est qualifié pour la finale du tournoi de Sydney qu’il disputera dimanche face à Kevin Anderson. Pour son entrée en lice, il jouera sa qualification face à Leonardo Mayer qui ne fait pas officie d’épouvantail sur surface dure. On pourrait donc assister à la première opposition entre deux de nos protégés. En revanche on peine à croire à une opposition entre l’australien ou le slovaque et Benoit Paire pourtant programmée pour le troisième tour. En effet, le français devra en découdre avec Roger Federer. Si on se doute que le suisse n’est pas ravi de rencontrer le fantasque français, Benoit Paire aurait pu espérer un tirage plus favorable. L’avignonnais pourra toutefois jauger de ses progrès après avoir subi une correction 6-2, 6-2 l’an passé pour leur seule confrontation en quarts de finale du tournoi de Bâle.

 

Le tirage complet de l’Open d’Australie.