Débats Sports

Quand la réélection de Hugo Chavez ravit Frank Williams.

maldonado - venezuela - williams - chavez - pdvsa

L’élection présidentielle vénézuélienne a livré son verdict. Le président sortant de la République Bolivarienne du Venezuela, Hugo Chavez est confortablement réélu avec près de 55% des voix. Si le rassemblement de l’opposition derrière un candidat unique, Henrique Capriles Radonski, est une réussite partielle, elle fut insuffisante à faire battre un président particulièrement populaire auprès des classes populaires. Si Hugo Chavez a rassemblé sur son pas moins de 8 millions de suffrages pour la première fois de l’histoire il le doit essentiellement à sa politique de redistribution des richesses nationales en direction des plus défavorisés.

La République Bolivarienne du Venezuela dispose des plus grandes réserves de pétroles prouvées au monde, et le leader bolivarien dirige une part substantielle des recettes pétrolières vers des programmes sociaux. Responsable de 95% des exportations du pays, l’entreprise pétrolière nationale, PDVSA est le pivot économique de l’action gouvernementale. Elle est aussi le principal partenaire de Pastor Maldonado. En effet, la compagnie pétrolière nationale et l’agence nationale du tourisme financent des contrats de sponsorings garantissant la présence du pilote vénézuélien en Formule 1, à hauteur de 30 millions de dollars par an.

Or le partenariat entre PDVSA et Williams est fortement contesté par l’opposition vénézuélienne. La proximité du pilote automobile avec le gouvernement n’est certainement pas fortuite à la contestation des contrats de sponsoring liant l’entreprise pétrolière nationale et l’écurie de Grove. La demande d’ouverture d’une enquête parlementaire par un député du parti Un Nuevo Tiempo, Carlos Ramos visait essentiellement à affaiblir le président sortant. En s’attaquant à Pastor Maldonado, l’opposition cherchait à dénoncer le contrôle politique qu’exercice le gouvernement sur l’industrie pétrolière nationale. La nouvelle victoire du président sortant est, dès lors, une excellente nouvelle non seulement pour Pastor Maldonado qui n’a pas manqué de manifester sa satisfaction sur Twitter.

Le nouveau mandat du président Hugo Chavez est également une excellente nouvelle pour l’écurie de Grove. Le renouvellement du mandat présidentiel d’Hugo Chavez devrait déboucher sur le renouvellement des contrats de sponsoring entre PDVSA, et l’agence nationale du tourisme vénézuélienne, avec Williams. D’où découlera la prolongation du contrat de Pastor Maldonado pour une durée identique à celle des contrats liant PDVSA et l’écurie de Grove.

L’avenir de Bruno Senna dont les résultats sont décevants, est quant à lui en suspens. Valtteri Bottas l’actuel troisième pilote tiendrait la corde. Le pilote finlandais qui peut amener avec lui quelques sponsors à l’apport non négligeable, est particulièrement efficace dès qu’on le place dans le baquet.

Si l’identité du titulaire du second volant Williams reste inconnue, les résultats électoraux de cette nuit, confirment que l’on verra bien encore les sigles de Petroleos de Venezuela S.A sur les monoplaces de Williams.

  • Alonsocampeon

    Il lui faut bien un sponsor pour qu'il ait un volant celui-là.

    • Tu veux dire comme Alonso avec Banco de Santander? Maldonado est un bon pilote, certainement un peu trop agressif, mais dois-je rappeler qu'il a remporté un GP au volant d'une Williams cette saison, et qu'il excelle dans l'exercice du tour rapide?

      Par ailleurs, penses à te créer un compte Intense Debate, cela permettra à tes commentaires d'être validés automatiquement.

  • Pingback: Les dernières places à prendre en F1. - Débats Sports()