in

Programme de la semaine : « RELAX »

debats sports image par defaut

Les Cavaliers ont connu un début de saison décevant, mais heureusement pour eux, il reste encore de nombreux matchs pour se reprendre. Après un bilan de 1-3 la semaine dernière, s’inclinant notamment contre Portland et Utah en back to back, ils pourront tenter de rebondir dans les jours à venir et pourquoi pas enchaîner les victoires. Cette fois-ci, pas de spectacle d’avant-match, et c’est très certainement mieux ainsi.

Le groupe de David Blatt terminera son road trip à l’ouest en se déplaçant à Denver, pour affronter des Nuggets peut convaincant. Retour ensuite à la maison, afin d’accueillir les Pelicans de Anthony Davis. Rapide déplacement ensuite à Boston, pour affronter les Celtics.

Horaires

Samedi 08 novembre, 04h30 : Cleveland Cavaliers @ Denver Nuggets

Mardi 11 novembre, 01h00 : New Orleans Pelicans @ Cleveland Cavaliers

Samedi 15 novembre, 01h30 : Cleveland Cavaliers @ Boston Celtics

Preview

Les Nuggets sortent d’une défaite écrasante contre les Kings (109-131) et ont encaissé 102 points ou plus lors de leurs trois défaites cette saison. Leur défense n’est pas encore au point, mais on peut aller jusqu’à dire que le groupe n’est pas encore cohérent. Le système de Brian Shaw ne semble pas être respecté en ce début de saison, tout comme l’an dernier. Cela ne veut pas dire pour autant que leur équipe manque de qualité. Ty Lawson reste un très bon meneur, capable d’obtenir le tir qu’il souhaite à tout moment. Le retour de Danilo Gallinari leur fait du bien, tout comme celui de Arron Afflalo. Cette rencontre sera également l’occasion de retrouver notre cher Alonzo Gee, qui nous manque terriblement.

Des envies de Playoffs, mais avec un effectif un peu trop fébrile, les Pelicans voudront profiter de leur passage à l’Est pour véritablement lancer leur saison. Menés par un Anthony Davis toujours aussi effrayant, cette équipe comporte également des armes pour faire mal à la défense de Cleveland en transition. Tyreke Evans et Jrue Holiday sont deux joueurs qui n’hésiteront pas à saisir leur chance si les Cavaliers ne leur prêtent pas assez d’attention. Aux côtés de Davis, Omer Asik réalise un très bon début de saison. Il sera difficile de marquer à l’intérieur en face de ces deux-là.

Rajon Rondo et ses Celtics avaient débuté la saison très fort, en collant 121 points aux Nets, mais se sont ensuite effacés face à Dallas, Houston puis enfin Toronto. Ils ont montré qu’ils n’étaient pas à prendre à la légère sous aucun prétexte. Leur postes arrières sont redoutables et se battront sur chaque ballon. Avery Bradley et Marcus Smart sont de véritables chien de garde. Une mauvaise passe ou un dribble trop imprécis, et ils filent dans l’autre direction pour deux points facile. Le secteur intérieur des Cavaliers devraient parvenir à maîtriser leur opposition, en particulier si Love parvient à alterner jeu extérieur et intérieur.

A quoi s’attendre ?

Les Cavs ont mal débuté leur saison, c’est un fait. Il faut qu’ils se rappellent de la raison pour laquelle ils jouent. Coach Blatt doit faire passer son message. Ils forment une équipe qui vise le titre, les individualités ne les mènera nulle part. Cela vaut pour l’attaque, comme pour la défense. Il faudra faire des sacrifices, couvrir pour son coéquipier en retard de quelques secondes, s’arracher pour le rebond. Jusqu’à présent, nous n’avons rien vu de cela sur le terrain.

On veut du Boogie.

La perte de Matthew Dellavedova pour six semaines pose un petit problème au niveau de la rotation. Kyrie Irving a joué 45 minutes contre le Jazz, il semble peu probable qu’il puisse continuer à ce rythme, si tôt dans la saison. On pourrait voir Dion Waiters assurer au poste de meneurs sur quelques séquences, surtout après son passage sur le banc contre Utah.

LeBron James doit envoyer un message. Il a été peu convaincant en ce début de saison, il doit retrouver son jeu et retourner à ce qu’il fait de mieux. Les commentaires publiques sur « le jeu de perdant » que pratiquent les anciens Cavaliers de l’équipe ne sont pas nécessaires. Il doit montrer l’exemple.

Kevin Love n’est pas encore complètement intégré dans le système offensif. Contre Chicago, il a pu obtenir les positions qu’il voulait, mais l’opposition était tout simplement meilleure dans la raquette. Il a tendance à trop dépendre de son tir extérieur.

Rappelez-vous, les Cavaliers ne sont pas en crise. Internet peut être un endroit dangereux, après deux défaites consécutives.

Les Cavaliers sont toujours cette nouvelle équipe qui promet de belles choses. On va passer de belles journées avec eux, après un réveil difficile, en se rappelant de les victoires des nuits passées.

 

HAVE.

tumblr_nee7i0IAHm1s3gys4o1_400

FUN.

tumblr_nee73gGYHr1s3gys4o1_400

debats sports image par defaut

Les Cavaliers sans réponse face au Jazz (100-102)

debats sports image par defaut

Preview Indiana Pacers (1-4) @ Boston Celtics (1-3) – Episode 6