Débats Sports

Présentation

Avant toute chose bonjour à tous et à toutes, fidèles followers de LALakersFr. Depuis la création du compte en janvier 2014 vous êtes déjà plus de 550 à supporter notre fanatisme absolu et sans faille pour les Lakers. En marge de l’inauguration de notre site, nous allons vous expliquer pourquoi nous aimons cette franchise mythique.

Admin n°1 :

Ça s’est passé un samedi matin. Je devais me lever pour mon entrainement de judo, mais comme j’étais aussi motivé pour y aller qu’Andrew Bynum l’était pour jouer avec les Sixers, j’ai préféré feinter un mal de tête. Comme il faisait beau, quoi de plus normal que d’aller se caler dans le canapé verre de jus de fruit dans une main, paquet de Pépito dans l’autre ?

C’est là que j’entends un cainri qui maitrise les onomatopées à la perfection. C’est là que je tombe sur un match joué dans la nuit à la Nouvelle Orléans avec les Anges aux seize bagouzes en « special guest ». Et c’est là que j’ai vu cet arrière élégant au possible, félin, au shoot pur. La révélation Sasha Vujacic. A noter que Kobe Bryant m’avait aussi fait bonne impression avec une cinquantaine de points sur ce match. C’était ma première rencontre avec les Lakers, pas avec la NBA parce que j’étais déjà tombé sur quelques matchs de Celtics par le passé, mais ça c’est toujours terminé de la même façon, un sévère dégout.

J’ai commencé à suivre la franchise à partir de là. L’arrivée de Pau Gasol ; le titre de MVP du mâle Alpha ; la défaite de 2008 face aux Celtics ; le Back to Back ; l’arrivée de Steve Blake (surement l’apogée de ma carrière de fan) ; le trampoline humain ; les bons et les moins bons côtés de feu Ron Artest ; la Dream Team des Kobe, Nash, Gasol Howard ; les rumeurs folles qui fusent de partout ; l’autre Dream Team des Marshall, Henry, Kelly, Sacre ; les heures d’attente avant les matchs ; les soirées à regarder les classiques des Lakers, et ça prend du temps je vous le dis… C’est tout ça mes Lakers, et c’est pour ces bons et ces mauvais côtés que je les aime.

Admin n°2 :

Lors d’un tournoi de basket, j’ai gagné 3 mois d’abonnement à MVP Basket. Et c’est comme ça que j’ai commencé à suivre la NBA lors de la saison 99/00. Dans le premier numéro, il y avait un grand article sur les Lakers, ainsi je suis devenu fan des Lakers. Je mettais tous les posters et toutes les images que je trouvais des Lakers. J’ai eu le jersey de Bryant pour mon anniversaire, j’ai dormi avec sans cesse.

J’ai toujours suivi les Lakers, même après le départ du Shaq, de Phil, quand Kobe était entouré de Parker, Mihm and co. Et oui on n’a pas toujours eu des joueurs du calibre de DJ Mbenga ou Josh Powell. C’est difficile de supporter les Lakers en ce moment, mais pour rien au monde je changerais, ils m’ont apporté tant de bonheur lors des 15 dernières années.

A l’époque, tous les matins je guettais les cartons de Bryant, et je me rappelle être resté stoïque devant ma télé lorsque j’ai vu le 81pts sur sa ligne de stat.

Plus récemment, je me souviens du shoot de Fisher contre le Magic pour arracher la prolongation à Orlando, et aussi ce game 7 de Metta World Peace contre Boston. J’espère qu’on vous fera vivre des événements semblables dans le futur.

Bref i love this game, et les Lakers encore plus. Et j’ai un rêve que j’espère réaliser le plus vite : voir un match en live des Lakers et de Bryant, donc pour ça je compte sur votre générosité chers lecteurs.

Sur le compte Twitter je poste et répond aux followers, notamment lors des Q&A.

Admin n°3 :

A la rentrée scolaire de 2006, j’avais alors 9 ans, mes parents m’ont sollicité à pratiquer du sport en club, et, je ne saurais vous expliquer pourquoi, j’ai choisi le basket-ball. Je me souviens qu’un jour, je regardais les « grands » du club jouer, l’un d’eux portait un somptueux maillot jaune : « Bryant ». Curieux, je suis allé me renseigner sur internet, avec mon père, où je suis tombé sur des mix de ce merveilleux joueur. Il était devenu mon idole.
J’ai vraiment commencé à m’intéresser à la NBA, plus précisément aux Lakers en 2008, à 11 ans. J’ai alors quitté les mix pour les résumés ou les rediffusions de matchs. A l’époque, veiller tard la nuit pour suivre les Lakers ne m’effleurait même pas l’esprit, alors tous les soirs, en rentrant de l’école je ne manquais jamais de me renseigner sur les résultats de la nuit et les performances de cette merveilleuse équipe ( Bryant, Odom, Gasol, Fisher…).
Puis les années passent, ma culture basket/NBA s’agrandit peu à peu, notamment grâce aux réseaux sociaux, sites spécialisés… et c’est grâce à cela que je ne suis plus un simple « kobe fan » mais avant tout un fan des Lakers.
Je me souviens du premier match que j’ai pu regarder en « live », c’était le fameux Bulls@Lakers de Noël lors de la saison 2011-2012 écourtée par le lock-out. On ne peut pas dire que j’avais commencé de la meilleure des manières… (défaite 88-87) Pourtant ce n’est pas ce qui m’a découragé à suivre cette franchise mythique et dieu sait que les raisons auraient pu être multiples ces trois dernières saisons !
Je fais aujourd’hui parti de LALakersFR et je me charge de commenter nos matchs le plus que possible.

Admin n°4 :

« Tu es fan d’une franchise NBA en particulier?»

-Les Lakers.

-Ah. Je vois… »

Voilà parfois ce qu’il ressort des premières discussions qu’entretiennent les supporters des Lakers avec les autres fans NBA, assez snobinards pour certains. Aimer cette équipe glamour qui a presque toujours été au top de la NBA? C’est tellement commun, tellement mainstream (ou du moins, ça l’était jusqu’à récemment) que ça nécessite une absence évidente de personnalité. Soit.

Mon aventure avec les Los Angeles Lakers a commencé lorsque je devais avoir 10 ou 11 ans, en voyant un gamin de mon école avec le maillot #8 de Kobe Bryant sur le dos.

Ça peut paraître idiot mais j’ai trouvé ce jersey si cool et ce nom si marquant que j’ai fait quelques recherches sur l’Internet le soir même au sujet de Bryant et des Lakers : champions NBA en titre, surclassant chaque adversaire en finale, deux leaders charismatiques (un gros bonhomme dominateur et jovial et un jeune loup aussi talentueux que culotté) … Ce cocktail m’a séduit dès le début et c’est de cette façon que j’ai commencé à suivre la franchise que je n’ai jamais lâchée depuis, malgré les (peu nombreuses) périodes de vache maigre qu’elle a traversées notamment en 2005 ou depuis l’été dernier.

Il faut dire que, depuis bientôt presque 15 ans, les Lakers m’ont habitué au meilleur : 5 titres en 7 NBA Finals, seulement 2 saisons sans play-offs et le meilleur joueur de l’ère post-Jordan avec Duncan.

Mes Lakers, c’est aussi des évènements ou des actions marquantes : le shoot de Derek Fisher face aux Spurs en 2004, les séries acharnées face aux Blazers, aux Spurs ou aux Kings, la rivalité ranimée avec les Celtics ou encore le quatuor majeur Payton-Kobe-Malone-Shaq.

Mes Lakers, c’est également des joueurs qui ont marqué la franchise – pour le meilleur et/ou pour le pire – tels que Pau Gasol, Smush Parker, Luke Walton, Robert Horry, Brian Cook ou encore Lamar Odom.

In fine, c’est par la lorgnette des LA Lakers que je suis devenu mordu de basket et accro à la NBA.

Je pense que je ne remercierai jamais assez le mec de mon collège.

Admin 5 :

Je pourrais évoquer l’intervention divine tel un Swaggy P pour justifier mon attachement aux Lakers ou le résultat d’une expérience extra-terrestre. Je pourrais aussi vous demander d’aller vous faire foutre, après tout c’est mon histoire. Mais non, je vais rester sobre.
J’ai connu le basket et la NBA par le biais d’un ami, fan et joueur de basket ( du moins à l’époque). Casquette des Hornets , Jersey de Kobe, classeur NBA, stylo plume Lakers et compagnie. Putain de société de consommation. Un jour, de passage chez lui, je vis sa chambre et cette dizaine de poster sur le mur de sa chambre.
Parmis ces derniers, un se démarqua des autres. On y voyait un jeune homme, de jaune vêtu, portant le #8, l’afro naissante, bouche ouverte et yeux écarquillés, ballon main droite, suivi des yeux par ses coéquipiers et adversaires, impuissants devant la démonstration du Purple & Gold.

http://thestudenttimes.com/wp-content/uploads/2014/03/kobe-bryant-dunks-on-shaq.jpg

Ce poster fut finalement le petit détail qui déclencha mon intérêt pour les Lakers et de Kobe (oui j’étais très influençable lors de ma jeunesse. Et alors ?).

Allant du simple « Kobe Bryant » tapé sur Google Images au Streaming moldave pixelisé tout en passant par les bandeaux d’infos sur LequipeTV, les mix Youtube, les rediffusions sur Canal ainsi que des « archives » retraçant les Lakers des années 2000 ou ceux de la période ShowTime.

Période de fan marquée par les titres de ’09, ’10 et ’14(‘fin presque ), mais aussi les années difficiles à vivre. Esperons que cette la saison 2014-2015 soit historique mais avec un Franchise Player comme Jordan Hill je n’en ai aucun doute.

Et vous, qu’est ce qui fait que vous aimez les Lakers ?

  • krakky

    Impatient de voir la suite.

    Go Lakers !!

  • nalKB24

    Go Lakers !! Go to the Play off !!

  • merovil

    etant un peu(voire bcp) plus vieux que vous,je suis tombé amoureux des lakers en 85!époque benie du showtime ou le maitre du poste 1 envoyait ses troupes au alley oop!

  • KokoKun

    Bonsoir à tous les fans des Lakers ! Félicitations aux admins pour la création de ce site, j’adore l’aspect visuel, clair et précis. La mise en avant interactive et imagée des articles et un gros plus, et c’est avec plaisir que je me joins à vous pour commenter et suivre l’actualité de nos chers Angelinos ! Et il faut dire qu’après une draft 2014 très réussie, l’été s’annonce chargé pour constituer un roster compétitif en vu de la saison prochaine !