Débats Sports

Peyton Manning a-t-il déjà tué la course au MVP ?

La vie est un éternel recommencement. Souvenez-vous, à peu près à la même époque l’année dernière, nous nous demandions si Peyton Manning, nouvel arrivé à Denver pour mener les Broncos au Superbowl pouvait récupérer le titre de MVP, un titre qu’il avait déjà obtenu à quatre reprises. Un trophée dont on pensait le joueur incapable de remporter, et de retrouver le niveau qui était le sien après ses multiples opérations.

Après seulement trois matchs de saison régulière, le Shérif met tout le monde d’accord.

  • 1143 yards à la passe en trois matchs, 1er de la ligue. C’est près de 100 yards de mieux que son dauphin Aaron Rodgers.
  • 73% de passes complétées, 1er de la ligue.
  • Aucune interception en trois matchs. Seuls Jake Locker des Titans et Alex Smith des Chiefs font aussi bien.
  • 12 touchdowns en trois matchs. C’est quatre de mieux que ses poursuivants, pourtant pas manchots, Philip Rivers et Aaron Rodger. C’est également le nouveau record de TD lancés en trois matchs consécutifs, battant le précédent record établi par Tom Brady.

En restant sur de telles bases, Manning exploserait littéralement le record de TD lancés en une saison établi par Tom Brady encore lui en 2004 et bloqué à 49. A ce rythme, Peyton Manning atteindrait une marque de 64 touchdowns…

Et qui pourrait l’en empêcher ? Au début de saison, on disait des Broncos que leur début de calendrier serait le plus compliqué à gérer. En commençant par l’accueil des champions en titre puis un déplacement périlleux chez les Giants, Denver pouvait craindre un départ compliqué. Il n’en a rien été.

Et hormis deux confrontations face aux surprenants Chargers et deux déplacements chez les Patriots et les Texans, le reste du calendrier laisse entrevoir une orgie offensive pour les Broncos. Rendez-vous d’ailleurs le 27 octobre pour la réception des Redskins à Denver, car à la vue de la faillite défensive des lignes arrières des hommes de la capitale (441 yards à la passe encaissés face aux Packers), l’ancien quarterback des Colts devrait s’amuser.

Il faut dire que le front office des Broncos lui en donne les moyens. Même s’il peut faire briller n’importe qui, Manning se doit d’avoir à ses côtés des receveurs de talents. Raison pour laquelle les dirigeants de Denver ont signé à prix forts Wes Welker, ancienne cible favorite de Tom Brady à la Nouvelle Angleterre. Les receveurs des Broncos ont capté 89 passes, plus que n’importe quelle autre équipe de la ligue.

A 37 ans et après 16 saisons NFL, le quarterback est en train de réaliser sa saison la plus accomplie. Qui pourrait l’empêcher d’obtenir le titre de MVP ?

Adrian Peterson ? Le vainqueur de l’édition 2012 est encore en rodage tout comme son équipe. Une non qualification des Vikings en play-offs annihilerait les chances du running back.

Tom Brady ? Les Patriots sont poussifs en ce début de saison, même si le bilan comptable est parfait. Cependant, le quarterback n’y est pas pour grand-chose puisqu’il n’atteint même pas les 60% de passes complétées et que pour une fois c’est plus la défense qui doit être créditée de ce début de saison.

Aaron Rodgers ? Peut-être le concurrent le plus sérieux de Manning. Lancé, c’est une véritable machine à yards et rares sont les défenses capable de le stopper. Bien aidé (enfin) par un jeu au sol digne de ce nom, l’attaque des Packers est capable de tous les coups. Rodgers, récompensé en 2011, sera à l’affût de la moindre baisse de régime du Bronco.

En défense, Luke Kuechly, le linebacker des Panthers est monstrueux. Et il a encore été terrifiant ce week-end en permettant à Carolina de n’encaisser aucun point face à Eli Manning et les Giants. Restant sur un tel rythme il est le défenseur n°1 pour obtenir le titre de MVP, du jamais vu pour un défenseur depuis Lawrence Taylor en 1986.

Et qui d’autres ? Les poursuivants ont plusieurs wagons de retard et n’ont pas les qualités pour s’inscrire dans la durée. Philip Rivers et Michael Vick ont été battus ce week-end et perdent de leurs éclats de début de saison. Marshall Lynch reste inconstant. Resteront toujours les Drew Brees, Calvin Johnson, LeSean McCoy et autres Andrew Luck pour venir titiller le patron.

Notons également mais cela est accessoire que la série de Manning et Brady est toujours en cours. Les deux bonhommes en sont à 25 et 51 matchs avec au moins un touchdown. Aucun autre quarterback actuel n’est dans le top 25. Un top toujours mené par Drew Brees et ses 54 matchs. Mais plus pour très longtemps puisque Brady devrait inscrire son nom dans l’histoire le 20 octobre face aux Jets. Cet élément sera à ajouter dans la balance dans la course au MVP…

  • goud44

    Je connais pas bien ce sport mais j’ai déjà vu deux rencontres de Denver et c’est vrai qu’il est impressionnant cette année. Il est vrai aussi qu’il a l’équipe pour mais il joue vraiment juste et j’ai l’impression qu’à chaque fois la remontée du terrain est une formalité.

    • jagcrash

      Ce n’est pas tant qu’il analyse à la perfection la défense adverse, il la dissèque. Il repère les points faibles et enfonce le clou. C’est le meilleur coordinateur offensif qu’une équipe pourrait avoir en plus d’un quarterback de légende.

  • amaru

    test

    • Gajs

      Visiblement le test a fonctionné.

  • Gajs

    Je ne résiste pas à la tentation de vous livrer ce schéma : http://nsa19.casimages.com/img/2010/11/26/101126014020227707.png