Débats Sports

Paris Bercy, le seul Master 500 à 1000 points?

Placé en toute fin de saison, le Master 1000 de Paris-Bercy a toujours été propice aux surprises et aux impasses des plus grands champions. Tournoi organisé en Indoor, il a fallu attendre l’édition 2011 pour que le meilleur joueur en Indoor ne le remporte. Cette année, Roger Federer avait déclaré forfait, renonçant à défendre son titre et sa place de numéro 1 mondial, Rafael Nadal était également forfait de longue date. Les éliminations prématurées de Novak Djokovic et Andy Murray devaient laisser une belle opportunité, aux Del Potro, Jo-Wilfried Tsonga, et Tomas Berdych de remporter un Master 1000, honneur qui ne se présente pas si souvent, tant les quatre premiers mondiaux assomment le circuit de leur hégémonie. Ils n’en ont nullement profité et ont pris la porte comme leurs illustres concurrents. Pour la première fois depuis 17 tournois et 2 saisons pleines, un Master 1000 échouera dans l’escarcelle d’un joueur ne répondant pas aux prénoms suivants : Roger, Novak, Rafael, ou Andy. Quelque soit le vainqueur, il s’agira pour lui d’une première.

Bien entendu, Jersy Janowicz, jusqu’alors 69ème mondial, n’a remporté aucun tournoi du Master 1000. Il n’a même remporté aucun tournoi sur le circuit principal au cours de sa jeune carrière. Doté d’un physique imposant, et d’un service ultra puissant, le jeune polonais est un Raonic-Like. Les conditions de jeux Indoor du tournoi parisien lui conviennent à merveille. Solide et régulier en première balle, le polonais joue qui plus est sans pression. Après avoir réussit l’exploit de sauver une balle de match face à un Andy Murray impérial depuis Wimbledon, le joueur de 21 ans s’est défait de Janko Tipsarevic. Issu des qualifications, en moins d’une semaine Janowicz se sera donc offert le scalp de Philip Kohlschreiber, Marcin Cilic, Andy Murray et Janko Tipsarevic. Autant dire, que la perspective de rencontrer Gilles Simon en demie finale ne devrait pas l’émouvoir plus que de raison.

Le tournoi de Paris Bercy réussit généralement bien aux français. Les nationaux sont les rares à faire du dernier tournoi de la saison, un objectif majeur. De telle sorte que depuis 4 ans, chaque année, un français s’set hissé en finale. Deux fois pour la Monf, forfait cette année, et deux fois pour Jo-Wilfried Tsonga qui a même eu le loisir de l’emporter en 2008. Cette année, deux français sont encore en lice. Gilles Simon tentera de remporter son premier titre en Master 1000 et donner un peu plus de clinquant à une saison traversée dans l’indifférence générale. Ancien numéro 6 mondial, le français est redescendu à la 20ème place. Une victoire finale dans le tournoi, lui permettrait de coiffer une dizaine de concurrents et de décrocher une place de remplaçant pour le Master de Londres. De quoi lancer sur les meilleures bases possibles, sa saison 2013.

Mickaël Llodra, qui a reçu une wild card pour participer au tournoi francilien a toujours été un sérieux outsider dès lors que le tennis se pratique en Indoor sur une surface qui plus est rapide. De là à se positionner comme un réel candidat au titre, il fallait bien une avalanche de défaillances parmi les grands. Le parisien avait annoncé en début de semaine que ce Paris Bercy pourrait bien être le dernier. A plus de trente ans, Llodra souhaite se donner encore deux années sur les courts. En double il fera équipe avec Nicolas Mahut, en simple, il compte se focaliser sur les surfaces rapides où son jeu de service volleyeur de gaucher fait des ravages, comme ici à Bercy. On gage qu’une victoire dans un Master 1000 pèserait lourdement dans sa réflexion sur les orientations à donner à sa carrière. Mais pour se faire, il devra se défaire du dernier survivant des têtes de séries, David Ferrer.

Le dernier rescapé de ce tournoi, n’est autre que le 5ème mondial. David Ferrer est encore présent dans le dernier carré d’un tournoi. L’espagnol ne s’arrête jamais, il disputera face à Mickaël Llodra son 82ème match en simple de la saison. Colossal. Trop souvent décrit comme un pur terrien, l’espagnol tire son épingle du jeu sur dur et en indoor. Malgré un palmarès riche de 17 titres, dont 6 pour la seule année 2012, David Ferrer n’a jamais remporté un Master 1000. Il s’est hissé à trois reprises en finales où il a été battu par Andy Murray à Shangaï l’an passé, et par Rafael Nadal à Monte-Carlo cette saison, et à Rome, en 2010. Aucun de ces deux joueurs ne figurent encore dans le tableau. Plus que jamais c’est l’heure d’en profiter pour David. C’était aussi le cas pour Jo-Wilfried Tsonga et Tomas Berdych…

  • Et Janowicz vient de se qualifier pour la finale. Gilles Simon ne remportera donc pas son premier master 1000. Nicolas Almagro sera donc le second remplaçant à la Masters Cup de Londres. Et le polonais est assuré d'intégré le top 30 mondial à l'issue d'une saison qu'il avait commencé à la 161ème place et au cours de laquelle il a passé l'essentiel de son temps dans des challengers…

  • Pingback: L’Open 13, un futur ATP 500 ? - Débats Sports()