Débats Sports
Don't Miss

Opération au genou pour Kyrie Irving

Kyrie Irving a démontré tout son courage hier lors du premier match des finales NBA 2015. Déjà touché par une tendinite au genou gauche, le meneur des Cavaliers avait disposé de huit jours pour tenter de se rétablir physiquement. Malheureusement pour lui, il n’a pas eu l’occasion de terminer son premier match sur la grande scène.

Au lendemain de la défaite des siens (100 à 108), Irving a passé une IRM révélant une fracture à la rotule gauche. Le meneur n’a pas d’autre choix que de se faire opérer. Irving retournera à la Cleveland Clinic pour se faire opérer. Il sera privé de toute activité physique pendant les trois à quatre prochains mois. Cela dit, ce n’est pas une blessure qui devrait affecter sa mobilité, ni ses capacités athlétiques à l’avenir (exemple : Blake Griffin en 2009).

Sur le replay de l’action qui se passe lors de la prolongation du Game 1, le genou de Irving a semblé lâcher sur un drive au panier face à Klay Thompson. Irving s’est relevé mais a immédiatement boité pour revenir en défense. Il a pris la direction des vestiaires quelques instants plus tard.

Après 44 minutes de haute intensité passées sur le terrain, le corps de Irving a lâché. Ce qui rend la blessure encore plus cruelle, c’est que Kyrie Irving n’avait rien à envier à Stephen Curry sur ce match. Aussi bien offensivement que défensivement, il a été présent dans tous les domaines. Il ne suffit que de regarder sa ligne statistique finale pour s’en apercevoir : 23 points, 7 rebonds, 6 passes décisives, 4 interceptions, 2 contres et seulement une perte de balle.

Depuis son arrivée dans la ligue, Irving a toujours été qualifié de défenseur médiocre. Cette saison, on a remarqué un changement dans son attitude. Plus concentré, plus intense et plus impliqué, il a tout simplement progressé dans ce domaine. Cette nuit encore, il a prouvé qu’il fallait compter sur lui pour faire la différence dans un match.

Ce n’est pas seulement avec ses deux très beaux contres sur Curry qu’il a impacté le match, mais également sur son effort à travers les écrans pour empêcher son joueur d’obtenir le ballon. Lorsque Kyrie Irving a défendu sur Stephen Curry dans le Game 1, le meneur des Warriors n’a tenté que quatre tirs, pour un rentré et quatre points inscrits au total. Son impact de ce côté du terrain est allé au-delà des statistiques.

En attaque, Irving a également montré pourquoi il était impératif de le faire jouer aux côtés du numéro 23. Même si LeBron James semble contrôler le cours du match, la palette offensive de son coéquipier à la mène lui offre de nombreuses autres solutions. On l’a bien vu en fin de match, l’isolation de James devient prévisible lorsqu’elle est trop utilisée.

Au final, Kyrie Irving a eu l’occasion de se montrer lors d’un match de finale NBA mais il partira avec un sentiment d’inaccomplissement. Tout comme Kevin Love plus tôt dans ces Playoffs, il est forcé d’abandonner ses coéquipiers à cause d’une blessure. Une fois de plus, LeBron James se retrouve seul face à l’adversité.

Pour ce qui est de Irving, on ne peut qu’admirer son courage et lui souhaiter un prompt rétablissement.

 

[themoneytizer id=15816-16]