Débats Sports

OKC-Memphis – Game 1 – Deux mi-temps aux visages bien différents (100-86)

tayshaun-prince-kevin-durant-nba-memphis-grizzlies-oklahoma-city-thunder

Dans une revanche de la demi-finale de l’an passé, Memphis et Oklahoma City se font face pour ce premier tour de Play-Off. Qui va arriver à imposer son tempo ? Russell Westbrook, qui faisait défaut l’an passé, est-il vraiment le chainon manquant de cette équipe du Thunder ? Voici les questions auxquelles ce premier match pourra peut-être répondre.

Le match débuta directement par huit points consécutifs en faveur d’Oklahoma City. David Joerger demanda immédiatement un premier temps-mort afin de faire les ajustements nécessaires en défense. Un temps-mort qui ne se révéla que peu efficace car Memphis continua de plier sous les assauts de l’inévitable duo composé de Kevin Durant et Russell Westbrook. A eux deux, ils inscrivirent 19 des 23 points de leur équipe en ce début de match. Après seulement huit minutes de jeu, le score était sans appel : 23-10 pour OKC. Zach Randolph (2/11) était désolant d’adresse dans ce premier quart-temps, à l’image de toute l’équipe des Grizzlies qui ne shootait qu’à 17% ! Dans ces conditions, impossible de pouvoir tenir la cadence du Thunder et le quart-temps se clôturait donc sur un score logique de 29-16 en faveur des hommes de Scott Brooks.

Le deuxième quart-temps, dans la continuité du premier, vit les joueurs de l’Oklahoma dominer leurs homologues de Memphis. Incapables de ralentir le jeu, les joueurs du Tennessee subissaient en permanence. La capacité du Thunder à se projeter très rapidement vers l’avant sous l’impulsion des dragsters Westbrook et Jackson gênaient considérablement les Grizzlies. Shootant à plus de 50%, les coéquipiers de Kevin Durant récitaient leur meilleur basket. Ils se permettaient même la facétie de faire entrer Hasheem Thabeet sous les ovations du public !  Seul Mike Conley tentait de survivre avec dix points dans ce marasme collectif. Juste avant la mi-temps, c’est Serge Ibaka qui se signalait par un énorme block sur Tony Allen qui croyait inscrire un lay-up facile en contre-attaque. Statistique exceptionnelle, Memphis n’a inscrit aucun point en dehors de la peinture jusqu’à ce 3 points de James Johnson à deux secondes du terme !  Ils avaient en effet préalablement shootés  à un horrible 0/11, preuve que la défense extérieure du Thunder, menée par un Westbrook de tous les combats ainsi que par le spécialiste Thabo Sefolosha, mettait une pression permanente à ses adversaires. Le buzzer retentissait donc afin de signaler la fin de cette première période, sur un score sans appel de 56-34 pour les joueurs locaux.

Les Ours du Tennessee revinrent totalement transformés pour cette seconde période en assénant un terrible 17-4 à Oklahoma City et réduisirent l’écart à moins de dix points sur un 2+1 d’un Tony Allen très agressif offensivement en ce début de troisième quart-temps. Avec une défense retrouvée et une attaque enfin efficace, Memphis revient dans le match et le rapport de force s’inverse, OKC doute et ne s’en remet qu’aux lancers-francs pour continuer d’exister. Tony Allen livre un quart-temps exceptionnel : agressif et scoreur à de multiples reprises en attaque, il éteint complètement Kevin Durant et prouve qu’il reste bien le meilleur défenseur (extérieur) de cette ligue. Grâce à son sixième homme, Memphis revient à quatre points du Thunder et entame le dernier quart-temps dans le sillage d’un adversaire en plein doute (69-65).

Les joueurs d’Oklahoma, encore une fois grâce aux lancers-francs recréèrent un écart de sept points en début de quatrième quart-temps. Le talent de Kevin Durant finit ensuite de faire la différence. Acclamé par des chants « MVP », le meilleur scoreur de NBA fit parler son talent pour porter l’écart à quatorze points et sonnera  le glas des espoirs de Memphis. Bien que valeureux et ayant réalisé une seconde période de haute volée, les Grizzlies ont payé leur manque de fraîcheur à l’aube du money-time ainsi que leur première période catastrophique. OKC s’adjugea donc le premier match de cette série sur le score de 100 à 86  mais nul doute que les prochains matchs nous réserveront de grandes surprises tant les deux mi-temps ont été différentes à tous points de vue.

score Thunder - Grizzlies Game 1

On a aimé

  • Kevin Durant . Le probable futur MVP de cette saison  répond toujours présent lorsqu’on a besoin de lui. Auteur d’une excellente première mi-temps à l’image de son équipe, il avait pourtant totalement disparu pendant les quinze premières minutes de la deuxième période, totalement étouffé par Tony Allen. Néanmoins, à l’aube du money-time, comme d’habitude, il a refait surface pour créer un écart irrémédiable. Le MVP c’est bien lui.33 points à 13/25, 8 rebonds et 7 passes. What else ?
  • Tony Allen. Pour moi LE MVP de cette rencontre. Absolument phénoménal des deux côtés du terrain. Il est à l’origine de l’exceptionnelle remontée de Memphis dans le troisième quart-temps grâce à son agressivité offensive (13 points) notamment. Sa défense sur Kevin Durant prouve qu’il reste encore (et de loin) le meilleur défenseur extérieur de cette ligue.
  • Serge Ibaka. L’espagnol est clairement une arme de dissuasion énorme pour son équipe. Sa seule présence dans la raquette suffit à faire peur. Z-Bo et Gasol en ont perdu d’ailleurs tous leurs moyens. Toujours aussi précieux en attaque avec son shoot-mi distance.

On n’a pas aimé

  • La raquette de Memphis. Le duo Marc Gasol et Zach Randolph a clairement failli. Aucun des deux n’a réussi à se mettre dans le rythme. Au final ils cumulent un total de 14/40 au shoot, ce qui est évidemment bien trop faible pour un duo de cette qualité. Ils sont le point fort de cette équipe de Memphis en temps normal et doivent donc se reprendre très vite car sans eux, la qualification ne sera qu’illusoire.
  • La titularisation de Tayshaun Prince. Titulaire pour jouer 4min27, quel intérêt ? Je n’ai toujours pas compris. En tout cas bonne décision de la part de son coach de ne pas le faire jouer plus tant ce bon Tayshaun est dépassé par les évènements cette saison.

 

Box score

Box score Thunder vs Grizzlies - Game 1

  • Vince DubNation

    Bon résumé aussi bien dans la forme que dans le fond. Bravo Hugo 😉