Débats Sports

Nouvelle page à Gotham

Knicks Banners

« My City, My Heart », voilà le titre du communiqué de Carmelo Anthony, via son site internet, pour officialiser sa prolongation de contrat avec les Knicks.

A travers cette lettre, Melo continue de déclarer son amour pour sa ville, sa franchise, ses fans.

Nul doute qu’il souhaite construire quelque chose d’incroyable ici et on pourra compter sur sa loyauté et son envie pour espérer aller le plus loin possible.

L’enjeu le plus important de cette free agency pour l’équipe s’est concrétisé de bien belle manière avec un contrat qui s’approche des $120,000,000 sur cinq ans. Mais voilà, que faut-il désormais espérer de cette franchise que nous chérissons ?

Etant donné que la free agency est loin d’être finie, on va donc spéculer sur l’avenir de la franchise, en se basant tout de même sur le scénario le plus probale. Avec des contrats trop lourds, il va être difficile de faire de gros changements. A moins d’inclure Iman Shumpert, joueur que Phil Jackson envisagerait d’échanger afin de se débarasser du contrat de Amar’e Stoudemire ou de Andrea Bargnani. Et comme on a la flemme de lire dans le futur ou d’aller voir un voyant, on considère que l’effectif actuel des Knicks sera le suivant.

  • Meneur : Jose Calderon, Shane Larkin, Pablo Prigioni
  • Arrière : Shannon Brown, Tim Hardaway Jr, Iman Shumpert
  • Ailier : Carmelo Anthony, Cleanthony Early, JR Smith
  • Ailier fort : Andrea Bargnani, Jeremy Tyler
  • Pivot : Cole Aldrich, Samuel Dalembert, Amare Stoudemire

Dans un premier temps, il va falloir instaurer le jeu en triangle, système difficile à mettre en place. Nous pouvons donc nous attendre à un début de saison compliqué mais rapidement, grâce à un coaching staff compétent, un meneur intelligent et surtout un Carmelo Anthony qui devrait se plaire à merveille dans ce système, l’équipe se reprendra. Connaissant le niveau de la Conférence Est et armé d’un effectif pas si horrible que ce que l’on peut entendre, il est possible que les Knicks se retrouvent en Playoffs. Dans le cas contraire, New York possède son choix du premier tour de Draft et pourra récupérer un jeune joueur correct. Cette saison 2014-2015 s’annonce donc comme une année de transition, où l’objectif principal sera de permettre aux joueurs de trouver des automatismes entre eux, dans un système qui requiert beaucoup d’attention et d’intelligence de leur part.

Et puis viendra l’été 2015. Aurevoir les dépenses pharamineuses pour Stoudemire et Bargnani. Nous aurons alors sous contrat Carmelo Anthony, Jose Calderon, JR Smith, Pablo Prigioni et Tim Hardaway Jr qui sera toujours parmi nous avec son contrat rookie. Les finances seront donc correctes et on possèdera une large enveloppe pour recruter des joueurs confirmés. Avec la présence de Carmelo Anthony dans l’effectif et un sérieux projet des Knicks, il est évident que de bons joueurs rejoindront la franchise. Il suffira à Phil Jackson et les siens de bien choisir les joueurs pour entourer Anthony de façon à viser les sommets les années suivantes.

Tout cela est très facile à dire, mais on croît en Phil Jackson, qui par le passé, a réussi à construire des équipes titrées.

Ce n’est qu’à partir de la saison 2015-2016 que nous pourrons voir si tout le travail fourni par nos dirigeants et l’effectif auront porté leurs fruits. Lors de cette saison, nous devrions avoir des objectifs élevés.

Adviendra ce qu’il adviendra, mais il est certain que l’été 2016 sera également important pour notre franchise. Avec une limite de cap space qui devrait être plus souple, il sera alors possible pour nous de récupérer à nouveau de bons joueurs si les finances n’ont pas été plombées auparavant. Chose qui ne devrait pas être le cas, puisqu’avec l’arrivée de Phil Jackson dans nos rangs, la franchise semble montrer un tout autre visage et la gestion est différente pour ne pas dire meilleure.

Tout ceci n’est qu’hypothèse, on n’en sait pas plus que vous et de nombreux facteurs peuvent venir affaiblir ou renforcer le projet de New York. Mais à l’heure actuelle, il est certain que les fans peuvent se réjouir de la situation de leur franchise, à moyen voire long terme.