Débats Sports

Miami a-t-il réalisé un meilleur recrutement que les Lakers ?

Les uns sont tenants du titre, et favoris au titre de la conférence Est. Les autres sont devenus en l’espace de quelques semaines les favoris au titre suprême.

Les médias se sont tellement focalisés sur le recrutement des Lakers, certes hors normes, qu’ils ont un peu omis de traiter des renforts du Heat. Car renforts il y a eu, et départs il y en a eu peu. Hormis notre Ronny national parti sous le soleil californien des Clippers, aucun joueur n’a quitté le navire, chose rare après un titre.

Les Lakers ont effectué un recrutement flashy, mais derrière les arrivées se cachaient surtout de grosses lacunes dans l’effectif. Le Heat n’a pas ce problème, et ils se sont surtout renforcés dans la rotation plutôt que sur les postes titulaires.

Les champions en titre ont donc tous un an de plus, et ce n’est pas une mauvaise chose puisque le plus vieux Heater champion NBA est Shane Battier et ses 33 ans.

Les jeunes vont monter en puissance

Back-up de Mario Chalmers, Norris Cole va entamer sa seconde saison NBA avec le Heat. Sélectionné à la 28ème position en 2011 il a déjà montré de bonnes qualités d’explosivité. Avec un an de plus dans les jambes, il devrait prendre plus de responsabilités à la mène, poste sous exploité à Miami.

Souvent décrié et moqué, non sans raisons, Dexter Pittman va entamer quant à lui sa 3ème saison dans la raquette floridienne. De 5 minutes de temps de jeu lors de sa saison rookie, à 8 minutes l’année dernière, il devrait enfin dépasser les 10 cette saison. Sur un poste faible de la franchise, qu’il partagera avec le vieillissant Joël Anthony, et les faibles (pour le poste de pivot) Bosh et Haslem. Dès qu’on lui laisse du temps sur le parquet, il montre ses qualités comme ces 10 points, 6 rebonds face aux Nets, ou ces 16 points et 2 rebonds face à Charlotte.

On recrute du vieux

Comme dit précédemment, seul Ronny Turiaf a été prié de faire ses valises, et n’a pour le moment pas encore été remplacé dans la couleur de Miami. Mais c’est un faux problème, tant les joueurs de Miami aiment jouer small ball, comme les USA à Londres. Sans pivot, mais avec une vitesse d’exécution bien plus renforcée.

Deux vétérans sont venus rejoindre les rangs du champion en titre. L’un était un des free agent les plus demandés : Ray Allen, arrière et meilleur marqueur de 3 points de l’histoire de la NBA et champion avec les Celtics. L’autre est une ancienne gloire de la ligue, ancien joueur le mieux payé de la NBA et accessoirement compère du susnommé Ray Allen à Seattle aux débuts des années 2000 (demi finale de conférence en 2005) : Rashard Lewis.

Le premier est voué à jouer le rôle de doublure de luxe de Dwyane Wade et le second devra retrouver son meilleur niveau pour faire reposer LeBron James sur l’aile. Et si l’on se plaît à dessiner les deux cinq de Miami pour la saison prochaine, on peut se dire que les Lakers ont encore du chemin à faire pour rivaliser dans la rotation.

  • Chalmers / Wade / James / Bosh / Anthony
  • Cole / Allen / Lewis / Battier / Pittman

Surtout que chacun a plusieurs postes à son arc. James peut jouer 3 et 4, tout comme Battier, Bosh peut jouer 4 et 5 et Allen peut aussi se déplacer en 3 si besoin. En définitive, Miami dispose d’un 8 majeur aux possibilités multiples.

Miami n’a déjà pas d’égal sur le papier dans la ligue, et n’en a également pas dans le jeu. Aucune autre franchise dans la ligue ne joue small ball (ou n’en a les moyens). On peut aussi se poser la question de savoir si le Heat peut jouer autre chose que du jeu en transition et en isolation mais c’est un autre débat.

La bataille tactique lors des finales a penché en faveur des floridiens, plus solide en contre attaque et en défense (4ème défense de la NBA tout de même). Les signatures de deux snipers comme Allen et Lewis ne font que renforcer les points forts de Miami, sans combler les éventuelles lacunes.

C’est tout l’inverse chez les Lakers. Ils avaient un problème à la mène, ils signent Steve Nash, ils ont un problème avec Bynum, ils le remplacent par Howard. Mais au final, ils comblent les manques mais cela sera t-il suffisant ?

  • Il est vrai que l'arrivée d'un Hall Famer comme Ray Allen est restée assez inaperçue face au au déferlement médiatique du trade d'Howard. Il risque de creuser un peu plus l'écart au classement des paniers à 3 points réussis en carrière grâce aux shoots extérieurs ouverts dont il ne manquera pas de bénéficier dans la rotation du Heat.
    Par ailleurs, est-ce que les floridiens ne pourraient pas jeter leur dévolu sur Andray Batche pour occuper une place dans la rotation sur les postes 4 et 5? Le mec est libre, cherche avant tout à retrouver un club et pourrait signer pour le minimum. Ses problèmes de comportement dans un effectif qui comprend James, Wade, Bosh, Allen ne devraient pas s'éterniser, et quand il est dans de bonnes conditions mentales c'est quand même 16,8 points, 8,2 rebonds sur la saison 2010-2011.

    • R. Jag

      Sur le recrutement d'un intérieur, je porterai plus mon choix sur Darko Milicic, même si son contrat risque de peser, et je ne sais même pas si le Heat a le droit de le recruter. Sinon Greg Oden est un pari audacieux qu'il faut tenter. Comme tu dis, le Big Three ne sera pas éternel et Oden ne sera peut être pas au top cette saison mais peut être dans plusieurs mois.

      • Darko Milici a été amnistié il y a bien plus de 48heures du coup il est free agent unrestricted et peut signer pour le minimum il me semble. Du coup le Heat pourrait en effet tenter le coup. Si j'étais à la tête du Heat je tenterai plutôt Blatche voir comme tu le suggères Oden. Vivement qu'elle commence cette saison.

        • Je m'auto-réponds.
          Andray Blatche vient de signer aux Nets. La question ne se pose donc plus.

  • R. Jag

    Blatche ayant signé aux Nets, le Heat a jeté son dévolu sur Mickell Gladness et sur Jarvis Varnado. Terrel Harris devrait suivre. Des anciens de la maison, mais pas non plus des fureurs. En aucun cas des joueurs capables de tenir la raquette floridienne.

    • Dexter Pittman aime ton commentaire.
      Toujours pas de nouvelles de Juan Howard?