Débats Sports

Mailbag : Les Playoffs sont-ils toujours envisageables ?

On est de retour avec notre mailbag. Vous pouvez nous envoyer vos questions en fin de semaine sur notre compte Twitter et on y répond ici même. Les Cavs ont connu une dernière semaine agitée, penchons-nous sur vos questions sans plus tarder.

On en a parlé dans le semaine (ici). La situation semble assez simple pour moi : soit on le fait jouer, soit on l’échange. Le faire jouer en D-League présente des avantages puisqu’il pourra se rassurer et se prouver qu’il sait jouer au basket (ou non, auquel cas on ne peut plus rien faire). Seulement, si on choisit cette option, j’espère que Mike Brown ne le collera pas au banc par la suite.

L’expérience Anthony Bennett au poste 3 était satisfaisante, surtout après sa perte de poids. Je pense qu’il faudra lui définir le rôle assez clair de back up pour Luol Deng. De cette manière, il saura quoi faire sur le terrain et se concentrer pleinement sur son jeu. On ne peut plus le balader de poste en poste. Bennett est capable de belles choses et a sa place en NBA pour moi. Il connait une saison difficile mais il lui faut une situation stable et du temps de jeu.

Si le front office perd patience et souhaite l’échanger, j’ai bien peur qu’on n’obtienne pas grand chose en retour. Sa valeur sur le marché est au plus bas. Le tour de draft qui a servi à le drafter avait bien plus de valeur que lui actuellement. Aujourd’hui, je vois bien les Sixers l’accueillir, mais contre qui ? Les Suns pourraient également être intéressés. En regardant l’effectif actuel, on pourrait avoir besoin d’un pivot ou d’un ailier supplémentaire. Je vous laisse faire travailler votre imagination pour monter un échange.

Actuellement le bilan de la franchise est de 13 victoires et 23 défaites. Pourtant, les Cavs ne sont qu’à un 1.5 match de la 8e place. Ça montre à quel point la conférence Est est faible mais que tout est possible.

Seulement, pour que les Cavs accèdent aux Playoffs, il faudra bien plus que l’arrivée du double All Star Luol Deng. L’équipe doit grandir et ça passe par le noyau Irving-Waiters-Thompson. Ces trois là représentent la colonne vertébrale de l’effectif et ne peuvent se permettre de prendre des jours de congés et d’assister au massacre de leur équipe (oui, je fais référence au match contre les Kings de ce dimanche).

Deng apporte de l’expérience et du sérieux au vestiaire. Il a déjà pris la parole et s’est déjà exprimé sur les problèmes apparents des Cavaliers. Il ne fait aucun doute que c’est une massive amélioration par rapport à Earl Clark ou Alonzo Gee au poste 3. Il représente une valeur sûre en défense ainsi qu’en attaque.

Pour les Cavs, il s’agit maintenant de l’intégrer petit à petit et à jouer leur basket de manière sérieuse et régulière.

Cette campagne n’aurait pas dû avoir lieu à mon avis mais j’espère bien qu’on arrêtera cette folie à Cleveland. Penser que LeBron James reviendra dans l’Ohio, ça me va, mais en faire une obsession et débuter une telle campagne pendant la saison des Cavaliers, c’est ridicule.

Luol Deng a dit pendant ses différentes interviews qu’il espère rester à Cleveland et qu’il est ouvert aux négociations. C’est bon signe mais ça ne l’empêchera pas de tester le marché cet été. Surtout si on ne fait pas les Playoffs.

Le front office va devoir jouer ça de manière très fine mais Chris Grant est en position de force. Les Cavs vont sûrement faire une offre à LeBron durant la free agency, comme chaque franchise ayant les moyens. S’il refuse, Grant peut choisir de faire une offre à Deng, ou s’aligner sur une offre faite, grâce aux Bird Rights.

Quoi qu’il arrive durant l’été 2014, les Cavaliers n’ont absolument pas le droit de commencer la saison prochaine avec Alonzo Gee en tant que titulaire au poste 3.

En cas de qualification pour les Playoffs, aucun pas en arrière ne sera toléré. Et à priori, cela ne devrait pas arriver. La saison prochaine, Kyrie Irving débutera sa quatrième saison dans la ligue, de même pour Tristan Thompson. Ce sera la troisième pour Dion Waiters et Tyler Zeller. On espère aussi que Anthony Bennett aura trouvé la bonne formule. En gros, l’effectif aura grandi.

L’équipe aura plus d’expérience et on espère que les performances seront plus régulières et solides. Il est difficile de prédire ce qui attend cet effectif tellement il est bancal. Le potentiel et là, il faudra ensuite décider des cas Varejao, Deng et Jack.

Il est vrai que le niveau de jeu de Jarrett Jack cette saison n’est pas des plus satisfaisant. 9.7 points (41%) et 3.9 passes en sortie de banc (27.8 minutes de moyenne), ce ne sont pas les standards auxquels on s’attendait lorsqu’il est arrivé des Warriors.

A sa décharge, le fait de replacer Waiters sur le banc ne l’a pas vraiment aidé. Deux joueurs ayant besoin du ballon pour s’exprimer en sortie de banc n’aide pas le cohésion offensive et le mouvement en attaque. Cela a profité à l’arrière originaire de Philadelphia, qui est le meilleur scoreur en sortie de banc de la Conférence Est. Pour le meneur de 30 ans, l’adaptation n’a pas été facile.

Ses prises de décision sont parfois (souvent) incompréhensibles et son attitude n’est pas celle que l’on attendait. Trop de shoots à mi-distance, trop de pertes de balle, trop de dribble… Il doit endosser le rôle de vétéran au maximum et faire profiter aux jeunes de son expérience. Il ne l’a pas fait jusqu’à présent.

Cela dit, on peut l’aimer pour sa communication avec les fans. Lors de l’affreux match contre Orlando (victoire 87-81 après prolongation), Jack a remercié le public d’être resté jusqu’au bout malgré la laideur du match.

(photo : David Richard-USA TODAY Sports)