Débats Sports

Les Vikings sont-ils sur la bonne voie ?

Ponder-Vikings

Invité surprise en playoffs en NFC l’année dernière, les Vikings ont vite compris la dure loi de la post season face aux Packers au Lambeau Field. Absents des playoffs depuis 2009 et une élimination face aux Saints, les hommes du Nord ont enfin retrouvé les sommets de la NFC après avoir touché le fond il y a deux ans.

Veille de Noël 2011, match face aux Redskins. Les Vikings sont déjà à la rue dans la NFC North mais n’abandonnent rien. Ils remportent le match mais Adrian Peterson quitte le terrain sur une civière. Rupture des ligaments et plusieurs mois d’absence pour la star de la franchise.

Début de la saison 2012, All Day Peterson est présent. Fin de la saison 2012, le running back échoue à quelques yards du record du nombre de yards gagnés au sol en une saison. Le titre de MVP de la saison compensera la déception.

Le jeu au sol restera en 2013 la clé de l’attaque de Minnesota. 2ème équipe au sol l’année dernière en NFL, ils sont également avant-derniers à la passe. Non pas que leur quarterback soit mauvais mais il est plutôt mal entouré. Cela devrait changer cette saison.

Exit Percy Harvin et Michael Jenkins, les deux principales cibles la saison dernière de Christian Ponder. Le premier est parti contre un premier tour de draft 2013 et deux tours plus lointain en 2014 pour Seattle. Le second a été coupé après une saison 2012 très moyenne.

Pour les remplacer, le front office a sorti le chéquier pour accueillir l’ennemi de Green Bay Greg Jennings pour 5 ans et 47 millions. On peut comprendre les Packers pour le coup de l’avoir laisser filer face à une telle demande salariale.

De l’autre côté de l’attaque, la cible n°2 de Ponder risque bien d’être Cordarelle Patterson, choisi au 1er tour de la dernière draft par les Vikings. Ces derniers sont mêmes montés dans l’ordre des choix pour sélectionner le receveur de l’université du Tennessee. Montre physique (le bonhomme est tout de même pointé à 10.54 sur 100 mètres), il aurait un peu de mal à assimiler les routes de réception. Nous utilisons le conditionnel car on a tout de même du mal à croire que les Vikings aient monté un échange pour monter dans la draft pour sélectionner un joueur incapable de suivre un plan de jeu. Apprécier le sport science qui lui est consacré pour vous faire votre propre idée.

 

Outre ces deux cibles, n’oublions également pas le jeune Kyle Rudolph au poste de tight end. Deuxième cible la plus utilisée l’année passée par les quarterbacks du Minnesota, Rudolph devrait être encore plus être mis à contribution cette saison.

En défense, les Vikings ont également parfaitement géré leur intersaison. Suite au départ d’Antoine Winfield, les lignes arrières de la défense semblaient friables. Réaction immédiate à la draft avec la sélection de Xavier Rhodes, l’un des meilleurs cornerbacks de la cuvée.

Idem dans le milieu de la défense où les Vikings ont usé de leur first pick (leur troisième choix du 1er tour !) pour sélectionner Sharrif Floyd, miraculeusement tombé à la 23ème position. 11ème défense contre la course l’année passée, il faudra encore se lever tôt pour espérer faire passer un running back dans le cœur de cette défense.

Deuxièmes de la NFC North la saison dernière, les Vikings devront encore composer avec des adversaires de haut niveau. Les Packers de Rodgers étant encore donnés favoris, les Vikings devront accrocher la seconde place au détriment des Bears et des Lions. Étant donné leur calendrier dantesque, cela risque d’être compliqué. Mais il faut tout de même avouer que les Vikings se donnent les moyens de progresser.