Débats Sports

Les Ravens peuvent-ils faire le doublé ?

superbowl-baltimore-ravens

Alors que postérieurement au Superbowl, on considérait cette victoire de Baltimore comme le meilleur moyen de mettre fin au cycle de Ray Lewis et des autres anciens, on se surprend à trouver sur la toile des pronostics plaçant les champions en titre encore au sommet de la NFL en février 2014. Sérieusement ?

Car en plus de perdre leur leader défensif, les Ravens ont également perdu de nombreux joueurs comme nous vous l’avions déjà indiqué il y a quelques semaines. Adieu donc les Boldin, Reed, Kruger, Ellerbe et autres Bernard Pollard.

Les Ravens ont donc nettoyé leurs vestiaires et il faut bien l’avouer que certains départs semblent plutôt bien pensés à l’heure de la reprise de la saison. Ed Reed faisait partie des meilleurs safetys de la ligue l’année dernière, il est aujourd’hui coincé à l’infirmerie des Texans. De même, les Ravens ont eu bien raison de ne pas offrir le contrat de 35M $ sur 5 ans à Dannel Ellerbe (offert du coup par les Dolphins) après la draft judicieuse de Arthur Brown, l’énorme inside linebacker de Kansas State.

Alors que l’on pensait que les Ravens allaient reconstruire en douceur, ils ont fait exploser leur roster (essentiellement défensif) pour le reconstruire immédiatement. Parfois intelligemment (draft de Matt Elam et Arthur Brown), parfois avec un coup de pouce comme la signature de Dumervil.

Mais compenser les départs est-il suffisant alors que la plupart des adversaires des Ravens dans l’AFC se sont renforcés ?

Les Patriots ont semblent-ils enfin trouvé un jeu au sol, déjà entrevu la saison dernière avec Stevan Ridley et Shaun Verren. Les deux running back ont cumulé 97 first down la saison dernière et avec 151, les Patriots sont les meilleurs dans la ligue dans ce domaine en plus de pointer à la 4ème place de la NFL au nombre de yards gagnés à la passe. Le départ de Wes Welker étant comblé par Amendola et celui de Hernandez par le rookie non drafté Zack Sudfeld, semble-t-il plein de promesse (je l’ai en fantasy, faites-en autant), l’attaque des Patriots semble rodée pour encore martyriser les défenses adverses.

Les Broncos ont accueilli Wes Welker les bras ouverts et ajoute donc une troisième cible de choix à Peyton Manning en sus de Demarius Thomas et Erick Decker. Sans oublier l’ancien compère de Manning aux Colts, Jacob Tamme et le sophomore Ronnie Hilman à la course prêt à exploser.

Les Texans ont encore et toujours un des effectifs les plus luxueux de la NFL. Reste plus qu’à gravir la dernière marche en playoffs. Les Falcons l’ont fait la saison dernière, on sent que pour Houston, cette année sera la bonne.

Mais avant de retrouver ces champions de division en puissance, encore faut-il se sortir de la redoutable AFC North. Alors que Cincinnati semble prêt à enfin détrôner Baltimore et Pittsburgh, lesquels se partagent le trophée depuis trois saisons.

Menés par Andy Dalton et AJ Green, les Bengals sont passés à une victoire du titre l’année dernière en finissant avec le même bilan que les Ravens, mais ont dû laisser la place en divisional à cause d’un plus mauvais bilan à domicile. Cette année semble celle des Bengals qui ont vu venir l’ennemi juré James Harrison, l’ancien linebacker de Pittsburgh, devenu trop cher pour les Steelers.

Et ces Steelers, meilleure défense de la NFL de la 2012, ne seront pas non plus faciles à défaire. Et même si la franchise a encore drafté un joueur en bois au premier tour, Jarvis Jones, parti pour remplacer Harrison et qui a déjà visité l’hôpital de la ville. Un endroit que connait également bien David DeCastro, le guard drafté au premier tour l’année dernière et qui était censé protéger Big Ben. Résultat des courses : DeCastro n’a joué aucun match la saison dernière et Roethlisberger s’est pris 30 sacks en 13 matchs.

On évoque pour la forme les Browns qui peuvent embêter les Ravens mais sans plus étant donné qu’ils sont encore (et toujours dans une phase de reconstruction).

La concurrence sera donc rude pour les Ravens. Encore plus en ayant remporté leur division l’année dernière. Qui dit terminer premier de sa division dit rencontre avec les vainqueurs des autres divisions dans l’année n+1. Les Texans, Patriots et Broncos se présenteront donc face aux champions en titre cette saison. Certes c’était déjà le cas l’année dernière. Mais notons aussi que l’année passée, Baltimore était opposée aux équipes de la NFC East et les inconstants Eagles, Giants, Cowboys et Redskins. Résultats : trois victoires pour une seule défaite. Cette année ce seront leurs homologues de la NFC North (Packers, Vikings, Bears et Lions) qui tenteront de faire tomber le champion.

Les Ravens sont certes toujours aussi solides et il serait surprenant de ne pas les voir en playoffs, mais ça sera en laissant des forces dans la saison régulière. Ce n’est pas gagné pour le doublé.