Débats Sports
Don't Miss

Les options des Cavs à la Draft

A l’issue de la loterie du mardi 21 mai dernier, les Cavaliers ont obtenu le premier choix de la draft, le troisième de la franchise en 10 ans. Cela est-il pour autant synonyme de bonne nouvelle ? Quelles options se présentent aux Cavs concernant ce premier choix ?

Garder le premier choix :

Lorsque l’on regarde l’effectif des Cavaliers, les postes 3 et 5 apparaissent comme les points faibles de la franchise. L’irrégularité de Alonzo Gee et la fragilité de Anderson Varejao ne permettent pas à Cleveland de s’appuyer sur eux. Grâce à ce choix de draft, Cleveland va pouvoir renforcer l’un de ces deux postes. Mais quel profil choisir ?

1 – Otto Porter, 19 ans, 2m03, ailier.

Joueur complet, le jeune ailier affiche des statistiques assez flatteuses pour sa deuxième saison à Georgetown (16,2 pts / 7,5 rbs / 2,7 asts). En constante progression, Porter a prouvé qu’il pouvait parfaitement défendre et être le « stoppeur » de son équipe. Offensivement, il joue parfaitement off ball et pourrait donc profiter du style de jeu de Kyrie Irving et de Dion Waiters. Malgré les nombreuses critiques concernant son shoot extérieur, on note une certaine efficacité à mi-distance (près de 62% de réussite) et on relève sa capacité à lire les défenses et à se démarquer intelligemment. On pourrait le comparer à Tayshaun Prince qui évolue de la même manière sur le terrain.

Cleveland a besoin d’un défenseur et d’un joueur capable d’être efficace en attaque sans monopoliser le ballon. Porter correspond parfaitement au profil. Ce choix permettrait non seulement d’améliorer les résultats de la franchise mais également d’accélérer la reconstruction de la franchise.

2 – Nerlens Noel, 18 ans, 2m11, pivot.

Véritable monstre athlétique, Nerlens Noel (10,5 pts / 9,5 rbs / 1,6 asts) a fini la saison NCAA par une blessure (rupture des ligaments croisés) mais on retiendra surtout son record aux contres avec une moyenne de 4,4 contres par match. Noel s’est avant tout affirmé comme un protecteur des paniers et un intimidateur en défense. Ses aptitudes au contre et son sens du rebond en font un très bon pivot défensif.

L’autre capacité de Noel est de suivre le mouvement en contre-attaque et de produire quelques actions spectaculaires pour deux points faciles. Essentiellement considéré comme un finisseur, il pourrait se régaler des caviars de Kyrie Irving tout comme il lui facilitera la tâche en venant poser de bons écrans. Cependant, il reste encore globalement fragile et maladroit offensivement. On pourrait le comparer à un Larry Sanders ou à un DeAndre Jordan plus lucide.

Il ne fait aucun doute que Nerlens Noel apporterait beaucoup à Cleveland et permettrait à l’équipe de passer un cap sur le plan défensif. Pour Chad Ford, ce choix marquerait la volonté de construire sur plusieurs années et non d’obtenir des résultats immédiats.

Trader le(s) choix :

L’autre possibilité des Cavs est de trader certains de ses choix. En effet, Cleveland est en possession de plusieurs picks : le premier, le 19e, le 31e et le 33e. Ces picks serviront soit à ajouter des jeunes talents à l’effectif, soit à faire venir des joueurs plus expérimentés et à même de former les jeunes déjà installés dans la franchise.

Il est peu commun chez une équipe en première position d’opter pour un trade. Cette draft pourrait être une exception. En effet, si ni Otto Porter, ni Nerlens Noel ne plaisent aux Cavaliers, un transfert pourrait être la solution.

Là encore, il s’agirait d’acquérir un poste 3 ou 5 en retour. Cependant échanger ce premier choix serait synonyme de vision à court terme de la franchise et de recherche de résultats rapides. En revanche, les autres picks constituent une belle monnaie d’échange afin de greffer des vétérans à l’effectif. L’arrivée de joueurs d’expérience faciliterait le développement des jeunes talents des Cavaliers et contribuera aux bons résultats de la franchise.

Avec un cap space de près de 20 millions de dollars et des choix de draft très bien placés, les offres devraient affluer à Cleveland. Aucun nom n’a encore été dévoilé mais nous pouvons affirmer que le GM Chris Grant examine toutes les pistes possibles afin de rendre les Cavs meilleurs et plus compétitifs. Ce dernier a d’ailleurs été clair, il n’a pas l’intention de compter plus longtemps sur la draft.

Par Amir Mohammad

[themoneytizer id=15816-16]