Débats Sports

Les Lakers, un pétard mouillé?

On les attendait au sommet et pour le moment ils trustent le fond du classement de la pré-saison. Certes ce n’est que la pré-saison mais aborder la saison régulière avec aucune victoire au compteur n’est pas courant et non susceptible de rassurer Mike Brown et ses hommes.

Pour cause, les Lakers sont la seule équipe de la NBA à n’avoir pas pour le moment gouté à la victoire pour cette nouvelle année. Pire, seule Charlotte n’a pour le moment gagné une seule rencontre. Et pourtant les adversaires n’étaient pas périlleux : Utah par deux fois, Sacramento deux fois aussi, Golden State et Portland. Arrivent ensuite les Clippers et une nouvelle fois les Kings. Autant dire qu’il va falloir se bouger pour obtenir une victoire rassurante avant le premier match officiel face aux Mavericks le 30 octobre prochain.

Le prochain match de pré-saison face aux ennemis des Clippers ne risque pas d’être d’un grand enseignement puisque Bryant est très incertain.

Mais où est le problème alors que les Lakers ont effectué un des recrutements les plus clinquants de ces dernières années ? Comme on le craignait dans un précédent article, le banc n’arrive pas à se mettre au niveau du cinq majeur. C’est beaucoup leur demander c’est vrai mais les chiffres sont criants de vérité. Lors du dernier match, les remplaçants n’ont inscrit que 18 points sur les 92 de la franchise. Alors qu’ils étaient présentés comme des remplaçants de luxe, Antawn Jamison, Chris Duhon et Jodie Meeks peinent à trouver la mire. Ils sont respectivement à 11/39, 3/9 et 8/30 ! Devant ce constat, Mike Brown a du mal à trouver des scoreurs dans sa seconde unit.

Du côté des titulaires tout n’est pas rose non plus. Steve Nash peine à trouver ses repères. Il délivre quasiment autant de passes décisives que de turnovers (24 pour 16) même si son shoot est toujours aussi précis, bien qu’il ne soit plus que la 3ème ou 4ème option offensive de l’équipe.

Et pourtant Kobe reste égal à lui-même et le premier match de Dwight Howard dimanche soir a donné le ton : les Lakers seront résolument défensifs en 2013. Les Kings dimanche soir n’ont shooté qu’à 40.7% et les intérieurs ont cumulé les fautes. Superman a bâché (4 blocks), gobé (12 rebonds) et shooté (19 points à 8/12). Revers de la médaille inévitable avec l’ancien Magic, il n’atteint même pas les 50% sur la ligne.

Il va vite devoir retrouver son meilleur niveau car en son absence, les Lakers ont proposé une défense en mode laissez passer. Les Lakers sont la deuxième plus mauvaise défense de la NBA en pré-saison derrière les Rockets. Pire, ils laissent leurs adversaires shooter à 47.3% soit le deuxième pire pourcentage de la ligue. Autant dire que la présence du triple meilleur défenseur de la ligue dans la couleur est attendue. Sera-t-elle suffisante ?

En attaque aussi ça pose problème, puisque les Lakers sont l’avant dernière attaque de la ligue, derrière les Hornets.

L’absence de banc (s’il continue de la sorte) va poser de gros problèmes à Mike Brown. La blessure de Jordan Hill va condamner Gasol à cumuler les deux postes 4 et 5 et Jamison va devoir se mettre au niveau de l’ancien Sixième Homme de l’année Lamar Odom. Le problème est peut être là. En ce moment, aucun joueur n’est capable d’assurer le scoring de la seconde unit. Soit le coach angelino devra sortir un membre de son big four (a priori Gasol en le remplaçant dans le cinq par Jamison) pour lui faire endosser le costume du sixième homme. Sinon, Brown devra assurer une rotation permanente entre Nash, Bryant, Howard et Gasol.

Quoi qu’il en soit, ce mauvais départ n’entame pas les chances des Lakers pour le titre final. Il est également logique d’avoir une période de flottement lorsque l’on intègre deux nouveaux joueurs dans le cinq majeur, et pas des moindre avec le pivot et le meneur. C’est tout un schéma offensif qu’il faut revoir. Pourtant les derniers rassemblements de stars s’étaient mieux mis en route. Boston et son Big Three avait terminé la pré-saison en positif et Miami et les Très Amigos avaient remporté 3 victoires en 7 matchs.

On a toujours des doutes sur la réussite future des Lakers, notamment au niveau du banc. Surtout, la franchise débute la saison face à Dallas qui dispose d’un banc trois étoiles avec entre autres Elton Brand, Vince Carter, Roddy Beaubois ou Delonte West. Les Lakers ne devront pas avoir de retard à l’allumage car après Dallas, c’est un déplacement au Rose Garden face aux Blazers où L.A. reste sur deux défaites et un duel fratricide au Staples Center. Rien de rassurant à Hollywood.

  • kodkantoumkochon

    LOST nouvelle saison …. épisode Fakers ? 😉