Débats Sports

Les Giants portent bien leur nom

Dimanche soir, San Francisco a remporté les 108ème World Series avec un sweep face aux Tigers de Detroit. Ils récupèrent ainsi leur bien qu’ils avaient cédé l’année dernière aux Cardinals.

Pourtant la saison régulière avait été bonne, sans être exceptionnelle. A l’issue des 162 matchs que comptent la saison de Major League, les Giants affichent un bilan de 94 victoires pour 68 défaites, soit le 3ème de la National League et le 5ème des ligues majeures. Mais en post season, les hommes de Bruce Bochy ont été irréprochables battant tour après tour les Reds de Cincinnati (vainqueur de la National League en saison régulière) les Cardinals de St Louis (tenants du titre) et les Tigers de Detroit qui venaient d’éliminer 4-0 les Yankees, vainqueurs de l’American League.

Les Giants ne partaient pas favoris au début de saison. Pire attaque de la National League la saison dernière, les dirigeants ont fait venir Hunter Pence, ancien voltigeur droit des Phillies pour 10M$ la saison. Un risque qui a payé puisque Pence a réussit 24 homeruns avec une moyenne à la batte de .253. Pourtant ce n’est pas lui qui a mené l’attaque des Giants. Buster Posey, le catcheur termine en effet la saison régulière avec la meilleure moyenne à la batte.

Mais si les Giants doivent remercier quelqu’un c’est bien Marco Scutaro. Le seconde base, 37 ans, MVP de la saison régulière a été impérial en post season et c’est même lui qui frappe la balle pour donner le point d’avance dans le 4ème match.

La franchise de San Francisco fait même coup double au niveau des trophées puisqu’en plus de Scutaro en saison régulière, c’est un autre Giant qui a remporté le titre de MVP des finales : Pablo Sandoval. Avec ses 24 hits, 9 run et 6 homeruns il a été sans conteste le plus impressionnant lors des phases finales.

Même si l’attaque a été d’un très bon niveau (surtout comparé à la saison précédente), il faut aussi saluer le niveau des lanceurs. On savait que le trio Matt Cain / Barry Zito / Tim Lincecum était exceptionnel, mais on n’attendait pas Ryan Vogelsong à ce niveau. Il termine la post season en étant un des meilleurs lanceurs avec seulement 3 runs encaissés et 21 éliminations !

Avec un tel collectif, les Giants n’ont pas déçu contrairement à leurs voisins de L.A. les Angels qui avaient pourtant effectué un recrutement trois étoiles (Pujol notamment) ou les Marlins, qui n’ont même pas atteint les phases finales. Franchises légendaires, les Red Sox dau fond de l’American League payant chèrement les mauvaises séries et notamment la dernière de la saison durant laquelle la franchise n’a remporté que 5 victoires sur les 20 derniers matchs de la saison. Toujours dans l’American League, les Texas Rangers ont déçu. Toujours solides en saison régulière (1ère attaque, 3ème équipe à la batte), ils ont déçu en play-offs, ils sont tombés dès le tour de Wild Card face aux Orioles de Baltimore.

Dans la National League, on notera (une nouvelle fois) la mauvaise saison des Astros de Houston, pire équipe de la ligue pour la deuxième fois de suite avec encore plus de 100 défaites. Tout n’est pas perdu néanmoins. Les Washington Nationals avaient terminé la saison 2009 avec 103 défaites et ont terminé la saison 2012 avec 98 victoires et meilleur bilan de la National League.

L’hiver approche et la Major League Baseball reviendra au printemps. On se console habituellement avec la NHL. Mais ça ne sera pas pour cette année.

  • Garyy

    Super article, la prochaine fois se sera les Philies auteur d'une très mauvaise saison.

  • Garyy

    C'est vrai q'hunter Pence fait du bon taf, je l'adorait déja a Philadelphie 🙂