Débats Sports
Don't Miss

Les Falcons peuvent-ils faire la saison parfaite ?

C’est la surprise de cette saison NFL, les Atlanta Falcons sont en tête de la conférence NFC avec un bilan parfait de 8 victoires pour aucune défaite. Dimanche dernier ce sont les Cow-boys qui ont subi la loi des partenaires de Matt Ryan.

On savait qu’en l’absence de concurrence dans leur division (Panthers et Buccaneers en reconstruction et Saints dans le flou), les Falcons viseraient le titre en NFC South mais on ne pouvait décemment pas imaginer qu’à la mi-saison, la franchise géorgienne pointerait en tête de la conférence devant les grosses écuries que sont les Eagles, Giants, Packers et autres 49ers. Dès lors, à la mi-saison, peuvent-ils réaliser une fin de parcours à l’image de leur début d’exercice ?

Probablement, mais il faut d’abord relativiser la performance des Falcons.

Un bilan en trompe l’œil

Avec 8 victoires, les Falcons ont le meilleur bilan de toute la NFL et se présentent donc comme le successeur logique des Packers qui avaient réalisé une saison quasi parfaite l’année dernière (15-1) et pourraient égaler les Patriots de 2007, dernière équipe à avoir terminé la saison régulière invaincue, ce qui ne les avaient pas empêché d’échouer au Superbowl. Néanmoins, détaillons ces 8 victoires.

Sur les 8 équipes que les Falcons ont battues, seule une présente un bilan positif à la mi-saison (Broncos). De plus, 5 des 7 autres équipes sont parmi les 10 plus mauvaises équipes de la NFL à ce jour (Chiefs, Panthers, Redskins, Eagles, Cowboys) avec un bilan au mieux de 3-5. Car oui en effet, le calendrier des Falcons est plutôt facile.

Sur les 16 matchs de la saison régulière, Atlanta rencontre 6 fois ses concurrents de la division, joue 4 matchs contre des adversaires d’une autre division de la NFC (la NFC East cette saison) et surtout est opposé à une autre division de l’AFC et à deux équipes ayant terminé à la même place dans les deux autres divisions de la NFC. Si on peut admettre que la NFC East est très relevée, même si plutôt irrégulière, Atlanta a la chance de se voir opposer les équipes de l’AFC West, une des divisions les plus simples de toute la ligue.

De plus, ayant terminé deuxièmes de sa division l’année passée, les Falcons évitent les deux autres champions de la NFC de l’année passée (Packers et 49ers) et se voient opposer les Lions et les Cardinals.

Ainsi, sur les 13 équipes qu’ont ou vont affronter les Falcons cette saison, seules 3 avaient un bilan positif (contre 6 à 50% et 4 avec un bilan négatif). Par conséquent, nous ne seront pas étonnés si les Falcons terminent la saison régulière avec 16 victoires. Car se présentent bientôt les Saints pour deux oppositions qui ont toujours les problèmes que l’on connait, les Buccaneers deux fois, les Cardinals, les Panthers, les Giants et les Lions à Detroit. Sur ces 6 prochains adversaires, seuls les Giants ont un bilan positif à ce jour.

Mais des performances quand même

Cependant, nous ne pouvons non plus expliquer les victoires des Falcons uniquement sur la faiblesse des adversaires. Car dernièrement, ce sont les Eagles à Philadelphie et les Cowboys qui sont tombés face à l’attaque de Matt Ryan. Ces victimes de choix viennent s’ajouter aux Broncos, qui étaient jusque là la seule équipe de haut rang à avoir subi la loi du quaterback.

Car s’il est bien un joueur qu’il faut sortir du lot dans cette équipe, c’est à coup sûr le quaterback. Le 3ème choix de la draft 2008 confirme ses bonnes sorties de la saison passée. Il se classe 3ème au classement du quaterback rating derrière Peyton Manning et Aaron Rodgers. Il est 3ème au classement des passes complétées, 4ème au nombre de touchdowns lancés et 7ème au nombre de yards par matchs.

Certes il est aussi bien aidé par une attaque au diapason. Le receveur Julio Jones confirme qu’il est un des tout meilleurs à son poste. A la course, Michael Turner soulage bien le quaterback et lorsqu’il ce dernier peine à enfoncer le clou, il peut toujours compter sur Matt Bryant, le second meilleur kicker de la NFL au nombre de fields goals réussis.

Le quaterback a donc tous les éléments pour réussir. Ce n’est donc pas une surprise de le retrouver souvent dans les prédictions pour le titre de MVP au côté de Peyton Manning, comme Débats Sports le soulignait.Un Peyton Manning que Matt Ryan avait dominé en début de saison.

Et les Falcons ont également les cartes en main pour finir la saison comme ils l’ont débutée. Début de réponse le week-end prochain face aux Saints.

[themoneytizer id=15816-16]