Débats Sports

Les champions de Débats Sports

Evgeny Donskoy

La saison de tennis a repris ses droits et le premier tournoi du grand chelem de la saison est fixé dans quelques semaines. Cette saison, Débats Sports a décidé de suivre une poignée de jeunes promesses du tennis mondial, d’assurer le suivi de leur progression et de leur gestion de carrière. Sélectionnés pour leur talent intrinsèque tout autant que pour leur style de jeu caractéristique, ils sont amenés à faire les beaux jours des tableaux du circuit ATP. Très connus pour certains, déjà aux portes des premières places mondiales pour d’autres, la sélection de Débats Sports propose aussi quelques jeunes pousses plus méconnues du grand public qui gravitent autour de la 100ème place mondiale.

Le suivi hebdomadaire des performances de ces jeunes promesses du circuit permettra de réfléchir sur les grandes évolutions du tennis mondial tout en offrant l’opportunité de disserter sur les choix de carrière des uns et des autres. A cet égard, la sélection s’est organisée autour de joueurs dont l’évolution servira d’idéal type pour une pléiade de jeunes talents. C’est ainsi que vous pourrez suivre les résultats et l’évolution d’une des plus belle main du tennis mondial (Dimitrov), d’un joueur qui poursuit une progression linéaire savamment organisée (Klizan), d’une terreur des tournois challengers (Donskoy), d’un jeune argentin gaucher et spécialiste de la terre battue (Guido Pella), du sixième meilleur français au classement ATP (Benoît Paire) et du 26ème mondial qui devra digérer son exploit de fin de saison et son nouveau classement (Jerzy Janowicz). Chacun de ces joueurs présentent des caractéristiques qui nous permettront d’extrapoler les dynamiques lourdes du tennis contemporain et de répondre à des questions qui ne manqueront pas de se faire entendre au cours de la saison.

Quelle place pour le talent brut ? Quel classement pour les grands serveurs dans un circuit où les surfaces s’uniformisent tous les ans davantage ? Quel développement pour les jeunes pépites du tennis mondial à l’heure de la prépondérance de la résistance physique ? Le tennis est-il encore un jeu d’adresse ?

Les joueurs que l’on suivra tout au long de la saison 2013 ont donc été choisis pour leurs prédispositions à nous éclairer sur les dynamiques profondes du circuit, tout autant qu’en raison de leur propre talent. On a cherché à sélectionner des joueurs dont l’avenir est ouvert à tous les scenarii, de l’entrée dans le gotha mondial comme de la stagnation ou de la régression. A cet effet, les Milos Raonic et Kei Nishikori tout aussi jeunes que nos protégés ne font pas partie des joueurs retenus.

C’est au fil des performances des joueurs suivants que vous vivrez l’année tennistique 2013 sur Débats Sports : Jerzy Janowicz (26ème), Martin Klizan (30ème), David Goffin (46ème), Benoît Paire (47ème), Grigor Dimitrov (48ème), Bernard Tomic (52ème), Evgeny Donskoy (81ème), Guido Pella (97ème).

On a longtemps hésité à intégrer Jerzy Janowicz à notre sélection. Le polonais a intégré le top 30 mondial en toute fin de saison au bénéfice de sa finale dans le Master 1000 de Paris Bercy qui ressemblait à s’y méprendre au plateau d’un Masters 500. Il bénéficiera donc sur les 11 prochains mois de son capital de points obtenu à Paris, doté d’un puissant service et d’une rare allonge en coup droit, le jeune polonais devra gérer tout au long de la saison son nouveau statut.

Martin Klizan est le second joueur le mieux classé de notre sélection. Milos Raonic et Kei Nishikori s’étant suffisamment imposé sur le circuit pour qu’il ne soit utile de mettre en lumière leurs prestations au cours des prochains mois. A l’inverse du polonais Janowicz auteur d’une finale dans le Master 1000 de Paris Bercy, le slovaque ne doit pas sa présence dans le top 30 mondial à un exploit aussi rentable sur le plan comptable qu’esseulé. Au contraire sa progression a été savamment organisée dans la routine de la victoire. A chaque échec ou déception sur le circuit principal, Klizan est retourné sur le circuit challenger reprendre confiance et s’habituer à la victoire. Une gestion de carrière remarquable, dont la réussite sur la longue durée sera questionnée au fil de la saison actuelle.

David Goffin s’est révélé la saison passée en étant le premier lucky-looser à atteindre les huitièmes de finale d’un tournoi du Grand Chelem depuis 1995. Le jeune belge s’est fait connaître du public hexagonal en étant celui qui a mis Arnaud Clément à la retraite. Vainqueur de deux tournois challenger l’an passé, David Goffin est désormais installé dans le top 50. Il devance d’un petit point Benoît Paire qui lui même devance Grigor Dimitrov d’une seule unité. On suivra cette lutte à trois tout au long de la saison avec délectation.

Benoît Paire est un joueur atypique. Doté d’une très bonne technique et d’un revers à deux mains redoutablement efficace, le jeune français n’est pas le tennisman le plus professionnel du circuit. Peinant à s’imposer des séances d’entrainement redondantes et pas des plus sérieux dans son hygiène de vie, il semble avoir pris conscience l’an passé de ces capacités. S’il s’astreint à un niveau de sérieux comparable à celui de son talent, l’avignonnais pourrait bien progresser dans la hiérarchie nationale et mondiale.

Grigor Dimitrov est annoncé depuis ses premiers pas sur le circuit mondial comme le futur Federer. Il y a quelques mois nous nous interrogions sur la pertinence de la comparaison. Peut-être le jeune espoir bulgare se contenterait-il volontiers d’une carrière à la Gasquet ?

Il n’en demeure pas moins qu’il est la figure de proue de notre sélection en ce qui concerne le talent brut. Rare représentant d’un tennis où la main est aussi déterminante que le bras ou les jambes, Grigor Dimitrov est à un tournant de sa carrière. Sa lente progression passe désormais par des prestations solides dans les tournois majeurs, là où il est bien trop souvent absent.

Bernard Tomic avait fait irruption sur le devant de la scène en se qualifiant pour les quarts de finale du tournoi de Wimbledon en 2011. L’an passé, il sembla en mesure de confirmer les attentes générées par ces bons résultats jusqu’à ce que son caractère sulfureux ne le rattrape. Après son huitième de finale à l’Open d’Australie face à Roger Federer, le jeune australien a davantage défrayé les chroniques des faits divers que des exploits sportifs. Retombé à la 52ème place mondiale, il doit manifester plus de sérieux dans la gestion de sa carrière s’il veut être à la hauteur de sa réputation.

Evgeny Donskoy est certainement le joueur challenger de l’année. S’il fut forfait de dernière minute pour le Master des Challengers, il a remporté pas moins de 5 tournois en 2012, 4 sur dur et un sur la surface ocre. En revanche ses passages sur le circuit principal ne furent pas concluants. Il concéda quatre défaites en autant de matchs disputés. La gestion de sa carrière sera des plus intéressante à suivre. A la manière d’un Klizan saura t-il gérer son calendrier afin de s’habituer à la victoire dans des tournois challengers relevés tout en fourbissant ses armes sur le plateau principal ou se brûlera t-il les ailes à vouloir précipiter la transition entre le circuit challenger et le circuit ATP ? Le maintien dans une zone de confort sportif et financier au sein du circuit challenger n’est pas non plus à exclure eu égard aux antécédents de carrière de jeunes joueurs russes plus que prometteurs.

Classé 97ème mondial, Guido Pella est le plus mal classé de nos 7 joueurs. Il reste toutefois sur une victoire de prestige dans le Masters des Challengers. Le jeune argentin de 22 ans s’est ainsi hissé pour la première fois de sa carrière dans le top 100 mondial en toute fin de saison 2012. Avec un programme de début de saison centré sur la terre battue, sa surface de prédilection il pourrait bien grapiller quelques précieuses positions. Spécialiste de la surface ocre, le gaucher propose l’idéal type du terrien. Vainqueur de trois tournois challengers en 2012, les trois sur terre battue, on l’attend au tournant sur le circuit principal.

La saison est à présent commencée et vous savez à quoi vous en tenir. Le circuit ATP propose trois tournois 250 pour cette première semaine de l’année où sont engagés 5 de nos 8 protégés. Grigor Dimitrov, David Goffin et Martin Klizan sont engagés sur le tournoi de Brisbane tandis que Evgeny Donskoy et Benoît Paire sont inscrits sur le tournoi de Chennaï. Aucun de nos sélectionnés n’est parti à la chasse au trésor de la riche dotation du tournoi de Doha pas plus qu’ils n’ont jugé bon de s’inscrire sur les deux tournois challenger de Sao Paulo et de Nouméa.

Vous retrouverez tout au long de la saison, le calendrier des différents tournois ATP et Challenger sur le Calendrier de Débats Sports. Il s’agira également de commenter les prestations de nos protégés sur chaque événement où ils seront engagés. Chaque semaine vous sera proposé un bilan des performances, des résultats, des programmes et de la forme de chacun des 8 joueurs sélectionnés.

JoueursClassement ATPPointsProgramme de la semaine
Jerzy Janowicz261299
Martin Klizan301175ATP 250 - Brisbane
David Goffin46868ATP 250 - Brisbane
Benoit Paire47867ATP 250 - Chennaï
Grigor Dimitrov48866ATP 250 - Brisbane
Bernard Tomic52825Hopman Cup
Evegeny Donskoy81637ATP 250 - Chennaï
Guido Pella97564

Parmi les joueurs suivants, lequel terminera la saison 2013 le mieux classé?

View Results

Loading ... Loading ...

  • Pingback: L’Open 13, un futur ATP 500 ? - Débats Sports()

  • pieddethym

    Encore un sujet intéressant pour moi fan de tennis, des joueurs méconnus comme Donskoy et Pella et peu connus comme Klizan ou Goffin.
    D’ailleurs lequel de ces joueurs a été le plus loin lors de RG ?

    • Gajs

      En ce qui concerne Roland Garros, trois joueurs ont atteint le troisième tour : Janowicz, Paire et Dimitrov.
      Bien que le tournoi soit clos, tu peux toujours consulter notre preview du tournoi pour nos 8 jeunes champions : http://debats-sports.com/peuvent-ils-briller-a-roland
      Tous ont eu le parcours attendu, sauf Paire que nous voyions battre Nishikori.