Débats Sports
Don't Miss

Les Cavaliers s’écrasent à Washington (78-91)

Après une cruelle défaite face aux Spurs, les Cavaliers rendaient visite aux Wizards à Washington D.C. La rivalité allait enfin pouvoir renaître entre ces deux équipes, après des confrontations intenses au milieu des années 2000 entre Gilbert Arenas et LeBron James.

Dès l’entame du match, les Cavaliers font preuve d’inattention. Cinq pertes de balle en six minutes, ce n’est pas l’idéal face à Washington, qui aime pousser le ballon en transition. David Blatt cherche encore sa rotation, et décide de faire appel à Mike Miller et Brendan Haywood dans le premier quart temps, une première cette saison. Le jeu offensif dépend encore trop sur James, et ça se voit au tableau d’affichage. A la fin du premier quart temps, les Wizards mènent 26-21.

Pour débuter le second quart temps, on retourne en 2013, avec Kyrie Irving et Dion Waiters à l’arrière. Le ballon ne bouge pas, les tirs sont inefficaces, et ça commence sérieusement à être répétitif. De l’autre côté du terrain, les Wizards jouent confortablement le basketball qu’ils connaissent. La différence d’énergie est flagrante. Une équipe sur le terrain fait tout pour récupérer le ballon et marquer des points, l’autre bouge sans objectif, comme souvent cette saison. A la mi-temps, les Wizards mènent 55-42.

Quelques statistiques pour Cleveland : 14 paniers, 12 pertes de balle, cinq passes décisives, 55 points encaissés à 52% au tir, zero points du banc, zero fucks given.

A la reprise, l’intensité des hommes de Blatt se fait enfin sentir. Ils défendent plus dur, ils jouent les contres attaques, et réalisent cinq passes décisives sur cinq paniers en quelques minutes. C’est plus cohérent, mais pas encore excellent. Les Wizards répondront par leur propre série pour prendre une avance de 15 points. Le plan de jeu s’efface progressivement, à chaque tir que prend Anderson Varejao, et à chaque soupir de Kevin Love.

Doit-on vraiment parler du quatrième quart temps ? Ce sera le même déroulement pour les deux équipes. Les Cavaliers jouent mal et ne rentabilisent pas le talent offensif présent sur le parquet. Les joueurs ne prennent pas d’initiatives, il n’y a aucun mouvement. On a déjà parlé de toute cela, mais les mêmes défauts réapparaissent match après match. Au final, le discours restera le même qu’après les défaites contre Portland et Utah. Ça prendra du temps.

Quelques observations du match :

Quant à Kevin Love, il souffrira encore quelques temps. Il doit être plus agressif et demander le ballon plus souvent. Il se place dans le corner en attendant son tour, mais parfois, il doit un joueur doit s’imposer et demander le ballon au poste pour aller travailler. Le fait que Varejao prenne plus de tirs que lui est assez inquiétant.

Parfois, Dion Waiters peut prendre les plus stupides des tirs. Mais il ne lui a jamais été reproché de ne pas donner un maximum d’effort sur le terrain. Contrairement à certains de ses coéquipiers, il poursuit les actions même après un échec. Il ne marche pas pour revenir en défense. Cette équipe a besoin de joueurs prêts à se battre.

Kyrie Irving était probablement le meilleur défenseur des Cavs ce soir. Il a franchi un pallier cette saison au niveau de l’effort et de la concentration sur ce secteur du jeu. Cela dit, il n’arrivera à rien s’il est complètement esseulé.

Avant le début de la saison, on avait décrit cette equipe comme étant dominante au rebond. Jusqu’à présent, les Cavaliers ont été dépassé sur cet aspect du jeu lors de leurs six défaites. On peut ajouter à cela une défense à l’intérieure plus qu’instable, sans protection au panier. Dans un tel état, la raquette de Cleveland n’intimide personne.

David Blatt tente toujours de trouver la bonne rotation. Il ne fait aucun doute qu’un des membres du Big Three doit être sur le terrain la majorité du temps. Il suffit maintenant de trouver un bon équilibre, et les joueurs pour les entourer régulièrement.

Le prochain match se jouera à la Quicken Loans Arena contre les Raptors, actuellement la meilleure équipe à l’Est, ayant tout juste balayé les Bucks de 50 points.

Boxscore

Boxscore Cavs Wizards

[themoneytizer id=15816-16]