Débats Sports
Don't Miss

Les Cavaliers ont fait durer le suspens contre les Bulls (114-108)

Après la défaite face aux Knicks, les Cavaliers affrontaient les Bulls en back to back, à Chicago. Il y avait une véritable atmosphère de Playoffs, entre ces deux équipes qui ne s’apprécient pas particulièrement. Ces deux mêmes équipes se disputeront très probablement la tête de la conférence Est en fin de saison.

Ce ne sera pas toujours très beau, ce soir, ça ne l’était pas du tout.

Kevin Love résume en quelques mots sa soirée passée à Chicago. L’intérieur des Cavaliers a connu un match difficile face à la raquette des Bulls, et s’est souvent fait dégagé violemment, mais il repart avec la victoire. L’équipe entière a bataillé face à une équipe de Chicago qui ne lâche rien, mais dont les métabolismes se font la malle à chaque occasion.

Derrick Rose a fait les frais d’une autre blessure en cours de match, malgré ses bons débuts offensivement. Les Cavs en ont profité pour accentuer leur avance dans le troisième quart temps, avant de finalement se faire rattraper par les troupes menées par Kirk Hinrich.

S’en est suivi une prolongation, durant laquelle les Cavaliers ont dominé leur opposition, aussi bien en attaque, qu’en défense.

1- Tristan Thompson a été absolument incontrôlable dans la raquette. Rebond offensif après rebond offensif, il a dégagé à lui tout seul les intérieurs des Bulls. Au final, Thompson termine à 16 points et 13 rebonds, dont 12 offensifs, égalant un record de franchise. Il a fait beaucoup de progrès cet été, notamment au niveau de son explosivité. Il est bien plus rapide pour remonter après avoir récupéré un rebond offensif. Comme ceci.

 

2- Son partenaire à l’intérieur, Kevin Love, a contribué à la victoire de plusieurs manières différentes. Tout d’abord au rebond, où il en compile 16, mais aussi en défense. Love a été très actif de ce côté du terrain, en contestant plusieurs shoots, se plaçant correctement sur pick and roll et en lisant l’attaque parfaitement (quatre interceptions). Sa vitesse de déplacement a été compensé par son intelligence et sa lucidité.

3-  Kyrie Irving a connu des hauts et des bas durant la rencontre. Les fautes l’ont empêché de trouver son rythme, mais il a pu délivrer l’attaque des Cavaliers en fin de match afin d’arracher la prolongation. On voit les progrès dans ses prises de décision en attaque. Cela dit, la défense reste un soucis de taille. Il perd encore son joueur de vue et concède trop de tirs ouverts. On peut se consoler en le regardant se jouer de la défense des Bulls.

4- LeBron James, une recrue de second plan cet été, a impressionné en compilant 36 points, 8 rebonds, 4 passes et 4 interceptions. Il a pris contrôle de la prolongation en marquant huit points de suite, afin de donner l’avance nécessaire aux Cavaliers pour sceller la victoire. Après un match décevant la veille, LeBron a su corriger le tir (littéralement) pour se remettre en confiance. Et il a fait ça aussi.

5- En face, les joueurs n’ont rien lâché. L’effort reste la marque de fabrique des Bulls, on l’a vu en Kirk Hinrich, Pau Gasol et Taj Gibson. Ces deux joueurs ont posé des problèmes à la défense et ont maintenu leur équipe en vie. Au final, l’effort ne leur a pas suffit, puisque le talent offensif des Cavaliers les a renversé.

6- Le talent offensif, Dion Waiters en a plein les mains. La mauvaise nouvelle, c’est qu’il en est conscient, et qu’il ne s’en sert pas à bon escient. Il a forcé son tir trop souvent, ce qui lui a valu une place sur le banc. Il a pu observer Matthew Dellavedova lui prendre ses minutes durant le quatrième quart temps. Delly a d’ailleurs fini la rencontre avec le meilleur différentiel de la partie : +15. Sa défense a été précieuse, même s’il s’est fait surprendre par le mouvement rapide du ballon à quelques reprises.

7- David Blatt a ajusté sa rotation. Il a fait appel à Mike Miller et Shawn Marion plus tôt dans le match. Il a donné pour consigne à Matrix de défendre sur le MVP 2011, ce qui a semblé le ralentir quelque peu. Le temps de jeu de James sur les deux derniers matchs atteint cependant les 85 minutes. En back to back, il faudra penser à le ménager plus souvent.

8- 52 à 42 au rebond, les Cavaliers ont complètement marché sur Chicago. A la mi-temps, ils comptaient déjà 12 rebonds offensifs contre une équipe réputée pour sa solidité dans ce domaine. Anderson Varejao et Tristan Thompson ont été trop vifs et déterminés pour Pau Gasol et compagnie.

9- Encore un mot sur Tristan, qui a livré une très bonne performance. Sa protection du panier a été très bonne, malgré son manque de taille évident. Il a été solide au poste contre Gibson et Gasol, mais aussi sur pénétration adverse pour rejeter les tentatives de layup. Les Cavaliers n’ont apparemment pas pu négocier une prolongation de contrat, ce qui fera de lui un agent libre restreint l’été prochain. S’il continue d’aligner ce genre de performances, on imagine qu’il attirera l’attention d’autres équipes.

10- Concernant les blessures, le dos de LeBron semble le gêner encore un peu. Il n’est pas au maximum de ses capacités. Coach Blatt ressent encore des douleurs au pied. David Griffin a toujours le pied cassé. Le reste du groupe va bien.

Boxscore

Cavs Bulls boxscore

Le prochain match se jouera contre les Trailblazers, au Rose Garden (ou Moda Center). Quelques jours de repos avant cela, et un gros câlin de LeBron James.

[themoneytizer id=15816-16]