Débats Sports

Les carnets de scout de Débats Sports : quelles équipes pour nos jeunes prospects?

Une fois les jeunes prospects présentés, la question « lequel des universitaires pourra s’imposer comme le visage de sa franchise ? » nécessite de se pencher, à la mi- saison, sur les probables héritiers des futurs récipiendaires.

Charlotte Bobcats

Lorsqu’il est question de déficit de talent, il n’est pas exagéré d’affirmer que l’effectif des Bobcats impose à la ligue une véritable hégémonie que seuls les Cavs peuvent venir contester.

C’est un constat : Charlotte a absolument besoin de se doter d’armes offensives supplémentaires, malgré la nouvelle rigueur dont fait preuve l’équipe impulsée cet été et qui se solda par un bon début de saison.

Le haut choix de Draft sera donc certainement le bienvenu dans cette formation qui frise l’indigence.

Le documentaire Driven nous a appris que les dirigeants considéraient Biyombo comme pilier de leur projet sportif, et donc que la complémentarité des potentiels draftés avec le congolais serait un critère de sélection.

En conséquence, son camarade dans la raquette serait bien inspiré d’avoir une palette efficiente en attaque et de rendre à Biyombo quelques centimètres, au cas où celui-ci soit dépassé face à un adversaire trop grand.

De plus, si ses qualités défensives pourront être moyennes, un sens de la passe serait souhaitable pour que son frustre camarade soit enfin utile quand Charlotte a la balle.

Vous l’aurez compris, si Michael Kidd-Gilchrist restera sans doute l’âme de l’équipe, Cody Zeller peut devenir le visage des Bobcats l’an prochain.

Dans le même temps, Michael Jordan aura du mal à s’empêcher, pendant la traditionnelle période des work-outs, de défier le jeune Shabazz Muhammad en un contre un.

Avec son jeu gracile et sa facilité à scorer, l’arrière d’UCLA peut devenir la star des Bobcats. De plus, il constituerait le parfait complément d’un Michael Kidd-Gilchrist très bon défenseur et polyvalent. Par leurs profils, ce duo s’apparente, toutes proportions gardées, à celui de Michael Jordan et Scottie Pippen.

Ainsi, avec son arsenal flamboyant, l’arrière au nom prophétique pourrait également tout à fait incarner la franchise de Caroline du Nord.

Précédent1 of 7
Use your ← → (arrow) keys to browse

  • Au rythme où vont les blessures et les défaillances sur le parquet, il faudra bientôt rajouter les 76ers au rang des équipes susceptibles de récupérer un des prospects étudiés.
    Avec un peu de chance comme en 2010, on prendra volontier du Ben McLemore.