Débats Sports

LES BILANS INDIVIDUELS DE LA SAISON

La saison régulière étant terminée, l’objectif collectif a été atteint : LA QUALIFICATION EN PLAYOFFS ! L’objectif sera maintenant d’aller le plus loin possible et de jouer sans avoir de regrets face aux Houston Rockets.

Il est aussi maintenant temps de dresser les bilans individuels d’un groupe qui n’aura connu aucuns mouvements durant cette saison.

Damian Lillard – Une belle saison malgré beaucoup de déchets

Ce qu’on attendait de lui en début de saison ? La confirmation de sa campagne rookie.

Si on fait le bilan ? Si on ne parle que de confirmation, oui c’est réussi et même au-delà puisque il a été récompensé d’une sélection All-Star. Mais on attendait un peu plus de Damian Lillard dès l’acquisition de ce nouveau statut… il y a encore du boulot pour devenir la superstar en laquelle Adidas croit ! On peut facilement dire qu’il y a eu deux visages de Dame.

Celui de 2013, scoreur et clutch à souhait. Et celui de 2014 beaucoup plus frustrant.

Lillard n’a pas progressé dans sa gestion du tempo… De nombreuses turnovers qui ont coutées des matchs notamment. Défensivement, son travail auprès de Gary Payton n’a pas encore payé.

On a pu voir aussi que Lillard n’est pas encore prêt à être le leader de cette équipe. Avec La blessure de LaMarcus Aldridge, il a voulu forcer le rôle du sauveur en oubliant un peu ses coéquipiers… mais c’est encore un jeune joueur, sa deuxième saison seulement. Globalement y’a de quoi être très satisfait de notre meneur de jeu quand même !

Lillard

Wesley Matthews – Fidèle à lui-même

Ce qu’on attendait de lui en début de saison ? Régularité

Si on fait le bilan ? On est toujours satisfait de Wesley Matthews, bien qu’il reste un peu sur courant alternatif. Il défend toujours aussi dur, il a très bien développé son jeu en post-up ! C’est toujours une fine gâchette de loin, mais comme tout shooteur il a eu des (très) haut et des bas. C’est le roi incontesté de la league en step-back 3pts !

On a quand même le sentiment qu’il est plus affûté en cette fin de saison que les années précédentes… de bonne augure parce qu’il y aura un client avec James Harden en face.

Matthews

Nicolas Batum – Le vrai 2ème meilleur joueur des Blazers

Ce qu’on attendait de lui en début de saison ? Constance et régularité

Si on fait le bilan ? Une belle saison réalisée par Batum ! OK il a diminué en scoring, mais c’est le liant de cette équipe ! Il est impliqué quasiment dans tous les systèmes de jeu.

Une blessure au doigt est venu le contrarié mais il a su s’adapter cette année ! Batum vient de terminer sa 6ème saison et il est encore jeune… Il progressera encore ! Peut-être qu’il ne sera jamais All-Star, mais qu’est-ce qu’on est content de l’avoir ! Un peu moins de turnovers, c’est la seule réserve à émettre.

Batum

LaMarcus Aldridge – Le Patron

Ce qu’on attendait de lui en début de saison ? Faire du LaMarcus Aldridge

Si on fait le bilan ? C’est le patron ! Sa saison la plus aboutie, l’élément indispensable. Aldridge sera dans les considérations pour le titre de MVP et mérite une sélection en 1st Team NBA (sera en ballotage avec Griffin et Noah).

Blessé à l’aine juste avant le All-Star Game puis au dos en Mars. En pleine possession de ses moyens ça reste le meilleur joueur à son poste. A souligner les progrès vocaux de son leadership des deux côtés du terrain !

Aldridge

Robin Lopez – Do the RoLo !

Ce qu’on attendait de lui en début de saison ? Être complémentaire au cinq de départ

Si on fait le bilan ? C’est plus que réussi ! Non seulement Robin Lopez fait une saison remarquable de régularité, mais il est aussi devenu le chouchou du public !

On peut aisément dire que son transfert est le plus sous-estimé de l’été… de quoi donner le titre d’Executive of the Year à Neil Olshey !

Robin Lopez est le complément idéal de LaMarcus Aldridge et vice-versa. En plus il est solide physiquement ! Cœur sur toi Robin.

Lopez

Mo Williams – Un rôle bien rempli en tout humilité

Ce qu’on attendait de lui en début de saison ? Etre un prétendant au titre de 6th man !

Si on fait le bilan ? Il doit faire partie des considérations pour ce trophée (qui ira sans doute à Taj Gibson ou Jamal Crawford, voire Vince Carter). Mo a fait le métier ! Parfois il y a eu du déchet, parfois il a été celui qui a apporté le second souffle. Sa saison est une réussite, à tous les niveaux.

Cependant il a déjà annoncé qu’il va décliner son option et tester le marché la saison prochaine. Son souhait premier est d’obtenir un deal longue durée avec les Blazers… A voir combien il demandera.

Williams

Dorell Wright – Coéquipier idéal

Ce qu’on attendait de lui en début de saison ? Du scoring en sortie de banc

Si on fait le bilan ? Ça n’a pas du tout été le cas ! Wright a connu une réussite aux tirs famélique ! Celle-ci lui a valu une mise au frigo en janvier au retour de McCollum. Puis il a réintégré l’équipe à la blessure de LaMarcus Aldridge.

Au-delà de ça, Wright a toujours fait de son mieux en défense et on ne l’a jamais entendu se plaindre ! Il s’est même imposé comme un des leaders vocaux de cette équipe.

Wright

Thomas Robinson – Des progrès encourageants

Ce qu’on attendait de lui en début de saison ? Qu’il reprenne confiance et progresse

Si on fait le bilan ? Sur la bonne voie ! T-Rob c’est les montagnes russes cette saison.

Des débuts dans le mauvais tempo, progrès, rechute, sortie de la rotation, retour fracassant et enfin de la stabilité.

On a quand même pu mesurer et apprécier ses efforts. Robinson accepte son rôle et apprend, une grande complicité est née avec Aldridge comme mentor. Il y a encore du boulot mais on commence enfin à cerner le potentiel du garçon.

L’objectif reste dans faire un joueur ayant un profil à la Taj Gibson. On a surtout hâte de le voir la saison prochaine ce que ça donnera… on compte sur lui pour ne pas baisser la tête !

 TRob

Joël Freeland – Une absence qui fait mal

Ce qu’on attendait de lui en début de saison ? Du sale boulot en rotation

Si on fait le bilan ? C’est une des grandes satisfactions de la saison ! Freeland a été méconnaissable par rapport à sa campagne rookie très décevante. Dur sur l’homme en défense, quelques rebonds précieux et parfois même aussi des paniers.

Sa saison a été stoppée par une entorse du genou. Dès lors son absence s’est immédiatement faire ressentir quand il a fallu faire jouer Meyers Leonard.

Il revient pour les playoffs mais dans quel état physique ?

Freeland

Will Barton – Le travail paye toujours

Ce qu’on attendait de lui en début de saison ? Qu’il puisse trouver des minutes

Si on fait le bilan ? Son travail a fini par payer. Il sera sans doute devant C.J. McCollum dans la rotation des playoffs.

Joueur spectaculaire et fou fou, Barton est définitivement un des joueurs les plus attachants de l’équipe. Il souhaite encore être de l’aventure la saison prochaine, nous aussi… mais pas sûr qu’on puisse lui donner les minutes qu’il mérite encore une fois.

On lui donne quand même le trophée de la déclaration de l’année chez les Blazers, suite à son gros match face aux Nets : «I like to think I’m the people champ’s » !

 Will Barton

C.J. McCollum – Patience !

Ce qu’on attendait de lui en début de saison ? C’était difficile à cerner, mais on s’attendait à voir C.J. obtenir rapidement 15-20min par match.

Si on fait le bilan ? Sa blessure au pied couplé au bon début de saison des Blazers ont fait en sorte que son intégration n’a pas été la plus facile.

McCollum est pétri de talent, mais il a semblé court physiquement et timoré sur le terrain. Will Barton a pris le dessus sur lui dans la rotation sur cette fin de saison…

Mais la saison prochaine sera une autre histoire, vous pouvez en être certain !

McCollum

Meyers Leonard – … !

Ce qu’on attendait de lui en début de saison ? Etre un peu plus sérieux

Si on fait le bilan ? Catastrophique… Il a pris un temps le dessus sur Thomas Robinson avant de s’écrouler.

Les principaux reproches à lui faire ? Son manque de concentration et son attitude très soft en défense… ce qui est paradoxal avec les grosses fautes stupides réalisées en Garbage-Time.

Il s’est attiré les foudres des supporters et a décidé de se couper de Twitter… Un premier signe de maturité avec lequel on pourrait espérer un déclic pour la saison prochaine ?

On va déjà espérer un trade avant d’imaginer de devoir le supporter à nouveau… Au fait Meyers, ça valait le coup de bosser ton tir à 3pts… 0 !!!

Leonard

Victor Claver – Il a tout fait pour saisir sa chance

Ce qu’on attendait de lui en début de saison ? Pas grand-chose… Il n’était pas dans les plans de l’équipe.

Si on fait le bilan ? Longtemps mis au placard, il a pu rejouer un peu quand Aldridge s’est blessé.

On a tout de suite senti que Claver avait envie de se montrer. Une belle attitude pour un joueur qui n’a pas menti en disant qu’il ne veut pas revivre la même situation l’an prochain.

Claver n’est peut-être pas fait pour le jeu NBA… tout simplement.

Claver

Earl Watson – Le sage

Ce qu’on attendait de lui en début de saison ? Apporter de son expérience dans le vestiaire.

Si on fait le bilan ? C’est exactement ce qu’il a fait, un entraineur/joueur. Lorsqu’il a joué, il a fait le métier.

Son contrat n’était pas garanti en début de saison, mais on ne vire pas un bon gars comme ça.

Watson

Allen Crabbe – Attend encore l’opportunité.

Ce qu’on attendait de lui en début de saison ? Rien de particulier. Il était prévu pour être le 15ème homme

Si on fait le bilan ? Il n’a pas beaucoup joué, ni en NBA, ni en D-League ou il a été faire une pige de 6 matchs avec les Stampede.

On a pu observer sa belle mécanique de tir en Garbage-Time. L’absence de choix de draft des Blazers cette année devrait l’aider à être encore dans le roster la saison prochaine.

Crabbe